[ Théâtre ] Le Jeu de l’amour et du hasard à l’Opéra de Vichy

"Le jeu de l'amour et du hasard" à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Je le dis souvent, la programmation de l’Opéra de Vichy propose des spectacles variés et de qualité. Vendredi soir, c’est une pièce de Marivaux, à la mise en scène très sobre de Catherine Hiegel et dans un décor typique du XVIIIe siècle, qui a régalé le public venu nombreux pour le dernier spectacle théâtral de cette saison 2018/2019.

Une pièce classique et des élèves heureux d’être là

En arrivant à l’Opéra, je me suis retrouvée entourée d’élèves venus en classes entières.
On les reconnaissait facilement, car ils s’étaient mis sur leur 31 pour l’occasion. Il étaient même environ 200 ce soir-là, collégiens et lycéens, qui avaient étudié la pièce avec leurs professeurs, avant de venir voir le spectacle.
L’association AOVi, les Amis de l’Opéra de Vichy, les aident en leur offrant les places et le transport.

Pour moi, les souvenirs de mes cours de français étaient bien loin, mais j’étais heureuse de découvrir le beau décor de jardin. Une violoncelliste était déjà en scène et jouait pendant que le public s’installait.

"Le jeu de l'amour et du hasard" à l'Opéra de Vichy

Quel beau spectacle et quels acteurs ! J’espère avoir d’autres occasions de voir des pièces du répertoire pour les prochaines saisons.

"Le jeu de l'amour et du hasard" à l'Opéra de Vichy

A la fin de la représentation, les comédiens sont venus à la rencontre du public. Un moment d’échange toujours très apprécié par les spectateurs qui peuvent poser des questions aux artistes, pendant que, de leur côté du rideau, on démonte déjà le beau décor.

"Le jeu de l'amour et du hasard" à l'Opéra de Vichy

Le programme d’été sera dévoilé prochainement et j’ai hâte de savoir ce qu’il nous réserve !

[ théâtre ] Edmond à l’Opéra de Vichy

"Edmond" à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Ce dimanche, l’Opéra de Vichy proposait « Edmond » d’Alexis Michalik, une pièce qui fait salle comble depuis 3 ans à Paris. Un second décor a même été construit pour pouvoir la jouer dans deux théâtres à la fois !

Quand nous sommes arrivés dans la salle, les comédiens étaient déjà sur scène, jouant aux cartes, comme s’ils attendaient en coulisses le début du spectacle. La salle se remplissait tranquillement. On n’imaginait pas alors, la folle histoire qui allait se jouer devant nous, sans une seconde de pause pour notre plus grand plaisir !

"Edmond" à l'Opéra de Vichy

Un tourbillon historique

Dans une mise en scène inventive et virevoltante, les comédiens vous font vivre la création, les répétitions et la première triomphale de Cyrano de Bergerac. Tout est en mouvement permanent, les décors se changent sous vos yeux, et vous entrainent en quelques secondes de l’appartement d’Edmond Rostand aux rues de Paris, du compartiment d’un train en route pour Issoudun à la loge de Sarah Bernhardt. On y croise aussi Feydeau, Courteline et Méliès, Maurice Ravel ou Anton Tchekhov

Ils ne vous laissent pas une seconde de répit dans cette histoire aux multiples rebondissements.

Quelle jubilation pour le public ! et même si cet après-midi à Vichy, il n’y a pas eu les 40 rappels de la première de Cyrano de Bergerac à Paris en décembre 1897, le public était debout pour applaudir cette formidable troupe.

"Edmond" à l'Opéra de Vichy

Encore un beau dimanche à Vichy !

Une saison à l’Opéra

Saison 2018/2019 à l'Opéra de Vichy
Par défaut

Je me dis souvent que c’est une chance de vivre à Vichy et je crois que je profite plutôt bien de toutes les activités qui me sont proposées. Le Festival d’été m’a permis d’assister à des spectacles variés, et donné envie de voir encore plus de ballets et d’opéras. Alors quand, la semaine dernière, j’ai reçu le programme de la saison 2018/2019, j’ai tout de suite fait ma petite liste.

Mon tout premier abonnement à l’Opéra !

Habituellement, je réserve au fur et à mesure quand je vois un spectacle qui m’intéresse.
Mais les tarifs abonnements sont quand même très intéressants et comme j’avais le nombre minimum de spectacles, je n’ai pas hésité très longtemps. la suite…

Demandez le programme !

Par défaut

Quand nous avons quitté Paris pour Vichy, il y a quelques mois, on nous prédisait l’ennui loin de toutes les sorties possibles dans la capitale. Je savais que je n’irais plus dessiner le soir au Louvre, que je ne pourrais plus visiter le Musée Jacquemart André, un de mes préférés, chaque fois que j’en aurais simplement envie, et que j’allais sans doute rater les grandes expositions « qu’il faut voir absolument ». Tout cela est vrai…et pourtant. la suite…