Murol au temps des chevaliers

Les Médiévales de Murol - 2019
Par défaut

Nous avons décidé la veille de retourner aux Médiévales de Murol.
Le soleil serait au rendez-vous et nous avions beaucoup aimé notre visite l’année dernière. Alors, en route pour Murol et ses chevaliers !

Un petit tour au château

Avant de visiter le campement, nous sommes montés au château de Murol.
Nous n’avons pas suivi la visite guidée (même si elle est comprise dans le prix d’entrée), mais nous avons assisté au spectacle toujours aussi drôle.

Le campement médiéval

Nous avons quitté Guillaume de Murol pour descendre au campement.
C’est une vraie reconstitution puisque les compagnies vivent, mangent et dorment sur place, utilisant les outils et techniques du Moyen-Age. Il faut vraiment être passionné !

Les différents aspects de la vie au Moyen-Age étaient représentés et c’était sympa de discuter avec les artisans pour en savoir plus sur leur métier.
On pouvait même s’habiller comme à l’époque, le temps d’une photo, et tâter de l’épée avec les chevaliers.

Les cuisiniers étaient occupés à préparer le concours de cuisine : ingrédients imposés et techniques médiévales pour préparer un menu.

Une belle ambiance et un vrai plongeon dans l’histoire !

Des animations pour toute la famille

Un peu partout dans le village, on faisait ses emplettes sur les stands du marché médiéval et les restaurants avaient adapté leur menu.

Sur la place de l’église, les jeux du moyen-âge faisaient la joie des petits et des grands, en particulier ce jeu d’adresse qui se terminait souvent par une douche, salutaire par cette chaleur.

Les Médiévales de Murol - 2019

Dans l’après-midi, des initiations à la danse et des démonstrations de combats ont réunis les spectateurs au centre du campement.

Et la mêlée des enfants (que nous n’avions pas vu l’année dernière) était un grand moment de joie, à voir les sourires sur les visages.

Nous sommes repartis en fin d’après-midi mais la fête continuait avec un concert des Pies le soir, et des animations toute la journée du samedi.

En savoir plus

Les Médiévales de Murol se déroulent chaque année pendant le week-end de l’ascension, le vendredi et le samedi. Une belle idée de sortie en famille.

La page Facebook des Médiévales de Murol
Le site du château de Murol
Murol sur le site de l’Office de Tourisme du Sancy
Le site de la ville de Murol

Les Flamboyantes de Cusset #5

Les Flamboyantes #5 - Cusset - 2019
Par défaut

Nous avions beaucoup aimé notre première visite de cette « fête médiévale et fantastique » l’année dernière. Alors, même si le ciel était bien gris aujourd’hui, nous sommes allés faire un petit tour à Cusset.

Plongée au Moyen-Age

Arrivés en fin de matinée, nous avons fait un premier petit tour vers les stands du Cours Lafayette avant de revenir place Victor Hugo vers la sauterelle géante de la compagnie Planète Vapeur.

Musique d’ambiance médiévale dans les rues recouvertes de paille et personnes costumées un peu partout, on est au Moyen-Age, c’est sûr !
Même les panneaux routiers sont cachés dans la zone de la fête et les restaurants affichent des menus spéciaux !

Quand les drapeaux volent

Parmi les animations proposées cette année, les lanceurs de drapeaux venus d’Italie, le Gruppo Storico Fivizzano, fait virevolter les couleurs au son des tambours. Un bien joli spectacle.

Des Chevaliers et des fauconniers

Place ensuite à la chevalerie Cours Lafayette, où nous assistons à un tournoi, avec la compagnie Cow Prod.

Après une petite balade dans les rues pour voir les échoppes (et quelques emplettes), nous sommes revenus voir les fauconniers des Géants du Ciel.
Les hiboux et chouettes n’en faisaient parfois qu’à leur tête mais le public était ravi de les voir de près dans les tribunes.

Nous sommes repartis vers 16h, heureux d’avoir passé quelques heures au Moyen-Age, malgré le ciel tout gris.

Un scénario et des nouveautés

Cette année, un scénario (« De l’ombre à la lumière ») se déroule tout au long du week-end et des surprises sont annoncées dans le programme. N’ayant passé que quelques heures, nous n’avons donc pas suivi cette histoire en toile de fond du festival, mais nous avons aimé les différentes animations et l’ambiance qui font des Flamboyantes un rendez-vous incontournable.

Les Flamboyantes #5 - Cusset - 2019

On souhaite que le soleil soit au rendez-vous demain pour la dernière journée des Flamboyantes cuvée 2019.

Tous à l’Opéra…et au Centre culturel de Vichy

"Tous à l'Opéra" - 2019 - Vichy
Par défaut

L’Opéra de Vichy participait à la 13e édition de l’événement annuel « Tous à l’Opéra » et ouvrait gratuitement ses portes samedi. Au programme : des visites guidées, des animations et des spectacles tout au long de la journée.

Comme l’année dernière, il fallait arriver tôt pour suivre les différentes visites guidées. Certaines, comme « Vue d’en haut » qui permettait de monter dans les cintres, affichait déjà complet à notre arrivée vers 9h30.
Ce sera pour l’année prochaine. En 2018, j’avais pu voir « l’envers du décor » et « les coulisses de haut en bas » et je voulais en savoir plus sur la lumière et le son.

"Tous à l'Opéra" - 2019 - Vichy

Au cœur du son

Nous avons suivi Laurent James, le régisseur son, qui nous a montré la console permettant de gérer les différents micros et enceintes de la salle de l’Opéra.

Le travail sur le son est différent selon le type de spectacle.
Pour l’opéra par exemple, les artistes ne portent pas de micro et leur voix ne sont pas amplifiées par des enceintes. Pourtant, des micros sont tout de même utilisés, mais seulement pour qu’il y ait un retour sur la scène du son de l’orchestre.
Pour le théâtre, des micros captent la scène mais les comédiens ont rarement des micros individuels.
Et pour les concerts, le son est encore traité différemment, avec les voix et les instruments. Et même s’il y a une balance son pendant les répétitions, le réglage final se fait parfois quand le spectacle a commencé.

L’arrivée du numérique a aussi fait évoluer le travail du son et facilité la préparation, avec la possibilité d’intervenir en wifi et de pouvoir ainsi se déplacer dans la salle pour affiner les réglages sur une tablette.

Et la lumière fut

Après le son, place à la lumière avec Michel Elie, régisseur lumière.
Il nous a emmenés dans un petit local a côté de la scène où une partie des projecteurs est stockée. Nous avons assisté à une petite démonstration de plusieurs projecteurs, avec des caractéristiques différentes qui permettent en les combinant de travailler la lumière pour créer des ambiances. C’est tout un art !

Après ces deux visites très intéressantes, j’ai eu une petite pensée pour ses deux passionnés par leur métier, quand j’ai assisté aux spectacles de l’après-midi.
La lumière et le son sont essentiels dans le spectacle vivant, et pourtant, on n’y pense rarement quand on est spectateur.

Le Centre Culturel ouvrait ses portes pour la première fois

En début d’après midi, en route pour le CCV qui proposait aussi des visites guidées.
C’est Karim Boulhaya, son directeur, qui nous a d’abord raconté l’histoire de ce lieu presque centenaire, au travers de vieilles cartes postales.
Puis nous l’avons suivi dans la salle Art Déco (dont j’ignorais qu’elle était classée) et nous sommes même montés sur la scène.
Au passage, nous avons pu admirer les vitraux de Francis Chigot (la Comédie, la Musique et la Tragédie), éclairés par le soleil.
Dommage de ne pas avoir pu monter à l’étage car j’aurais aimé photographier de plus près le magnifique plafond, mais le temps passe vite et le groupe suivant attendait pour la visite.

Des animations pour tout le monde

Retour à l’Opéra et ses animations variées. Café musical, maquillages autour du thème du songe d’une nuit d’été, par les élèves de l’École d’esthétique Fournier, spectacles et tout simplement le plaisir de se promener dans les couloirs et la salle de l’Opéra, il y en avait vraiment pour tous les goûts.

Je suis allée voir les spectacles.
D’abord les chœurs d’enfants des écoles primaires de Saint-Germain-des-Fossés et de Saulzet, puis le défilé de body painting et de maquillage. Ensuite, place à l’opérette avec l’Orchestre d’Harmonie de Vichy, puis l’Enfant et les Sortilèges par le Conservatoire de Vichy.

Le public était ravi et en redemandait. Certains pensaient même revenir le lendemain. Mais il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine et la nouvelle édition de « Tous à l’Opéra ».

