Festival Portrait(s), 9e édition

Festival Portrait(s) 2021 à Vichy
Par défaut

Le traditionnel festival photographique Portrait(s) de Vichy présente le travail de 12 artistes dans différents endroits de la ville, avec cette année un nouveau lieu d’exposition dans le Hall des Sources.

Isabelle Huppert au bord de l’Allier

Sur l’esplanade du Lac d’Allier, les photos de Carole Bellaïche montrent Isabelle Huppert dans des portraits très posés ou plus spontanés, qui témoignent de la complicité unissant les deux femmes qui se connaissent depuis vingt-cinq ans.

J’aime toujours beaucoup cette exposition au bord de l’Allier, avec la météo qui change et le décor qui parfois s’invite un peu dans les images. Les nuages qui deviennent fumée de cigarette échappée du cadre, ou les arbres et les fleurs qui s’invitent comme un décor dans le décor.

Frédéric Stucin, photographe en résidence, expose sur le Parvis de Saint Louis et devant la gare

Sa résidence ayant été interrompue l’année dernière, c’est en 2021 que nous pouvons enfin découvrir les photos de Frédéric Stucin.

Il a été inspiré par Vichy la sportive, lieu de préparation des athlètes de haut niveau dans des disciplines variées.
Ses portraits étonnants et décalés de sportifs dans un univers sombre de polar sont à voir devant l’église Saint-Louis et devant la gare.

Dans les Galeries d’expositions du Centre Culturel de Vichy

Dans les Galeries du Centre Culturel, les artistes exposés cette année interrogent sur l’identité et l’apparence par rapport aux normes de notre société en posant leurs regards photographiques sur des communautés punks (Ralf Marsault), les jeunes des périphéries de Marseille (Yohanne Lamoulère) ou de jeunes asiatiques à la recherche de la beauté idéale des réseaux sociaux (Corinne Mariaud). Patrick Bard consacre un album de famille/reportage à son neveu Jean-Pierre devenu Jeanne et Mouna Saboni transforme des photos d’archives anonymes en œuvres graphiques et poétiques en mélangeant images, peinture craquelée et écritures.

Dans la petite salle au fond, Antoine d’Agata nous livre sa vision de la pandémie avec des photos thermodynamiques prises en 2020 et qui nous plongent dans un univers rouge et orangé angoissant.

Un nouveau lieu d’exposition au Hall des Sources

Le duo d’artistes Mazaccio & Drowilal mélanges les images de publicités et de magazines pour créer des collages détonants et colorés.

Un abécédaire autour de la Source de l’Hôpital

Comme chaque année, la photographie s’invite à l’école avec un projet pédagogique autour du Festival.
On peut voir les portarits des élèves de Julien Favé, instituteur de l’école Pierre Coulon sous la forme d’un abécédaire tout autour de la Source.

Festival Portrait(s)

Jusqu’au 19 septembre 2021 à Vichy.

Retrouvez les photographes exposés sur la page du Festival Portrait(s) 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.