Prenez de la hauteur au sommet du Puy de Dôme

Puy de Dôme 2017
Par défaut

Le Puy de Dôme, un vieux copain pour moi

Sa silhouette est connue de tous dans la région, et on l’aperçoit même de certains endroits de Vichy quand la météo le permet.

Le Puy-de-Dôme

Mais pour moi, le Puy de Dôme rime avec carnet de voyage. Depuis presque 15 ans, quand je l’aperçois par la vitre du train, je sais que je suis bientôt arrivée à Clermont-Ferrand, où je viens chaque année mi-novembre pour le Rendez-vous du Carnet de Voyage.
Il est parfois caché par les nuages, un peu enneigé ou caressé par la lumière rasante du début d’hiver. Du Polidôme où se déroule le festival, on le voit aussi très bien.
Bref, le Puy de Dôme est un vieux copain. Pourtant, je n’étais jamais monté au sommet.

Ma visite d’hier est un peu liée aux carnets de voyage de manière indirecte, puisque que j’ai eu la chance de gagner des billets pour le Panoramique des Dômes sur la page Facebook de La Route des Villes d’Eaux du Massif Central. Ils ont demandé à plusieurs carnettistes de croquer les villes thermales et édité un « Manuel à l’usage des porteurs de peignoir ». Les dessins sont actuellement exposés à la gare de départ du Panoramique des Dômes.
Le Puy de Dôme étant sur notre liste de lieux à visiter pour découvrir notre nouvelle région, nous en avons donc profité. La météo nous semblait parfaite et nous n’avons pas été déçus !

15 mn pour monter…ou 1h30 à 2h

A vous de choisir ! Vous pouvez monter (et descendre) par Le Chemin des Muletiers ou choisir de prendre le train à crémaillère qui vous emmènera au sommet en 15mn avec un départ toutes les 20 minutes en très haute saison.

La tête dans les nuages

Depuis l’autoroute, quand j’ai aperçu mon vieux copain, les nuages cachaient par moment son sommet. Rien de bien méchant car la journée s’annonçait magnifique. Au contraire, c’était plutôt sympa une fois en haut, de voir le paysage jouer à cache-cache avec nous.

Puis le soleil a progressivement gagné du terrain et les nuages se sont dissipés pour le reste de la journée.

Un paysage à couper le souffle

Je ne savais pas vraiment ce que nous allions trouver au sommet du Puy de Dôme. D’en bas, on ne voit que la grande antenne et l’Observatoire de Physique du Globe et je n’imaginais pas la vue à couper le souffle et à 360°, ni toutes les infrastructures (restaurant, snack, aire de pique-nique, bâtiments, boutiques, sentiers) qui accueillent le public. Il y a même les vestiges d’un temple dédié à Mercure datant du IIe siècle, le plus grand temple de montagne de la Gaule romaine !

Tout est très bien aménagé pour que tout le monde passe un bon moment. Même ceux qui ont le vertige (et c’est mon cas) peuvent se promener sans problème et profiter de la vue.

Le royaume des parapentes

En plus de la vue extraordinaire sur le chaîne des Puys, on a apprécié le spectacle des parapentes, de plus en plus nombreux au cours de la journée. Certains jouent vraiment avec le vent, passant juste au dessus des promeneurs et faisant même quelques acrobaties.

Le décollage se fait plutôt en douceur, même si le vent fait parfois des blagues.

I believe I can fly

A force de regarder les parapentes et le paysage à nos pied, j’avoue que j’ai perdu un peu mes repères et que j’avais l’impression de voler. Moi qui ai peur de l’avion ! Sans doute un effet magique de mon vieux copain…

En tout cas, après cette belle journée, on sait déjà que l’on reviendra de temps en temps. A bientôt mon copain le Puy de Dôme !

Plus d’informations

Planète Puy de Dôme
La Route des Villes d’Eaux du Massif Central

Horaires du Panoramique des Dômes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *