Le 11 octobre 2016 à 10h

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans
Par défaut

Le 11 octobre 2016 à 10h, le train de Paris entrait en gare de Vichy. Il y a 3 ans, nous venions à Vichy pour la première fois. Trois jours pour découvrir la ville et décider ou non de nous y installer. En prenant un selfie sur le quai de la gare, nous ne savions pas encore que c’était le premier pas vers notre nouvelle vie.
Le 11 octobre 2019 à 10h, on est toujours aussi heureux de notre décision, et toujours autant sous le charme de la Reine des Villes d’Eaux.

Quand le hasard fait bien les choses

Il y a trois et demi ou quatre ans, nous ne connaissions pas Vichy.
Mais nous avions prévu d’y passer une semaine de vacances mi-mai 2017, sur les conseils d’une amie qui venait de découvrir la cité thermale et m’avait dit : « Allez-y en vacances ou en week-end, tu vas adorer ! »

Quand la décision de quitter définitivement Paris s’est imposée, il nous fallait trouver l’endroit idéal pour une nouvelle vie. La Normandie toute proche et la Bretagne nous tentaient, mais…
En cherchant des informations pour nos vacances à Vichy, cette ville nous semblait avoir de nombreux points positifs : taille humaine, 3 heures de train pour aller à Paris, tout ce qu’il faut sur place (et même un opéra !).
Et puis il y a le bord d’Allier, les parcs, la fête Napoléon III… Quand je voyais les photos sur Vichy Destinations, j’étais déjà conquise.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Alors, nous avons commencé à dire que nous allions nous installer à Vichy…sans y avoir encore mis les pieds ! L’intuition sans doute…

3 jours pour décider

Notre première rencontre avec Vichy a donc eu lieu en octobre 2016.
Trois jours à arpenter la ville, découvrir les différents quartiers, se perdre dans les rues, revenir encore et toujours au bord de l’Allier, dans les parcs et vers l’église Saint-Blaise.
Une première journée sous le soleil, la deuxième sous un ciel gris, et la dernière où nous avons acheté des parapluies. Comme si Vichy voulait nous montrer toutes ses facettes.

Et le charme a fonctionné. Au bout de quelques heures, au milieu du Parc des Sources, je savais que c’était là que je voulais vivre !

Le dernier jour, notre décision était prise, nous serions Vichyssois !
Avant de reprendre le train, nous sommes passés voir deux agences immobilières pour trouver un appartement. Rendez-vous dans un mois pour les visites… Puis encore quelques mois de patience pour quitter définitivement notre vie parisienne.

Le 2 mai 2017, nous étions au milieu des cartons, nous demandant par où commencer, mais heureux d’être là.

Souvenirs, souvenirs

C’est étrange de revoir nos toutes premières photos, ressorties pour préparer cet article. Tous ces lieux, si familiers maintenant, que nous découvrions pour la toute première fois.
3 ans après, je réalise ma chance de pouvoir m’y rendre aussi souvent que je le souhaite, et je ne me lasse pas d’y aller et de les photographier encore et encore.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Nouvelle vie à Vichy

Si on fait un rapide bilan de notre nouvelle vie, nous ne regrettons pas notre décision. Notre qualité de vie est incomparable. Nous pouvons tout faire à pied et ne prenons la voiture que ponctuellement pour de grosses courses ou aller découvrir notre belle région.
Si je dois aller à Paris, le premier train me dépose à la gare de Bercy à 9h.

Culture et loisirs

Je n’ai jamais autant été voir de spectacles que depuis que nous sommes vichyssois. La programmation de l’Opéra m’a permis de découvrir la danse, la musique classique et l’opéra ; et je suis fan de l’Orchestre d’Harmonie et de la Société Musicale, qui nous régalent de concerts aux kiosques en été.

Tous les événements, culturels, ludiques ou sportifs organisés tout au long de l’année occupent bien nos week-ends (il faut souvent faire des choix tant il y a de choses proposées).

On me prédisait l’ennui en quittant Paris, ses musées et ses grandes expos. Mais je peux toujours y aller si j’en ai vraiment envie, et puis, les musées et les expos ne manquent pas à Vichy et dans la région, et si l’offre est moins dense, elle est toujours de qualité et les visites très agréables, loin de l’affluence excessive de la capitale.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Pour résumer en quelques mots, il y a certes moins d’offres de visites culturelles ou de spectacles que dans les nombreux musées et téâtres parisiens, mais c’est une offre variée et de qualité, et c’est tellement plus simple d’en profiter. Et c’est ce que je fais !