"Tous à l'Opéra" - 2019 - Vichy

Je n’attendrai pas autant pour revenir dans notre cher Opéra. Le programme d’été vient de sortir et j’en ai profité pour prendre quelques places : théâtre musical, opéra, comédie musicale, ballet…je vais me régaler !

Tous à l’Opéra de Vichy !

Un week-end impérial

Fête Napoléon III - Vichy - 2019
Par défaut

Après vous avoir parlé de la préparation, et après une journée à trier les photos et vidéos (et à me remettre de mes émotions), je peux vous raconter mon week-end à la Cour Impériale. Comme l’année dernière, la météo n’a pas été très clémente, mais nous avons encore passé trois jours inoubliables.

Offenbach à l’honneur

2019 est l’année du bicentenaire de la naissance d’Offenbach. Le « Grand Jacques » était donc à l’honneur pour le concert d’ouverture proposé par Paul Billard et Chamlumière. L’Auditorium Eugénie était bien trop petit et tout le monde n’a pas pu entrer.

Une haie d’honneur de crinolines et redingotes attendait les spectateurs, qui semblaient apprécier ce spectacle avant LE spectacle. Ils étaient d’ailleurs nombreux à s’arrêter pour faire des photos.
C’est l’association A la Cour Impériale qui avait revêtu ses plus belles tenues pour l’occasion.

On a aussi pu écouter Offenbach tout au long du week-end, au kiosque à musique de la Source de l’Hôpital avec 3 spectacles en alternance.
Malgré la pluie et le froid, les spectateurs étaient bien présents. C’était d’ailleurs tentant de se lever pour danser et se réchauffer sur ces airs tellement entrainants.

Imperial Park des Sources

Chaque année, le Parc des Sources se transforme en machine à voyager dans le temps. Regroupées en différents quartiers (bourgeois, militaires, artisans, cavaliers, enfants ou gourmands) les associations ont animé le parc pendant deux jours, en tentant d’échapper à la pluie. Il fallait parfois se réfugier sous la galerie couverte entre deux danses, ou se mettre à l’abri sous les tentes, mais la bonne humeur était bien présente.
Le canon résonnait dans le quartier militaire, pendant que les témoins se retrouvaient pour un duel, et que les enfants (et leurs parents) assistaient à un spectacle de guignol.

A la Cour Impériale vous accueillait dans le boudoir de Rosa. L’Empereur en personne est passé nous voir, et après sa visite (sans doute grâce au bouche à oreille), on se pressait devant l’entrée pour se renseigner sur les prestations et les tarifs.

Et avec un peu chance, on pouvait même croiser le couple impérial !

Des nouveautés en 2019

Bien sûr, les habitués auront reconnus certains stands et associations qui sont fidèles au rendez-vous chaque année. Mais il y avait aussi de nouvelles choses à découvrir et de nouveaux spectacles de la Cavalerie du Lys.

Cette année, une magnifique exposition montrait l’élégance en villégiature. Au Second Empire, on changeait de tenue plusieurs fois par jour, et on avait des robes adaptées à chaque circonstance : robe de bal, de thé, de promenade ou de visite.
Ce week-end, c’était drôle de voir des dames en crinolines penchées sur les vitrines comme si elles étaient là pour faire leurs emplettes.

Une cinquantaine de robes de la prestigieuse Fondation Alexandre Vassiliev sont présentées jusqu’au 5 mai au Palais des Congrès. Je vais d’ailleurs y retourner pour faire des photos.

Autre nouveauté, la visite du Chalet Impérial. Les réservations pour ces visites guidées ont très vite affiché complet et je n’ai pas pu y aller, mais j’ai pu voir des photos sur les réseaux sociaux et j’espère que ce lieu sera encore ouvert pour une autre occasion.

A la table de l’Empereur

Comme l’année dernière, nous sommes allés au dîner. Ma robe de bal était (enfin) terminée et Jean-François avait la tenue idéale pour m’accompagner.

Les danseurs de Carnet de Bal, Temps de Danse et K’Danse de Bourges nous ont une fois de plus émerveillés. A la fin, nous avons pu les rejoindre pour quelques pas de danse et nous avons fait notre premier Quadrille Français !


Un petit échauffement avant le bal du dimanche soir…

Retrouvez d’autres vidéos sur notre chaine Youtube.

Un défilé sous la pluie

Même si elle n’était pas aussi forte que l’année dernière, la pluie s’est encore invitée pour le défilé. Nous devions faire une démonstration sur le parvis de l’église Saint-Louis, mais nous avons dû nous réfugier dans l’église avant même les premières notes de musiques.

Puis nous avons rejoint le défilé, en accélérant un peu le pas vers la fin. Heureusement, le spectacle de clôture a eu lieu comme prévu sur la terrasse du Palais des Congrès. Le public était bien là, profitant jusqu’au bout de ce week-end.

Monsieur le Maire avait pour l’occasion une tenue d’époque, réalisée par Anne de La Fabrique du Hanneton. Un travail magnifique. Bravo Anne !

Et pour nous, c’était un bonheur de vivre ce moment au milieu des danseurs et des différentes associations.

Fête Napoléon III - 2019 - Vichy


En avant pour le quadrille

Le dimanche soir, c’est le traditionnel bal multi-époque.

Nous sommes restés au Second Empire, impatients de pouvoir danser quelques quadrilles et de participer aux danses de démonstration tout au long de la soirée.
Alors, pas de photos du bal cette année, mais vous pourrez voir ou revoir quelques vidéos sur l’article de l’an dernier.

A l’année prochaine !

Cette année, c’est au bras de Jean-François que j’ai pu me promener au temps du Second Empire. On s’est vraiment pris au jeu tous les deux et on a aimé l’ambiance si particulière tout au long du week-end.
Nous allons rangé nos crinolines et redingote et haut de forme…jusqu’à l’année prochaine.

La fête Napoléon III, ça se prépare !

Préparation de la fête Napoléon III à Vichy en 2019
Par défaut

L’année dernière, je vous racontais mon week-end à la Cour Impériale : trois jours intenses au milieu des crinolines et des redingotes. Ce matin, j’ai vu rue de Paris les premiers oriflammes annonçant que la fête approche !

Une expérience inoubliable

Avec l’association A la Cour Impériale, j’ai vécu l’année dernière ma première fête Napoléon III.
J’avais prévu de louer une robe pour l’occasion, mais grâce aux doigts de fée de Carole Jacot, j’avais ma propre robe de jour, que j’ai hâte de revêtir à nouveau pour me promener dans le Parc des Sources, et vous accueillir sur notre stand.

Au Diner de l’Empereur, Claire Fonteneau m’avait prêté une jolie jupe colorée et pour le bal, j’ai pu revêtir une robe créée par Émilie Guérach, de l’association Promenons-nous dans l’histoire.
Comment ne pas souhaiter avoir ma propre robe pour le bal après cela ? Mais je ne sais pas coudre…

Au Diner de l’Empereur et au Bal, les danseurs de Carnet de Bal nous ont éblouis. Les animations proposées m’ont permis de faire quelques pas sur la piste, mais impossible de danser les quadrilles et autres polkas : j’étais trop débutante.

Fête Napoléon III 2018 - Vichy

Objectifs 2019

Après ces trois jours inoubliables, j’avais de nouveaux objectifs pour 2019 :
– avoir ma propre robe de bal, (et pourquoi pas la coudre moi-même),
– pouvoir faire quelques pas de valse,
– savoir danser le Quadrille Français, le Quadrille des Lanciers, la Polka Lyonnaise et la Franco Russe.

Pas simple comme programme quand on ne sait pas coudre et que l’on a jamais dansé !

Mais la motivation est là, et à Vichy, on peut tout faire.

Ma robe de bal

Ma petite machine à coudre n’a pas encore beaucoup servi, mais je pense qu’on sera rapidement très copines toutes les deux.

Préparation de la fête Napoléon III à Vichy en 2019

Pour apprendre à l’utiliser et acquérir les bases de la couture, indispensables avant de se lancer dans la confection d’une robe de bal du Second Empire, c’est à La Fabrique du Hanneton que j’ai trouvé des cours de couture.

Un premier cours, niveau débutante, m’a permis de créer un chemisier.

Anne sait expliquer chaque étape, nous montrer les bons gestes ; et elle est d’une patience d’ange pour répondre à nos questions et s’assurer que l’on a compris.
J’ai largement dépassé le temps prévu de 4 heures pour le chemisier, mais Anne m’a aidé jusqu’au bout pour que je le termine.

Ensuite, j’ai participé à un stage le temps d’un week-end, pour réaliser le corsage de base de ma robe (impossible de faire aussi la jupe et les décorations en seulement deux jours). Il faut encore l’agrémenter de dentelles ou de rubans, mais le plus technique est fait.
Il faut aussi que je fasse la jupe, mais Anne nous a tout expliqué et je sais que je peux compter sur ses conseils en cas de problème.

Quelques pas de valse

Depuis septembre, tous les lundis, nous apprenons les danses de salon.
Pour les débutants complets que nous sommes, ce n’est pas toujours simple mais ça nous plait.
En plus, cette année, nous serons prêt pour le festival musette !

Le quadrille

Préparation de la fête Napoléon III à Vichy en 2019

A la Cour Impériale, on s’entraîne dure toute l’année pour apprendre différents quadrilles, polkas et autres danses du second empire.

Deux soirs par semaine, on répète encore et encore, et toujours dans la bonne humeur.

Il reste encore du travail, mais la préparation fait aussi un peu partie de la fête.
En tout cas, on est tous très impatients de se retrouver, le temps d’un week-end, au second empire.

Plus d’informations

Vichy fêtera Napoléon III les 26, 27 et 28 avril 2019.

Retrouvez le programme complet sur le site Vichy Destinations.

Venez visiter le Boudoir de Rosa et rencontrer les membres de l’association A la Cour Impériale.

Bonne fête Napoléon III à tous !

[ LIEU PAS COMMUN ] La Fabrique du Hanneton

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy
Par défaut

A deux pas de la gare de Vichy, un peu caché dans l’avenue de Gramont, La Fabrique du Hanneton est un lieu de partage autour de l’art et de l’artisanat.
Un lieu unique à découvrir sans attendre.

La vitrine donne le ton de la décoration, toujours originale et qui change régulièrement. On y retrouve aussi les annonces des futurs ateliers et le numéro de téléphone d’Anne, qui est souvent en train de travailler dans l’atelier juste derrière. Un petit coup de fil, et elle vient vous accueillir.

Des costumes, du café et des gâteaux

A la Fabrique du Hanneton, on se sent bien tout de suite. Le lieux est spacieux et chaleureux, avec son canapé rouge et ses fauteuils qui vous tentent les bras ; il y a toujours du thé ou du café.
Et surtout, il y a l’accueil des maîtres des lieux, Anne et son chat Mačka.

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy

Anne a ouvert son atelier le 5 novembre 2017.
Quittant Paris pour Vichy, cette costumière, avait besoin d’un espace de travail avec de beaux volumes pour concevoir et fabriquer des costumes pour les spectacles et les arts vivants.

Elle travaille régulièrement pour des cabarets parisiens et doit donc réaliser de belles tenues, tout en tenant compte des contraintes de mouvements et de transformations.
Du sur-mesure qui demande de la réflexion et beaucoup de savoir faire. C’est ce qui la passionne dans son métier : passer par toutes les étapes de conception, les recherches, les premiers croquis, les échanges avec ses clients, et les projets qui évoluent jusqu’au soir de la première représentation.

Anne est aussi spécialisée dans le costume historique. Elle connait les techniques anciennes pour réaliser, par exemple, les robes à crinoline bien connues des Vichyssois avec les Fêtes Napoléon III.
C’est d’ailleurs avec elle que vous essayerez votre robe si vous louez votre tenue à l’Office du Tourisme en avril prochain.

Un espace d’art partager

Cet espace, Anne a, dès le départ, souhaité en faire un lieu d’échanges, un lieu vivant et ouvert à tous ceux qui apprécient l’art et l’artisanat.

Location d’espace

Il peut même devenir « votre » atelier ou le lieu idéal d’un rendez-vous de travail, pour une heure ou plus.
Cette location d’espace est simple. En journée ou en soirée, le tarif est de 10 euros de l’heure tout compris.
Seule « condition » : que votre activité soit liée à l’art, l’artisanat ou l’humain. Seule « contrainte » : la signature d’un contrat et une attestation d’assurance.

Des ateliers

Lieu d’échange et de partages de savoir-faire, la Fabrique du Hanneton propose régulièrement des ateliers. C’est comme ça que je l’ai découverte.

Il s’est ainsi déjà transformé en savonnerie, en atelier pour s’initier au papier découpé, à l’art floral, au chant ou encore au Tai Chi, et même en piste de danse pour apprendre le quadrille !
Un programme varié et toujours dans la bonne humeur et l’envie de partager…et avec du café ou du thé et des petits gâteaux !

Avouez que c’est tentant… Et je suis sûre que vous trouverez votre bonheur dans la programmation de cette année 2019.

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy

Voici un aperçu des prochains ateliers. Le nombre de places étant limité, je vous conseille de réserver rapidement.

Programme Février – Mars 2019

  • Atelier café-couture – Dimanche 10 février de 9h à 13h  COMPLET
    Les bases de la couture avec la confection d’un petit chemisier-blouse.
  • Atelier Chant « Gospel and Soul » – Le samedi 9 mars de 9h30 à 12h30
    Pour 2019, Clare Elizabeth Knott renouvèle un atelier de chant sur le thème Gospel & Soul. Vous pourrez chanter avec autant d’âme et de cœur qu’Ella Fitzgerald !
    Techniques, vocalises, développement vocal, improvisation, harmonisation et performance.
    Plus d’informations.
  • Atelier Goûter Sophrologie pour les enfants – Le mercredi 13 mars
    Pour apprendre à gérer le stress et l’anxiété.
  • Tous les premiers jeudis du mois, Soirée Jeux animée par Monsieur Damien
    Des jeux de plateau sélectionnés autour d’un thème chaque fois différent.
    Première soirée sur le thème de l’Asie médiévale le 7 mars !
  • Fin mars (date à déterminer), stage pour la réalisation d’une robe Second Empire.
    Il faut avoir quelques bases en couture et avoir déjà utilisé une machine à coudre.

Un programme à suivre sur la page Facebook de la Fabrique du Hanneton, où vous retrouverez toutes les infos de tarifs et de réservation.

La Fabrique du Hanneton

Avant de quitter Anne, il me reste une dernière question : d’où vient ce joli nom de La Fabrique du Hanneton ?
Tout simplement de son surnom depuis l’enfance. Anne, Hanneton. Logique.
Et pour la fabrique, c’est une évocation des métiers d’art et de l’artisanat.
Petit détails que j’ignorais, « fabrics » en anglais, ce sont les tissus, matière première évidente pour cette costumière passionnée.

La Fabrique du Hanneton, c’est en tout cas un nom qui va bien à ce lieu unique à Vichy.

Mon prochain atelier ? Le 10 février. Et vous ?

Plus d’informations

La Fabrique du Hanneton
Espace d’Art partagé

29 avenue de Gramont
03200 Vichy

Facebook
Instagram

Je soutiens Vichy, candidate à l’UNESCO

Par défaut

Hier soir, Frédéric Aguilera présentait ses vœux à l’Opéra. L’occasion d’annoncer ce qui se passera pour notre ville en 2019 et dans les années à venir.
Dans quelques jours, Vichy sera officiellement candidate, avec les Grandes Villes d’Eaux d’Europe, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Sous le nom des Great Spas of Europe, onze villes d’eaux représentatives du thermalisme européen se sont réunies pour déposer une candidature commune.

Bad Ems, Baden Baden, Bad Kissingen, Bath, Baden bei Wein, Spa, Vichy, Montecatini Terme, Karlovy Vary,  Františkovy Lázně et Mariánské Lázně croisent donc les doigts en attendant la décision prochaine.
Espérons que cela prendra moins de temps que le classement de la chaîne des Puys.

Mais le processus et en route et nous pouvons (vous pouvez) déjà le soutenir, en arborant le badge et en remplissant le formulaire sur le site dédié : www.ville-vichy.fr/unesco
Un site à suivre, où vous trouverez les infos et actualités liés à notre candidature.
Une page Facebook et un compte Twitter ont également été créés.

De nombreuses animations seront proposées à partir du 13 juillet avec une grande exposition au Palais des Congrès et de nombreux colloques et journées spéciales.

Je soutiens Vichy candidate au patrimoine mondial UNESCO

Bien sûr A l’eau de Vichy soutient cette candidature et nous vous donnerons régulièrement des informations sur les événements organisés.

[ Expo ] Comédies musicales ♫ au CNCS ♫♫

Expo Comédies Musicales au CNCS
Par défaut

Après l’expo « Contes de fées » et ses records de fréquentation, c’est en musique et en dansant que vous découvrirez l’univers des comédies musicales. Encore une superbe exposition imaginée par le Centre National du Costume de Scène de Moulins !

