Un pas vers vous au cinéma

"Un pas vers vous dans l'Allier" - avant-première
Par défaut

Je vous ai déjà parlé de ce projet un peu totalement fou ici et ici.
Après 4 années de travail acharné, (entre l’écriture du scénario, les recherches de financement, le tournage et la post-production), deux avant-premières ont réunis partenaires et bénévoles, impatients de découvrir enfin le long-métrage « Un pas vers vous dans l’Allier ».

Convivialité et amour de la région

Vendredi soir, dans la salle 1 de l’Étoile Palace à Vichy, nous faisions partie des invités à cette seconde avant-première.

En attendant la projection, on pouvait acheter l’affiche du film. Corinne Gardette et Joachim Degboe dédicaçaient le livre « La clé des géants« . L’arbre Léo, (héros de ce conte que l’on retrouve dans le film) se promenait entre les petits groupes qui discutaient autour du buffet, pendant que certains commençaient à s’installer dans les fauteuils.

Après une courte présentation, la salle plongée dans le noir découvre enfin les premières images. C’est parti pour 2 heures 47 de comédie documentaire Made in Allier !

Des moyens simples et humains et une passion pour leur territoire

Depuis ma première rencontre avec Christopher Tourneur, en août 2017, j’ai suivi le projet, et même joué les figurantes lors du tournage au CCV.

Au fil du temps, c’est tout un réseau qui s’est créé entre les participants.
Une première réussite puisque c’était le but de Christopher de rassembler les gens et de créer du lien sur le territoire, tout en montrant la richesse et le dynamisme du département de l’Allier.

Ils étaient 3 au début, et ce sont des centaines de bénévoles (pour un jour ou plusieurs mois) qui se sont investis sans compter.

Lors d’un point presse à Charroux en mars 2019, nous avions rencontré ces petites mains de l’ombre qui gèrent la logistique ou créent les costumes.

Un public heureux

La salle était enthousiaste à la fin de la projection et tous voulaient remercier Christopher de les avoir embarqué dans cette aventure.

"Un pas vers vous dans l'Allier" - avant-première
"Un pas vers vous dans l'Allier" - avant-première

Nous n’avons pas vu passer ces 2h47 (la durée annoncée nous inquiétait un peu).
Bien sûr, le film n’est pas sans défaut. Avec un budget limité, l’équipe a dû faire avec les contraintes de la météo, de la disponibilité des lieux et des bénévoles.

C’était amusant de voir (ou juste d’apercevoir quelques secondes dans un coin de l’écran) des visages connus, puisque plusieurs de mes amis apparaissent dans le film. Drôle aussi de découvrir la scène tournée au CCV après avoir assisté au tournage.

J’ai retrouvé avec plaisir des lieux ou des visages rencontrés depuis notre installation à Vichy, et découvert d’autres endroits à visiter. C’est un autre pari du film voulu par Christopher : donner envie aux gens de l’Allier d’aller voir des lieux tout près de chez eux.

Le début d’une autre aventure

Une autre étape commence maintenant, celle de la diffusion du film. Il sera à l’affiche à Vichy et dans quelques cinémas de la région. Nulle doute que tous ces participants auront à cœur de le partager avec leur famille et leurs amis.
Mais l’équipe d’Un pas vers vous souhaite aussi réinstaller le cinéma dans les villages avec des projections le temps d’une soirée.
Ils aimeraient aussi le présenter à des festivals de long-métrages.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors il l’ont fait. »
Cette citation résume bien ce projet.
Chapeau à Christopher Tourneur, Stéphan Colomb et toute l’équipe d’Un pas vers vous.

« Un pas vers vous dans l’Allier »

Un film de Christopher Tourneur.
Co-Réalisation : Stefan Colomb – Yannick Saint André
Co-production : Un pas vers vous – Stefan COLOMB productions

Prochainement sur les écrans.

Retrouvez toutes les informations sur le projet et l’association « Un pas vers vous » sur leur site, Facebook, Twitter, Instagram et Youtube

Une exposition pour jouer avec les expressions françaises

Par défaut

Ambiance ludique en cette fin d’année dans la galerie du Centre Culturel de Vichy. Pas moins de 32 expressions françaises à retrouver dans les illustrations de Cheub, exposées jusqu’au 2 février 2020.

Dès l’entrée de l’exposition, on vous propose de jouer.
Le but est de retrouver des expressions françaises dans les tableaux de Cheub. Dans son univers coloré, habités par des gobelins, il faudra savoir décrypter les indices des cartels et observer les moindres détails des illustrations.

32 expressions à retrouver et 2 niveaux de difficultés : pour le plus simple, on vous donne la liste et il faut y associer les numéros des tableaux. Pour le niveau difficile, il faut aussi trouver les expressions.
Un petit jeu pas si évident (j’avoue avoir parfois « donné ma langue au chat »).

Pour l’occasion, un jeu de cartes a même été édité.
Des ateliers de coloriage et des championnats de « Gobelins » complètent cette exposition à visiter en famille pour partager un bon moment.

Exposition jusqu’au 2 février 2020

Le mercredi, samedi et dimanche de 14h à 18 h.
Pendant les vacances scolaires le mardi, et du jeudi au dimanche de 14h à 18h.

Entrée libre.
Galerie du Centre Culturel, 20 rue du Maréchal-Foch à Vichy.

[Expo] Couturiers de la danse au CNCS

Exposition "Couturiers de la danse" au CNCS
Par défaut

La nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène met en avant la complicité entre chorégraphes et couturiers.
Rendez-vous jusqu’au 3 mai 2020 pour découvrir les « Couturiers de la danse ».

Exposition "Couturiers de la danse" au CNCS

Pour ceux qui n’ont pas encore vu l’expo, attention, cet article comporte de nombreuses photos. N’allez pas plus loin si vous souhaitez garder la surprise.

Les formes et les matières

Seconde peau, impression sur tissu, plissé ou découpe laser, tout semble possible.
Les couturiers expérimentent et osent tout. Ils profitent aussi de l’évolution des matières pour réinventer le tutu et imaginer de véritables sculptures, très loin des costumes traditionnels.

En voyant certains costumes, on se demande parfois comment font les danseurs. J’aurais aimé voir plus de vidéos montrant des extraits des spectacle, pour voir ces costumes en mouvement.

Des collaborations prestigieuses

Coco Chanel, Christian Lacroix, Issey Miyake, Jean-Paul Gaultier, Karl Lagerfeld, Yves Saint-Laurent, les plus grands couturiers, ont imaginé des costumes pour les danseurs.

La dernière salle est consacrée à Gianni Versace et Maurice Béjart qui ont collaboré sur une dizaine de ballets.

Scénographie élégante

Des volutes évoquant le dessous du tutu accompagnent le visiteur tout au long de l’exposition. La scénographie est simple et élégante, et les costumes toujours parfaitement mis en lumière.

Si on retrouve les costumes en dessin sur les cartels, indiquant le créateur et l’œuvre, j’avoue avoir beaucoup regretté l’absence d’audioguide (pas encore disponible), qui permet de mieux comprendre et apprécier ce que l’on voit.

Nous avons croisé des visites guidées et je pense que nous en suivrons une la prochaine fois.

Avec les fêtes qui approchent, il y aura sans doute des animations autour de l’exposition. Suivez l’actualité du CNCS sur leur page Facebook.

Plus d’informations

Exposition Couturiers de la danse
jusqu’au 3 mai 2020 au CNCS de Moulins.

Le site du CNCS
Sa page Facebook
Son compte Twitter
Son compte Instagram

L’expo « Couturiers de la danse » sur le site du CNCS
Les collections du CNCS en numérique
Le CNCS sur Google Arts & Culture

[ Lecture ] L’Opéra de Vichy, Scène fastueuse de la Reine des Villes d’Eaux

Livre "L'Opéra de Vichy Scène fastueuse de la Reine des Villes d'Eaux"
Par défaut

Quel meilleur décor que la scène de l’Opéra de Vichy pour présenter un très beau livre qui lui est consacré ?
L’Opéra de Vichy, Scène fastueuse de la Reine des Villes d’Eaux vient de paraitre aux éditions Bleu Autour.

Scène fastueuse

Le projet initial de ce livre, fruit d’un partenariat entre la maison d’édition Bleu Autour et le Musée de l’Opéra de Vichy, concernait seulement l’histoire et l’architecture du lieu, en lien avec l’expo de 2017 au musée.
Mais que serait un Opéra sans les spectacles qui y sont joués ?
Ce beau livre raconte donc, en deux parties, à la fois l’histoire du bâtiment et la vie artistique de cette scène fastueuse depuis le second empire.

Rapidité et modernité de la construction

Dans la première partie du livre, on trouve tous les projets, les intervenants et les étapes de la construction en un peu plus de deux ans.

Il faut construire vite ! Et on utilise des moyens modernes.
La structure est une armature en métal. C’est une construction rapide, économique et légère, presque comme un décor de théâtre.
On utilise aussi des décors en stuc, avec des moulages qui permettent d’aller vite.
Lors de son ouverture en 1901, la salle de l’Opéra était totalement blanche, avec des décors en relief.

Mais si on a construit rapidement en utilisant des matériaux légers, la volonté est de créer une véritable œuvre d’art en faisant intervenir de jeunes artistes des Arts Décoratifs.

Si Alphonse Osbert a fait des esquisses pour le décor, représentant des allégories, c’est Léon Rudnicki (alors connu pour ses reliures et ses illustrations de livres) qui transformera la salle avec ses fresques aux tonalités inédites dans un opéra, l’ivoire et l’or. Il a utilisé des pochoirs pour les décors, ce qui lui a permit de travailler rapidement.

Vichy est, encore aujourd’hui, une des plus grandes scènes de province avec 1404 places (1483 à l’inauguration). Son ouverture de scène est la même que celle de l’Opéra de Paris, et la salle est presque identique à ce qu’elle était en 1901.

Les fastes de la scène

Vichy était alors la principale scène de province de l’été, avec Monte-Carlo. On y donnait les spectacles vus à Paris, et les plus grands artistes s’y produisaient.

Grâce aux archives, on voit défiler les époques, de Napoléon III à nos jours.
Avec les programmes, les décors, les photos des artistes, on plonge avec délice dans toutes ces saisons artistiques.

Fabien Noble, Antoine Paillet et Josette Alviset

Les auteurs, Fabien Noble et Antoine Paillet, ont rendu hommage à Josette Alviset, qui rêvait de faire un livre sur l’Opéra de Vichy, et dont une partie des textes ont été repris, notamment dans la seconde partie consacrée aux spectacles.

Josette Alviset a rassemblé pendant des années tous les documents qu’elle trouvait sur l’histoire artistique de l’Opéra de Vichy. Un travail débuté à la fin des années 1980 et qui aboutira à la création du Musée de l’Opéra de Vichy.
Il propose chaque année une exposition conçue à partir des archives de plus d’un siècle de programmation.
Un lieu que j’aime beaucoup et que je vous invite à visiter.

Les magnifiques photographies de Christophe Morlat, la richesse de l’iconographie extraite des collections du Musée de l’Opéra, des archives départementales, des fonds patrimoniaux et collections privées, font de cet ouvrage un cadeau de Noël idéal pour les amoureux de l’Opéra de Vichy.

Livre "L'Opéra de Vichy Scène fastueuse de la Reine des Villes d'Eaux"

Une dédicace ce week-end

Le livre sera présenté par Fabien Noble et Antoine Paillet
le samedi 16 novembre 2019 à 15h30

à la librairie A la page, 5 rue Sornin à Vichy.
 

Sanssat à l’Opéra

Sanssat à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Si vous nous suivez régulièrement, vous savez qu’on est fan de l’association ASCM – Comédie Musicale Sanssat. Ils nous avaient permis d’assister à une répétition et de voir les coulisses avant leur spectacle en juin dernier.
Hier après-midi, c’est à l’Opéra de Vichy qu’ils ont donné une représentation exceptionnelle de « Sur un air de Priscilla Folle du désert ».

De la place du village à l’Opéra de Vichy

C’est en clôture de la semaine intergénérationnelle que ce spectacle était proposé, dans le cadre prestigieux de l’Opéra de Vichy. C’est aussi un rêve qui se réalisait pour David Ramus et tous ces passionnés, bénévoles, qui œuvrent depuis plus de vingt ans pour monter des comédies musicales sur la place du village de Sanssat.

Un travail incroyable pendant des mois pour seulement 4 représentations par an, et un nouveau spectacle tous les deux ans. Tout est fait à Sanssat (décors, costumes, maquillage,…) et tout est en live, avec un orchestre.

Sanssat à l'Opéra de Vichy

Standing ovation et émotion

C’est une salle pleine à craquer qui attendait le lever de rideau. Une salle enthousiaste qui était débout pour les applaudir à la fin du spectacle.

Un moment magique, une énergie incroyable et un vrai partage avec le public. On imagine leur émotion, quand ils se sont retrouvés tous ensemble sur scène pour les saluts.

Nous sommes rentrés (sous la pluie) avec la pêche et des musiques plein la tête, heureux d’avoir été là et d’avoir vu ce spectacle formidable.

