PORTRAIT(S) #7 – Le rendez-vous photographique de Vichy

Festival Portrait(s) #7 - Vichy - 2019
Par défaut

La 7e édition du festival vichyssois dédié au portrait en photographie vient de débuter : 10 expositions à voir jusqu’en septembre, en intérieur ou en plein air, avec une très belle sélection de photographes.

Un rendez-vous estival

L’inauguration du festival Portrait(s) est pour moi le signe que l’été est là et que j’aurai le plaisir, juste en me promenant en ville, d’admirer de belles photographies.
C’est aussi la liberté de jeter un coup d’œil en passant, ou de prendre le temps d’observer en détails toutes ces images, de venir spécialement pour les voir, de les revoir encore, avec d’autres lumières, à d’autres moments de la journée.
J’aime savoir que je vais les croiser dans mon quotidien, jusqu’au mois de septembre.

Il y a 6 lieux d’exposition, et tout est gratuit.

Philippe Halsman sur l’esplanade du lac d’Allier

Ce sera peut-être la plus vue des 10 expositions, puisque le bord d’Allier est un lieu de promenade cher aux Vichyssois.

Festival Portrait(s) #7 - Vichy - 2019

Philippe Halsman a travaillé pour les plus grands journaux américains et a signé plus de cent couvertures pour le magazine Life. Vedettes de cinéma, artistes et grands de ce monde sont ainsi passés devant son objectif, immortalisés dans des mises en scènes étonnantes ou posant de manière plus classique.

On n’imagine pas le nombre de prises nécessaires pour obtenir ce portrait, « Dali atomicus« , réalisé en 1948, sans les trucages actuels.
De sa complicité avec Dali est née une série d’images loufoques, jouant avec la célèbre moustache du peintre.

On lui doit aussi de nombreuses images de Marilyn Monroe, que vous croiserez sur l’esplanade, bondissante en robe de soirée.

Festival Portrait(s) #7 - Vichy - 2019

La « jumpology », imaginée par Philippe Halsman, c’est l’art de photographier des célébrités en train de sauter, pour obtenir des portraits plus naturels.
Marilyn Monroe, Grace Kelly, Maurice Chevalier, François Mauriac, et même le Duc et la Duchesse de Windsor se sont prêtés au jeu à l’époque !

Cette exposition est un vrai régal et je me réjouis de pouvoir la voir et la revoir tout simplement en me promenant au bord de l’Allier.

Ambroise Tézenas devant l’église Saint-Louis et devant la gare

Une autre exposition en plein air, et au cœur de Vichy, sur le parvis l’église Saint-Louis et devant la gare, fait le portrait de la ville et de ses habitants.

Ambroise Tézenas photographie des lieux bien connus des Vichyssois, mais dans une ambiance parfois un peu onirique.
Les images poétiques de celui qui se définit comme un « photographe de paysages documentaires », mettent en lumière les bâtiments remarquables de la Reine des villes d’eaux, candidate avec dix autres villes thermales d’Europe au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Ces photos sont le fruit d’une résidence photographique, dans le cadre du festival, et sont publiées dans un livre, « Villa Mon Plaisir » aux éditions Filigranes.

Grâce à cette exposition, j’ai découvert le travail d’Ambroise Tézenas.

Dans les galeries d’exposition du Centre Culturel de Vichy

Aux murs de la grande salle d’exposition du Centre Culturel de Vichy , les visages de villageois africains photographiés par Bastiaan Woudt côtoient les images troublantes d’enfants en uniformes, rencontrés dans les pensionnats militaires d’Ukraine par Michal Chelbin. Un peu plus loin, Benni Valsson fait poser des anonymes ou des créateurs islandais dans des paysages urbains, et l’on voit grandir en photos la petite sœur, Alice, de la jeune photographe russe Turkina Faso dans des images qui mêlent étrangement fiction et documentaire.
L’Anglaise Tish Murtha a capturé la vie de ses amis et de sa famille, dressant un portrait cru d’une jeunesse désœuvrée et révoltée pendant l’ère Thatcher dans le nord de la Grande-Bretagne.

Tous ces travaux, si différents, montrent bien la diversité de l’art du portrait en photographie, tant par les sujets choisis que par leur traitement. Et les tirages sont d’une grande qualité.

Une expo à voir et à revoir jusqu’au 8 septembre 2019.

Le selfie sous toutes ses formes

Dans la deuxième salle, le photographe Olivier Culmann, commissaire invité pour cette édition 2019, a imaginé une exposition dédiée au selfie : « Selfies, Egaux/Egos ».