♫ Un air de Brodway souffle sur le CNCS ♫♫

Au fil des salles, on plonge dans l’univers d’une vingtaine de comédies musicales qui ont marquées l’histoire de ce genre. On se retrouve alors au casting de 42nd Street, dans l’atelier où sont confectionnés les costumes de My Fair Lady ou devant les néons de Follies.

L’envers du décor

La scénographie conçue par Philippine Ordinaire et Olivier Coquet, nous entraine dès l’entrée dans les différentes étapes de création d’un spectacle. On suit les flèches constituées d’ampoules et on se perdrait presque dans le labyrinthe des panneaux bruts d’un décor vu des coulisses.

Une manière d’évoquer l’effervescence de la vie en « backstage », où tout se passe à un rythme effréné pour les changements de costumes, pendant que le spectacle se joue sur la scène.

On prend conscience du travail de préparation. Tous ces mois à imaginer les costumes, les castings, les chorégraphies, les répétitions jusqu’au soir de la première.

Pour ceux qui n’ont pas encore vu l’expo, attention, car cet article comporte de nombreuses photos. N’allez pas plus loin si vous souhaitez garder la surprise.

Expo Comédies Musicales au CNCS

Plus de cent costumes

Avec la diversité des livrets et des mises en scènes, souvent étonnantes, de nombreuses époques sont représentées. On retrouve aussi bien sûr les chapeaux, plumes et strass des revues et music-hall.
Si les paillettes et les couleurs étincelantes sont là, la vitrine noir et blanc (et fils d’argent) de Singin’in the rain, qui fait référence au cinéma muet, est magnifique et particulièrement graphique.

Quel incroyable travail des costumiers de ces productions, qui doivent chaque fois relever le défi de laisser aux danseurs une grande liberté de mouvements, et créer un nombre important de tenues pour l’ensemble de la troupe.

Tous ces costumes proviennent de théâtres, en particulier le Théâtre du Châtelet, partenaire de l’événement, mais aussi le Théâtre Mogador ou l’Opéra de Toulon qui programment régulièrement des comédies musicales.

Une exposition immersive et ludique

Comme toujours, le CNCS sait nous prendre par la main et nous plonger vraiment dans le thème de l’exposition. Dans chaque salle, on peut voir des extraits des spectacles. Comment résister à ce morceau de décor de Singin’in the rain et à ces cirés et parapluies qui n’attendent que vous pour une petite photo ? Un peu plus loin, ce sont les boas et chapeaux haut de forme qui vous donneront des allure de cabaret.

Fan de comédies musicales

L’envie de faire des claquettes, ou tout autre pas de danse, vous prendra sans doute avant la fin de votre visite et vous quitterez le CNCS avec un air dans la tête qui vous accompagnera quelques temps. C’est mon cas, alors que j’écris cet article ♫♫♫.
Vous ne résisterez peut-être pas non plus à l’envie de voir (ou revoir) des comédies musicales.

Expo Comédies Musicales au CNCS

La Comédie Musicale de Sanssat

Justement, nous avons la chance d’avoir dans notre région, l’Association Sanssatoise de Comédie Musicale. Une centaine de bénévoles, animés par une passion commune « La Comédie Musicale », interprètent,depuis plus de 20 ans, à Sanssat, les spectacles de Broadway, traduits en français.
En 2019, la folie continue avec Priscilla Folle du Désert, les 28 et 29 juin et les 5 et 6 Juillet.

Et dans le cadre de l’exposition, vous pouvez assister au spectacle de 2018, Sur un Air de Jersey Boys, à l’occasion d’un diner-spectacle le 1er février 2019.

Plus d’informations

Exposition Comédies Musicales jusqu’au 28 avril 2019 au CNCS de Moulins.

Le site du CNCS
Sa page Facebook
Son compte Twitter
Son compte Instagram

L’expo « Comédies musicales » sur le site du CNCS
Les collections du CNCS en numérique
Le CNCS sur Google Arts & Culture

« De films en séries », une association à suivre

De films en séries
Par défaut

A la médiathèque Valery-Larbaud, j’aime assister aux conférences « Samedi en séries » proposées par Fabrice Oberti. Il m’a fait découvrir une nouvelle manière d’aborder l’univers des séries, et je ne rate pas un épisode !
J’ai rencontré ce passionné, qui a créé l’association « De films en séries » et ne manque pas de projets.

L’art de raconter des histoires et l’envie de partager

Quand il s’est installé à Vichy, il y a quelques années, Fabrice Oberti a découvert le Club Cinéma de Vichy, dont il est aujourd’hui le vice-président.

Club Cinéma de VichyAu Club Cinéma de Vichy, vous pourrez voir environ 90 films par an, avec des soirées spéciales, des débats, des rencontres avec des metteurs en scène, des directeurs photo ou des acteurs, et même profiter du Festival Télérama (qui aura lieu du 16 au 22 janvier 2019).

Rendez-vous sur leur page Facebook pour plus d’informations.

A la Médiathèque Valery-Larbaud, Fabrice assiste aux Cafés Musicaux proposés par Yannaël et Floriant. Cette façon de partager la musique avec le public par le biais d’un thème lui donne envie de faire même avec l’univers des séries. Car ce prof de français se passionne pour l’art de raconter des histoires, que ce soit dans les livres, au ciné ou à la télévision. Pour lui, la série est une forme d’art qui nous parle du réel, au même titre que le cinéma ou la littérature.

Une série de conférences à la Médiathèque Valery-Larbaud

En 2017, il propose ses premières conférences (gratuites) à la Médiathèque : « Samedi en séries ».
Le 26 janvier prochain, l’épisode 3 de la saison 2 vous emmènera dans « Les mondes d’ailleurs et de demain ». Tout un programme concocté par Fabrice, à partir d’extraits d’une sélection de séries, d’hier ou d’aujourd’hui.
On en ressort souvent avec l’envie de voir (ou revoir) une série dont il a parlé, et que l’on peut très souvent emprunter en coffret à la Médiathèque. C’est aussi une manière différente de plonger dans ces univers que nous propose Fabrice, un regard moins passif, une vraie réflexion.

Une association et de nombreux projets

L’association « De films en Séries » qui vient de voir le jour est un peu la suite logique de ces conférences. Elle a pour but de faire découvrir l’univers sériel au plus grand nombre, d’étudier comment le cinéma les nourrit, d’apprendre la grammaire de l’image, de faire rentrer les séries à l’école, de développer un regard plus actif, …
Un vaste programme qui se traduira par des conférences, des soirées spéciales, des concours et un festival à Vichy !
Voilà l’ambition de cette association, qui propose déjà à ses adhérents un tarif préférentiel de 5,50 euros à l’Étoile Palace, sur toutes les séances en VO, et 20% sur la confiserie.

De films en séries

Un festival de Web Séries en juin à Vichy !

Après Marseille, Rio ou Los Angeles, c’est au tour de Vichy d’accueillir son festival de Web Séries : Vichy Web Fest  en juin 2019, en partenariat avec Marseille Web Fest. Fabrice Oberti participera à l’organisation de cet événement et espère dans quelques temps créer un festival consacré aux séries à Vichy.

La suite au prochain épisode !
A l’eau de Vichy relaiera bien sûr l’actualité de cette chouette association.

De films en séries

Plus d’informations

Envie de rejoindre « De films en séries » ? Vous pouvez adhérer à l’occasion des conférences à la Médiathèque ou les contacter sur leur page Facebook.

Prochains épisodes de « Samedi en séries » :
Samedi 26 janvier à  17h  Saison 2 – Épisode 3 : Mondes d’ailleurs et de demain
Samedi 16  février à  17h  Saison 2 – Épisode 4 : La question raciale
Samedi 16 mars  à  17h  Saison 2 – Épisode 5 : La femme

Les journées du patrimoine à Vichy

Journées du Patrimoine 2018 - Vichy
Par défaut

Chaque année, le temps d’un week-end, les portes s’ouvrent dans toute la France et des visites sont proposées un peu partout. A Vichy, les thèmes étaient variés. J’ai étudié le programme et fait ma petite liste.

Des lieux à découvrir ou redécouvrir

L’opéra, les église Saint-Louis et Saint-Blaise, lieux incontournables de Vichy étaient à voir bien sûr. Les musées de l’Opéra et des Arts d’Afrique et d’Asie étaient gratuits pour l’occasion.

Mais j’avais repéré deux lieux habituellement fermés : l’Hôtel de Ville et le Temple Protestant qui ouvraient leurs portes au public. la suite…