Bravo à tous et merci ! On est fan de Sanssat !

Plus d’informations

Sur le site Sanssat Comédie Musicale vous trouverez toutes les infos sur les spectacles (les coulisses, le casting, la revue de presse). Suivez-les également sur leur page Facebook pour ne rien manquer de leur actu.

Le 11 octobre 2016 à 10h

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans
Par défaut

Le 11 octobre 2016 à 10h, le train de Paris entrait en gare de Vichy. Il y a 3 ans, nous venions à Vichy pour la première fois. Trois jours pour découvrir la ville et décider ou non de nous y installer. En prenant un selfie sur le quai de la gare, nous ne savions pas encore que c’était le premier pas vers notre nouvelle vie.
Le 11 octobre 2019 à 10h, on est toujours aussi heureux de notre décision, et toujours autant sous le charme de la Reine des Villes d’Eaux.

Quand le hasard fait bien les choses

Il y a trois et demi ou quatre ans, nous ne connaissions pas Vichy.
Mais nous avions prévu d’y passer une semaine de vacances mi-mai 2017, sur les conseils d’une amie qui venait de découvrir la cité thermale et m’avait dit : « Allez-y en vacances ou en week-end, tu vas adorer ! »

Quand la décision de quitter définitivement Paris s’est imposée, il nous fallait trouver l’endroit idéal pour une nouvelle vie. La Normandie toute proche et la Bretagne nous tentaient, mais…
En cherchant des informations pour nos vacances à Vichy, cette ville nous semblait avoir de nombreux points positifs : taille humaine, 3 heures de train pour aller à Paris, tout ce qu’il faut sur place (et même un opéra !).
Et puis il y a le bord d’Allier, les parcs, la fête Napoléon III… Quand je voyais les photos sur Vichy Destinations, j’étais déjà conquise.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Alors, nous avons commencé à dire que nous allions nous installer à Vichy…sans y avoir encore mis les pieds ! L’intuition sans doute…

3 jours pour décider

Notre première rencontre avec Vichy a donc eu lieu en octobre 2016.
Trois jours à arpenter la ville, découvrir les différents quartiers, se perdre dans les rues, revenir encore et toujours au bord de l’Allier, dans les parcs et vers l’église Saint-Blaise.
Une première journée sous le soleil, la deuxième sous un ciel gris, et la dernière où nous avons acheté des parapluies. Comme si Vichy voulait nous montrer toutes ses facettes.

Et le charme a fonctionné. Au bout de quelques heures, au milieu du Parc des Sources, je savais que c’était là que je voulais vivre !

Le dernier jour, notre décision était prise, nous serions Vichyssois !
Avant de reprendre le train, nous sommes passés voir deux agences immobilières pour trouver un appartement. Rendez-vous dans un mois pour les visites… Puis encore quelques mois de patience pour quitter définitivement notre vie parisienne.

Le 2 mai 2017, nous étions au milieu des cartons, nous demandant par où commencer, mais heureux d’être là.

Souvenirs, souvenirs

C’est étrange de revoir nos toutes premières photos, ressorties pour préparer cet article. Tous ces lieux, si familiers maintenant, que nous découvrions pour la toute première fois.
3 ans après, je réalise ma chance de pouvoir m’y rendre aussi souvent que je le souhaite, et je ne me lasse pas d’y aller et de les photographier encore et encore.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Nouvelle vie à Vichy

Si on fait un rapide bilan de notre nouvelle vie, nous ne regrettons pas notre décision. Notre qualité de vie est incomparable. Nous pouvons tout faire à pied et ne prenons la voiture que ponctuellement pour de grosses courses ou aller découvrir notre belle région.
Si je dois aller à Paris, le premier train me dépose à la gare de Bercy à 9h.

Culture et loisirs

Je n’ai jamais autant été voir de spectacles que depuis que nous sommes vichyssois. La programmation de l’Opéra m’a permis de découvrir la danse, la musique classique et l’opéra ; et je suis fan de l’Orchestre d’Harmonie et de la Société Musicale, qui nous régalent de concerts aux kiosques en été.

Tous les événements, culturels, ludiques ou sportifs organisés tout au long de l’année occupent bien nos week-ends (il faut souvent faire des choix tant il y a de choses proposées).

On me prédisait l’ennui en quittant Paris, ses musées et ses grandes expos. Mais je peux toujours y aller si j’en ai vraiment envie, et puis, les musées et les expos ne manquent pas à Vichy et dans la région, et si l’offre est moins dense, elle est toujours de qualité et les visites très agréables, loin de l’affluence excessive de la capitale.

Sous le charme de Vichy depuis 3 ans

Pour résumer en quelques mots, il y a certes moins d’offres de visites culturelles ou de spectacles que dans les nombreux musées et téâtres parisiens, mais c’est une offre variée et de qualité, et c’est tellement plus simple d’en profiter. Et c’est ce que je fais !

On a tout à porter de main, ou de pieds. On ne perd pas un temps fou dans les transports, et on peut décider en voyant un rayon de soleil, d’aller faire un tour dans les parcs au bord de l’Allier.

La vie associative

Désireuse de mieux connaitre ma nouvelle ville, j’ai suivi, le premier été, toutes les visites guidées proposées par Vichy Destinations. J’ai aussi adhéré à plusieurs associations qui proposent régulièrement des conférences : la SHAVE et Les Amis de Napoléon III.
Je suis également membre des Amis de l’Opéra de Vichy (l’AOVi), et de l’association A la Cour Impériale, groupe de reconstitution historique où j’apprends à danser le quadrille.

J’ai vécu en robe à crinoline les deux dernières éditions de la Fête Napoléon III, et j’attends la prochaine avec impatience !

Je suis aussi très fière d’être Ambassadrice UNESCO, pour soutenir la candidature de la Reine des Villes d’Eaux au Patrimoine Mondial, avec dix autres villes d’eaux d’Europe. Vous me croiserez peut-être à la belle exposition « Il était une fois la Reine des Villes d’Eaux » (à voir absolument jusqu’au 3 novembre au Palais des Congrès).

J’ai participé « de l’intérieur » à trois éditions de l’IRONMAN.
Je ne suis pas sportive du tout, mais j’aime aussi voir ma ville vibrer et encourager tous ces athlètes. Je me souviens, lors de la dernière édition, du mélange un peu étrange dans le Parc des Sources, devant l’Opéra. Sous la marquise, on dansait sur des airs de musettes, des groupes sortaient de l’Opéra où il venait d’assister à un concert du Vichy Jazz Band, et venaient applaudir les coureurs, parfois un peu étonnés. J’en ai même entendu quelques uns fredonner en passant ! Un mélange des genres bien sympathique !

Et en dehors de cette vie associative, nous avons été très bien accueillis à Vichy.
Nous n’avions aucune attache ici ou même dans la région, mais le contact s’est fait naturellement. Notre intérêt pour la ville nous a sans doute facilité la tache, et je sais que le blog m’ouvre aussi des portes.

A l’eau de Vichy

Depuis bientôt 3 ans, ce blog est le journal de bord de nos découvertes, relayé sur les réseaux sociaux. C’est grâce à lui que je suis également Ambassadrice de l’Allier.
Le CDT de Moulins a repéré A l’eau de Vichy et m’a proposé de rejoindre la Team Ambassadeurs 03, à l’origine de belles rencontres avec d’autres blogueurs de la région, et de sorties privilégiées pour mettre en avant des sites de la région.
Vous pouvez retrouver la liste de tous les Ambassadeurs de l’Allier ici.

A ce jour, j’ai publié 178 articles et les photos prises se comptent par milliers. La page Facebook du blog est suivie par plus de 220 personnes et son compte Instagram a dépassé les 870 abonnés.

Professionnellement : CREATYfab

Au niveau professionnel (je suis graphiste freelance), rien n’a changé pour mes clients habituels, avec lesquels les échanges se font essentiellement par mail ou téléphone. Travaillant à la maison, j’ai maintenant un vrai bureau, bien plus adapté que le coin de salon de notre minuscule appartement parisien.

Arrivée ici sans connaitre personne, il a bien sûr fallu un peu de temps, mais j’ai maintenant une petite clientèle bourbonnaise.

J’ai plusieurs projets en cours, et plus encore en préparation.

CREATYfab, votre graphiste à Vichy

J’aime mon métier qui me fait découvrir un univers différent à chaque projet. Site internet, mise en page pour l’édition, logo, affiche ou flyer, et même illustration, mes journées ne sont pas monotones.

Et je continue à raconter des histoires, chaque semaine, avec ma petite vache Mirabelle.
Mirabelle est au départ un personnage de livres pour enfants, mais depuis plus de trois ans, elle revient chaque mardi sous la forme d’une petite bd en quatre cases, La Mirabelle du mardi. Elle est même publiée dans l’hebdomadaire Le Bulletin d’Espalion et fait une apparition dans le magazine Terres d’Aubrac.

Bien sûr, Mirabelle et ses amis aiment Vichy et soutiennent sa candidature à l’UNESCO.

#VichyMonAmour

Ce hashtag présent sur mes publications Instagram résume parfaitement notre vie à Vichy. Un coup de cœur qui s’est transformé en vraie passion pour cette ville où je me sens à ma place. Je n’ai pas fini de vous en parler dans ce blog, de partager avec vous mes découvertes, événements et lieux préférés.

Je suis Vichyssoise et fière de l’être !

[ Expo ] Les aquarelles de Stéphane Prévot à la Médiathèque Valery-Larbaud

Exposition Loire, un voyage sur les pas de William Turner
Par défaut

Depuis plusieurs années maintenant, la Médiathèque Valery-Larbaud organise en octobre une exposition mettant en lumière le carnet de voyage, en partenariat avec l’association Il faut aller voir. Un petit avant-goût du Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand, qui a lieu mi-novembre. Venez y admirer les magnifiques aquarelles de Stéphane Prévot, jusqu’au 6 octobre 2019.

Loire, un voyage sur les pas de William Turner

L’aquarelliste Stéphane Prévot rend hommage à William Turner qui a réalisé un voyage le long de la Loire en 1826. Il a réalisé le même parcours et expose ici des aquarelles d’une finesse incroyable.

Dans une vitrine, on peut aussi voir des croquis préparatoires et le matériel de l’artiste. Il voyage vraiment léger. Sa boite d’aquarelle est toute petite avec peu de couleurs, mais son talent est grand et ses œuvres d’une finesse incroyable.

Ne manquez pas cette exposition, à voir gratuitement, aux heures d’ouverture de la Médiathèque.

Plus d’informations

Exposition visible jusqu’au 26 octobre, du mardi au samedi, de 14h et 18h.
Entrée libre.

Stéphane Prévot sera présent au 20e Rendez-vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand, les 15, 16 et 17 novembre 2019, au Polydome.
 

Éclats de rires en cascade pour le premier spectacle de la saison à l’Opéra de Vichy

"Les Faux British" à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Je parle souvent de l’éclectisme et de la qualité de la programmation de l’Opéra de Vichy. Dimanche après midi, le premier spectacle de la saison 2019/2020 a fait mourir de rire les amateurs de théâtre et d’intrigues policières avec « Les Faux British ».

Pendant que le public s’installait, le rideau ouvert laissait voir le décor très kitsch, et pas tout à fait prêt, semblait-il, puisqu’il fallait sans cesse remettre en place le rebord de la cheminée. Le spectacle avait déjà commencé et le ton était donné.

Burlesque et loufoque

Les membres des Amis du Roman Noir Anglais ont décidé de monter une pièce inédite de Conan Doyle. Mais rien ne va se passer comme prévu pour ces comédiens plus qu’amateurs, et tout va s’enchainer à un rythme effréné jusqu’au dernier rebondissement et l’effondrement du décor.

Dans la salle, c’est une heure et demi de rire non stop, tant les événements les plus improbables se succèdent sans que le public puisse reprendre son souffle.

"Les Faux British" à l'Opéra de Vichy
"Les Faux British" à l'Opéra de Vichy

On a adoré cette pièce, sorte de Cluedo géant et totalement déjanté.
« Les Faux British » sont à l’affiche pour la 5e saison au Théâtre Saint-George à Paris et en tournée. Quel bonheur d’avoir pu voir cette pièce (Molière 2016 de la Comédie) à Vichy !

"Les Faux British" à l'Opéra de Vichy

Une saison pour tous les goûts à Vichy

Si les amateurs de comédies se sont régalé dimanche, la saison 2019/2020 de l’Opéra de Vichy propose des spectacles variés, de septembre à mai 2019, sur les deux scènes de Vichy Culture : l’Opéra et du Centre Culturel.

Au programme : théâtre, danse, musique, opéra, humour avec 40 spectacles.

Une saison qui a séduit lors de sa présentation puisque dès le lendemain, il y avait beaucoup de monde pour l’ouverture des abonnements.

Les chiffres clés de la saison 2019/2020

40 SPECTACLES ET CONCERTS

  • 8 pièces de théâtre
  • 2 opéras (1 version concert, 1 version scénique)
  • 2 comédies musicales
  • 1 opérette
  • 5 concerts classiques
  • 2 concerts de l’Orchestre d’Harmonie de Vichy
  • 3 ballets
  • 7 concerts de musiques amplifiées
  • 6 spectacles et concerts « jeune public » avec le festival Tintamarre
  • 2 spectacles d’humour
  • 1 spectacle d’illusion, magie, théâtre visuel
  • 1 exposition « jeune public »

Une belle programmation, à laquelle viendront s’ajouter des manifestions organisées par les associations de la ville de Vichy et des programmes surprises (les artistes prévoyant de plus en plus tardivement leur tournée).

Il y aura aussi la traditionnelle journée « Tous à l’Opéra ! » le 9 mai.

Week-end ludique au 2e Festival des Jeux de Vichy

2e Festival des Jeux de Vichy - 2019
Par défaut

La toute première édition du Festival des Jeux de Vichy avait attiré, l’année dernière, près de 6000 visiteurs, simples curieux ou amateurs éclairés de jeux de société.
Ce week-end, dans le cadre magnifique du Palais des Congrès, ils sont encore venus nombreux pour jouer gratuitement, en famille ou entre amis.

Vichy terre de jeux

Vichy et les jeux, ce n’est pas nouveau puisque la ville est déjà reconnue au niveau du Scrabble avec un rendez-vous national réunissant chaque année 3000 joueurs.
Le Bridge et le Tarot attirent aussi 800 personnes tous les ans avec deux championnats de France dans la cité thermale.

2e Festival des Jeux de Vichy - 2019

Des Loups-Garous à l’Opéra

L’année dernière, une partie géante de ce jeu avait eu lieu, avec plus de 200 joueurs !
Pour lancer le Festival des Jeux 2019, Les Loups-Garous de Thierceleux étaient de retour, mais cette fois en version « Spectacle Interactif » dans la salle de l’Opéra, et en présence des deux créateurs.

La troupe vichyssoise Banzaï Théâtre jouait sur scène les différents personnages de ce jeu culte, dans les costumes créés par La Fabrique du Hanneton. Dans la salle, le public, réparti en groupes de villageois et de Loups-Garous, devait voter pour les éliminer tour à tour. Il y a eu deux parties dans la soirée. Les villageois ont remporté la première, mais pas la seconde.

Ne connaissant pas du tout le jeu, j’ai passé une bonne soirée. Mais les joueurs habitués ont beaucoup regretté cette formule, peu interactive finalement.
En fait, le concept très participatif imaginé par les organisateurs du festival et les comédiens (et validé en amont) a été totalement chamboulé une heure avant le début de la partie par les créateurs du jeu.

Découvrir et tester des jeux

J’avoue ne pas être une experte en jeux de société. C’est donc pour faire des découvertes que je suis venue visiter ce Festival.
Un peu timide, je me suis surtout promenée dans les allées, m’arrêtant parfois vers une table pour observer une partie en cours.

Des jeux, il y en avait pour tous les âges et tous les goûts : jeux de cartes, de dés, de plateau, …
Certains m’ont semblé un peu compliqués, mais partout, des bénévoles et des animateurs (et même parfois les créateurs) étaient là pour vous expliquer les règles et vous proposer une partie.

Attirée par l’univers de Montmartre, j’ai joué avec Christelle, qui m’a ensuite parlé d’autres jeux qui pourraient me plaire aussi.

Autour de nous, les parties allaient bon train et tout le monde s’amusait bien dans les salles du Palais des Congrès.

Et si un jeu vous plaisait particulièrement, un petit passage par la boutique vous promettait de belles parties en famille ou entre amis pour cet hiver.

Rencontres entre professionnels aussi

Le Festival des Jeux de Vichy est aussi le rendez-vous des éditeurs et fabricants, venus de tout le pays. Ils se sont retrouvés à l’Hôtel Aletti et sur la scène de l’Opéra pendant la journée professionnelle, qui s’est terminée par la Remise des prix «Boutiques Ludiques ».

Pour les organisateurs du festival, l’ambition est de faire de Vichy le deuxième endroit le plus prisé des professionnels du secteur, après Cannes et son Festival International des Jeux.

2e Festival des Jeux de Vichy - 2019

On joue toute l’année à Vichy

C’est sûr, je reviendrai l’année prochaine, et j’y passerai sans doute plus de temps, pour tester plus de jeux.

Mais à Vichy, on joue toute l’année ou presque ! Car Monsieur Damien, organise régulièrement des événements autour du jeu de société, comme par exemple les Soirées Jeux Immersives, rendez-vous mensuel à La Fabrique du Hanneton.
Le programme sera annoncé sur leurs pages Facebook respectives.

On s’y croisera peut-être…

[ Lieu pas commun ] Le Petit Théâtre Impérial

Le Petit Théâtre Impérial
Par défaut

C’est à Agatha Christie que je dois ma première visite au Petit Théâtre Impérial.
Je l’ai croisée un jour sur une affiche au Parc des Sources. C’était en mars 2018.
Depuis, je suis retourné quelques fois dans ce lieu pas commun, qui propose des rencontres autour d’un thème ou d’une personnalité, mais aussi des spectacles.
Un lieu que j’aime et dont j’avais envie de vous parler.

Un lieu pour un rêve

A l’origine du Petit Théâtre Impérial, il y a le rêve de Sylvain Beltran-Lamy de vivre de sa plume et d’avoir un endroit où il pourrait partager sa passion pour la littérature, l’Histoire et le théâtre.

Un endroit totalement indépendant où il serait libre de proposer ses pièces, mais aussi des entretiens littéraires, des masterclass, ou des rencontres autour d’un thème d’actualité, de société ou d’Histoire.

Sylvain Beltran-Lamy et Marc Tiger ont entièrement transformé ce lieu pour en faire un théâtre de poche, véritable écrin pour des moments précieux d’échanges avec leurs invités et le public.

Le Petit Théâtre Impérial

Juste à côté du Parc des Sources

Le Petit Théâtre Impérial vous accueille tout à côté du Parc des Sources.
Sur la vitrine, les affiches colorées vous annoncent les prochains rendez-vous.

Dès le seuil franchi, on change d’atmosphère.
Avec le piano, le canapé et les fauteuils de velours, les lampes posées sur les tables anciennes, et les photos rappelant la venue d’invités prestigieux, ce lieu ouvert il y a dix ans, a le charme des endroits chargés d’histoires.

L’endroit est tout petit, tout en longueur, avec la salle tout au fond. On y est au calme, loin des bruits de la rue.
Il peut accueillir 70 spectateurs, avec des chaises qui permettent de s’adapter à l’affluence.
Des rideaux rouges qui drapent la scène : pas de doute, nous sommes bien dans un théâtre.

Sa petite taille en fait aussi sa particularité, une vraie proximité plébiscitée autant par le public que par les invités, qui sont d’ailleurs nombreux à revenir régulièrement, tant ils apprécient l’accueil.

Patrick Poivre d’Avror, Gonzague Saint Bris, Jean d’Ormesson, Alain Duault, Pierre Douglas, Eve Ruggieri, Jacques Weber, Yann Queffélec, et tant d’autres… la liste serait bien trop longue pour citer tous les invités qui se sont succédés sur la scène du Petit Théâtre Impérial !

Une programmation riche et variée

Il y en a pour tous les goûts au Petit Théâtre Impérial !

Tout au long de l’année, pour le plus grand plaisir d’un public de fidèles ou de spectateurs d’un jour attirés par le thème, il organise des rencontres littéraires, des entretiens publics ou des conférences sur des sujets variés. On y parle d’Histoire, de société, de littérature, d’art.

Le Petit Théâtre Impérial est aussi un laboratoire qui permet de tester un spectacle avant de partir en tournée.

Au programme pour ce mois d’août 2019 : une comédie légère avec « M’sieur Offenbach cherche danseuse au pied levé ! », « Tchekhov Forever », inspiré de la vie du célèbre dramaturge, et deux Thémas consacrés à la Libération (le 14 août) et à Jean Carmet (le 22 août).

Au Petit Théâtre Impérial en août 2019

J’ai chaque fois été impressionnée par la qualité des intervenants et des entretiens. L’esprit chansonnier est là aussi, et Bernard Mabille, Thierry Rocher et Philippe Chevallier, des habitués, reviennent les 23 et 24 août prochains avec La revue des Chansonniers « Mabille, Rocher et Chevallier en plein cure ! »

Le Petit Théâtre Impérial célébrera ses 10 ans en novembre 2019.

Et pour être sûr de ne rien rater de leur programmation, vous pouvez vous abonner à leur newsletter ou les suivre sur Facebook.

Pour plus d’informations

Petit Théâtre impérial
12 rue Source-de-l’Hôpital 03200 Vichy.
Réservations au 04.70.31.31.31 ou sur le site Internet www.sbcnews.fr.

Le site internet du Petit Théâtre Impérial
Sa page Facebook