On y retrouve ce phénomène apparu avec les smartphones et qui prend des formes multiples, regroupées ici par catégories.
On découvre des facettes parfois méconnues de ce nouveau genre photographique, et ses buts tout aussi différents (communiquer, échanger, s’amuser, rentrer dans une communauté de pratiques, mais aussi revendiquer ou interpeller sur des faits de société plus sérieux ou graves…)

Valérie Baeriswyl à la médiathèque Valery-Larbaud

Valérie Baeriswyl est la lauréate 2019 du concours Portrait(s), avec une série de photographies documentaires réalisée au cœur d’une forêt en Haïti : « Forêt de pins« .

Je n’ai pas encore vu cette exposition, mais je compléterai cet article très prochainement.

Photo « empruntée » sur Facebook en attendant de voir l’expo – ©Valérie Baeriswyl

Dans le Hall du Centre Culturel de Vichy

Il me reste aussi à voir, dans le hall du Centre Culturel, l’exposition des travaux photographique des élèves de CP de l’école Georges Méchin et de la classe de BTS de l’ES Vichy.

Je vous en dirai plus très vite.

Festival Portrait(s) #7 - Vichy - 2019

Plus d’informations

Portrait(s) #7
7e édition du Rendez-vous photographique de Vichy du 14 juin au 8 septembre 2019.
Gratuit.
La page web du Festival Portrait(s) 2019.
La page Facebook.

Murol au temps des chevaliers

Les Médiévales de Murol - 2019
Par défaut

Nous avons décidé la veille de retourner aux Médiévales de Murol.
Le soleil serait au rendez-vous et nous avions beaucoup aimé notre visite l’année dernière. Alors, en route pour Murol et ses chevaliers !

Un petit tour au château

Avant de visiter le campement, nous sommes montés au château de Murol.
Nous n’avons pas suivi la visite guidée (même si elle est comprise dans le prix d’entrée), mais nous avons assisté au spectacle toujours aussi drôle.

Le campement médiéval

Nous avons quitté Guillaume de Murol pour descendre au campement.
C’est une vraie reconstitution puisque les compagnies vivent, mangent et dorment sur place, utilisant les outils et techniques du Moyen-Age. Il faut vraiment être passionné !

Les différents aspects de la vie au Moyen-Age étaient représentés et c’était sympa de discuter avec les artisans pour en savoir plus sur leur métier.
On pouvait même s’habiller comme à l’époque, le temps d’une photo, et tâter de l’épée avec les chevaliers.

Les cuisiniers étaient occupés à préparer le concours de cuisine : ingrédients imposés et techniques médiévales pour préparer un menu.

Une belle ambiance et un vrai plongeon dans l’histoire !

Des animations pour toute la famille

Un peu partout dans le village, on faisait ses emplettes sur les stands du marché médiéval et les restaurants avaient adapté leur menu.

Sur la place de l’église, les jeux du moyen-âge faisaient la joie des petits et des grands, en particulier ce jeu d’adresse qui se terminait souvent par une douche, salutaire par cette chaleur.

Les Médiévales de Murol - 2019

Dans l’après-midi, des initiations à la danse et des démonstrations de combats ont réunis les spectateurs au centre du campement.

Et la mêlée des enfants (que nous n’avions pas vu l’année dernière) était un grand moment de joie, à voir les sourires sur les visages.

Nous sommes repartis en fin d’après-midi mais la fête continuait avec un concert des Pies le soir, et des animations toute la journée du samedi.

En savoir plus

Les Médiévales de Murol se déroulent chaque année pendant le week-end de l’ascension, le vendredi et le samedi. Une belle idée de sortie en famille.

La page Facebook des Médiévales de Murol
Le site du château de Murol
Murol sur le site de l’Office de Tourisme du Sancy
Le site de la ville de Murol

Les Flamboyantes de Cusset #5

Les Flamboyantes #5 - Cusset - 2019
Par défaut

Nous avions beaucoup aimé notre première visite de cette « fête médiévale et fantastique » l’année dernière. Alors, même si le ciel était bien gris aujourd’hui, nous sommes allés faire un petit tour à Cusset.

Plongée au Moyen-Age

Arrivés en fin de matinée, nous avons fait un premier petit tour vers les stands du Cours Lafayette avant de revenir place Victor Hugo vers la sauterelle géante de la compagnie Planète Vapeur.

Musique d’ambiance médiévale dans les rues recouvertes de paille et personnes costumées un peu partout, on est au Moyen-Age, c’est sûr !
Même les panneaux routiers sont cachés dans la zone de la fête et les restaurants affichent des menus spéciaux !

Quand les drapeaux volent

Parmi les animations proposées cette année, les lanceurs de drapeaux venus d’Italie, le Gruppo Storico Fivizzano, fait virevolter les couleurs au son des tambours. Un bien joli spectacle.

Des Chevaliers et des fauconniers

Place ensuite à la chevalerie Cours Lafayette, où nous assistons à un tournoi, avec la compagnie Cow Prod.

Après une petite balade dans les rues pour voir les échoppes (et quelques emplettes), nous sommes revenus voir les fauconniers des Géants du Ciel.
Les hiboux et chouettes n’en faisaient parfois qu’à leur tête mais le public était ravi de les voir de près dans les tribunes.

Nous sommes repartis vers 16h, heureux d’avoir passé quelques heures au Moyen-Age, malgré le ciel tout gris.

Un scénario et des nouveautés

Cette année, un scénario (« De l’ombre à la lumière ») se déroule tout au long du week-end et des surprises sont annoncées dans le programme. N’ayant passé que quelques heures, nous n’avons donc pas suivi cette histoire en toile de fond du festival, mais nous avons aimé les différentes animations et l’ambiance qui font des Flamboyantes un rendez-vous incontournable.

Les Flamboyantes #5 - Cusset - 2019

On souhaite que le soleil soit au rendez-vous demain pour la dernière journée des Flamboyantes cuvée 2019.

« De films en séries », une association à suivre

De films en séries
Par défaut

A la médiathèque Valery-Larbaud, j’aime assister aux conférences « Samedi en séries » proposées par Fabrice Oberti. Il m’a fait découvrir une nouvelle manière d’aborder l’univers des séries, et je ne rate pas un épisode !
J’ai rencontré ce passionné, qui a créé l’association « De films en séries » et ne manque pas de projets.

L’art de raconter des histoires et l’envie de partager

Quand il s’est installé à Vichy, il y a quelques années, Fabrice Oberti a découvert le Club Cinéma de Vichy, dont il est aujourd’hui le vice-président.

Club Cinéma de VichyAu Club Cinéma de Vichy, vous pourrez voir environ 90 films par an, avec des soirées spéciales, des débats, des rencontres avec des metteurs en scène, des directeurs photo ou des acteurs, et même profiter du Festival Télérama (qui aura lieu du 16 au 22 janvier 2019).

Rendez-vous sur leur page Facebook pour plus d’informations.

A la Médiathèque Valery-Larbaud, Fabrice assiste aux Cafés Musicaux proposés par Yannaël et Floriant. Cette façon de partager la musique avec le public par le biais d’un thème lui donne envie de faire même avec l’univers des séries. Car ce prof de français se passionne pour l’art de raconter des histoires, que ce soit dans les livres, au ciné ou à la télévision. Pour lui, la série est une forme d’art qui nous parle du réel, au même titre que le cinéma ou la littérature.

Une série de conférences à la Médiathèque Valery-Larbaud

En 2017, il propose ses premières conférences (gratuites) à la Médiathèque : « Samedi en séries ».
Le 26 janvier prochain, l’épisode 3 de la saison 2 vous emmènera dans « Les mondes d’ailleurs et de demain ». Tout un programme concocté par Fabrice, à partir d’extraits d’une sélection de séries, d’hier ou d’aujourd’hui.
On en ressort souvent avec l’envie de voir (ou revoir) une série dont il a parlé, et que l’on peut très souvent emprunter en coffret à la Médiathèque. C’est aussi une manière différente de plonger dans ces univers que nous propose Fabrice, un regard moins passif, une vraie réflexion.

Une association et de nombreux projets

L’association « De films en Séries » qui vient de voir le jour est un peu la suite logique de ces conférences. Elle a pour but de faire découvrir l’univers sériel au plus grand nombre, d’étudier comment le cinéma les nourrit, d’apprendre la grammaire de l’image, de faire rentrer les séries à l’école, de développer un regard plus actif, …
Un vaste programme qui se traduira par des conférences, des soirées spéciales, des concours et un festival à Vichy !
Voilà l’ambition de cette association, qui propose déjà à ses adhérents un tarif préférentiel de 5,50 euros à l’Étoile Palace, sur toutes les séances en VO, et 20% sur la confiserie.

De films en séries

Un festival de Web Séries en juin à Vichy !

Après Marseille, Rio ou Los Angeles, c’est au tour de Vichy d’accueillir son festival de Web Séries : Vichy Web Fest  en juin 2019, en partenariat avec Marseille Web Fest. Fabrice Oberti participera à l’organisation de cet événement et espère dans quelques temps créer un festival consacré aux séries à Vichy.

La suite au prochain épisode !
A l’eau de Vichy relaiera bien sûr l’actualité de cette chouette association.

De films en séries

Plus d’informations

Envie de rejoindre « De films en séries » ? Vous pouvez adhérer à l’occasion des conférences à la Médiathèque ou les contacter sur leur page Facebook.

Prochains épisodes de « Samedi en séries » :
Samedi 26 janvier à  17h  Saison 2 – Épisode 3 : Mondes d’ailleurs et de demain
Samedi 16  février à  17h  Saison 2 – Épisode 4 : La question raciale
Samedi 16 mars  à  17h  Saison 2 – Épisode 5 : La femme

PORTRAIT(S) #6 – Le rendez-vous photographique de Vichy

Festival Portrait(s) - Vichy - 2018
Par défaut

Chaque année, de mi juin à début septembre, Vichy accueille le festival Portrait(s), et présente 10 expositions (gratuites) dans différents lieux de la ville, à l’intérieur et en extérieur.
Ce très beau rendez-vous photographique, seule manifestation internationale à être exclusivement centrée sur l’art du portrait, se termine le 9 septembre et ce serait dommage de le manquer.

Depuis l’inauguration au mois de juin, j’étais habituée à croiser les regards des modèles exposés devant la gare, sur le parvis de l’église Saint-Louis et sur l’Esplanade du Lac d’Allier. Passant rapidement ou prenant le temps de regarder les photos, je me disais que j’avais encore le temps de revenir et de visiter toutes les expositions.
Mais l’été est passé si vite, nous sommes déjà en septembre, et il ne reste qu’une semaine pour le faire ! la suite…

[ LECTURE ] Jazz dans le bocage Carnet d’un Festival

Par défaut

Au mois de mars, je vous parlais du festival Jazz dans le bocage et d’un beau projet de livre. La campagne Ulule avait permis de récolter les fonds nécessaires et A l’eau de Vichy, fan de carnet de voyage, avait bien sûr participé.

Il est arrivé !

Ce matin dans la boite aux lettres : une enveloppe avec de beaux timbres, des cartes postales et le livre tant attendu, accompagné d’un petit mot. la suite…

[ FESTIVAL ] Boz’Art en Baz’Art à Bellerive-sur-Allier

Boz’Art en Baz’Art 2018
Par défaut

Du 19 avril au 27 avril 2018, le Château du Bost à Bellerive-sur-Allier, vous accueille pour 8 jours de festival.

Boz’Art en Baz’Art ?!

Le bazar, c’est celui de l’atelier de l’artiste. Un bazar qui fait naître la beauté et l’émotion. Le Boz, c’est un clin d’œil phonétique au château qui l’accueille. Les Beaux Arts, ce que vous pourrez admirer au festival Boz’Art en Baz’Art, au château du Bost à Bellerive-sur-Allier.

Un festival pour mettre l’art à la portée du plus grand nombre. Vaste projet ! la suite…

Une jolie tradition qui renait à Vichy

Par défaut

Les belles affiches de la Reine des Villes d’Eaux

En 1895, la ville de Vichy lance la 1ère affiche pour illustrer sa saison d’été.
Le Syndicat d’initiative de la Ville ou la Compagnie Fermière ont fait appel, au fil du temps, à des illustrateurs de renom pour faire la publicité de La Reine des Villes d’Eaux.

affiche pour la saison d'été 1895 à Vichy

Une tradition qui c’était malheureusement perdue…jusqu’à aujourd’hui. la suite…

Jazz dans le Bocage

Par défaut

Fin février, j’ai assisté à un UpHéros à Moulins. Le thème de la soirée était « Les Amoureux du territoire » et j’étais conviée, en compagnie de Cindy, à parler de mon expérience d’Ambassadrice de l’Allier.
Ces soirées UpHéros, organisées chaque mois autour de thèmes toujours différents, donnent la parole à des « des Pitchers optimistes » qui viennent présenter un projet en 3 à 5 mn. L’occasion de passer une belle soirée qui se termine par des échanges passionnants autour d’un verre.

Au cours de cet UpHéros, j’ai découvert de beaux projets dont je vous parlerai petit à petit, et je commencerai aujourd’hui par Jazz dans le bocage. la suite…

Rendez-vous à Clermont-Ferrand

Par défaut

Rendez-vous au Rendez-vous du Carnet de Voyage

Avant de tomber sous le charme de Vichy et de m’y installer, je venais chaque année à Clermont-Ferrand mi-novembre, pour le rendez-vous incontournable des carnettistes.
3 jours pour feuilleter les carnets, discuter voyage et dessin et revenir avec quelques jolis livres dédicacés.

Au programme de cette manifestation à ne pas manquer : des rencontres, des films, des ateliers, des artistes, des écrivains, des voyageurs qui vous emmèneront faire le tour du monde dans la bonne humeur. la suite…