On a tout à porter de main, ou de pieds. On ne perd pas un temps fou dans les transports, et on peut décider en voyant un rayon de soleil, d’aller faire un tour dans les parcs au bord de l’Allier.

La vie associative

Désireuse de mieux connaitre ma nouvelle ville, j’ai suivi, le premier été, toutes les visites guidées proposées par Vichy Destinations. J’ai aussi adhéré à plusieurs associations qui proposent régulièrement des conférences : la SHAVE et Les Amis de Napoléon III.
Je suis également membre des Amis de l’Opéra de Vichy (l’AOVi), et de l’association A la Cour Impériale, groupe de reconstitution historique où j’apprends à danser le quadrille.

J’ai vécu en robe à crinoline les deux dernières éditions de la Fête Napoléon III, et j’attends la prochaine avec impatience !

Je suis aussi très fière d’être Ambassadrice UNESCO, pour soutenir la candidature de la Reine des Villes d’Eaux au Patrimoine Mondial, avec dix autres villes d’eaux d’Europe. Vous me croiserez peut-être à la belle exposition « Il était une fois la Reine des Villes d’Eaux » (à voir absolument jusqu’au 3 novembre au Palais des Congrès).

J’ai participé « de l’intérieur » à trois éditions de l’IRONMAN.
Je ne suis pas sportive du tout, mais j’aime aussi voir ma ville vibrer et encourager tous ces athlètes. Je me souviens, lors de la dernière édition, du mélange un peu étrange dans le Parc des Sources, devant l’Opéra. Sous la marquise, on dansait sur des airs de musettes, des groupes sortaient de l’Opéra où il venait d’assister à un concert du Vichy Jazz Band, et venaient applaudir les coureurs, parfois un peu étonnés. J’en ai même entendu quelques uns fredonner en passant ! Un mélange des genres bien sympathique !

Et en dehors de cette vie associative, nous avons été très bien accueillis à Vichy.
Nous n’avions aucune attache ici ou même dans la région, mais le contact s’est fait naturellement. Notre intérêt pour la ville nous a sans doute facilité la tache, et je sais que le blog m’ouvre aussi des portes.

A l’eau de Vichy

Depuis bientôt 3 ans, ce blog est le journal de bord de nos découvertes, relayé sur les réseaux sociaux. C’est grâce à lui que je suis également Ambassadrice de l’Allier.
Le CDT de Moulins a repéré A l’eau de Vichy et m’a proposé de rejoindre la Team Ambassadeurs 03, à l’origine de belles rencontres avec d’autres blogueurs de la région, et de sorties privilégiées pour mettre en avant des sites de la région.
Vous pouvez retrouver la liste de tous les Ambassadeurs de l’Allier ici.

A ce jour, j’ai publié 178 articles et les photos prises se comptent par milliers. La page Facebook du blog est suivie par plus de 220 personnes et son compte Instagram a dépassé les 870 abonnés.

Professionnellement : CREATYfab

Au niveau professionnel (je suis graphiste freelance), rien n’a changé pour mes clients habituels, avec lesquels les échanges se font essentiellement par mail ou téléphone. Travaillant à la maison, j’ai maintenant un vrai bureau, bien plus adapté que le coin de salon de notre minuscule appartement parisien.

Arrivée ici sans connaitre personne, il a bien sûr fallu un peu de temps, mais j’ai maintenant une petite clientèle bourbonnaise.

J’ai plusieurs projets en cours, et plus encore en préparation.

CREATYfab, votre graphiste à Vichy

J’aime mon métier qui me fait découvrir un univers différent à chaque projet. Site internet, mise en page pour l’édition, logo, affiche ou flyer, et même illustration, mes journées ne sont pas monotones.

Et je continue à raconter des histoires, chaque semaine, avec ma petite vache Mirabelle.
Mirabelle est au départ un personnage de livres pour enfants, mais depuis plus de trois ans, elle revient chaque mardi sous la forme d’une petite bd en quatre cases, La Mirabelle du mardi. Elle est même publiée dans l’hebdomadaire Le Bulletin d’Espalion et fait une apparition dans le magazine Terres d’Aubrac.

Bien sûr, Mirabelle et ses amis aiment Vichy et soutiennent sa candidature à l’UNESCO.

#VichyMonAmour

Ce hashtag présent sur mes publications Instagram résume parfaitement notre vie à Vichy. Un coup de cœur qui s’est transformé en vraie passion pour cette ville où je me sens à ma place. Je n’ai pas fini de vous en parler dans ce blog, de partager avec vous mes découvertes, événements et lieux préférés.

Je suis Vichyssoise et fière de l’être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *