Dialogue avec les vaches bourbonnaises

Dialogue avec les vaches en Bourbonnais
Par défaut

J’aime les vaches. Depuis toujours. Des Montbéliardes de mon enfance aux Salers venues il y a quelques semaines à Vichy, en passant par les Aubracs du chemin de Compostelle, je ne peux m’empêcher d’aller les voir. Et quand on est en route et qu’un beau troupeau est installé à l’ombre d’un arbre par une matinée d’automne, la tentation de faire une photo est trop forte pour ne pas s’arrêter.

Mais les vaches sont curieuses et voir une voiture se garer et une personne s’approcher pour les prendre en photo les intrigue beaucoup. Elles finissent en général par s’approcher, d’abord timidement, et venir tout près de moi. L’occasion de faire quelques images et d’échanger quelques meuhs…

Dialogue avec les vaches en Bourbonnais

Depuis que nous vivons dans cette belle région, les vaches dans les champs sont souvent sur notre route et je n’ai pas fini de papoter avec elles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *