Portrait(s) célèbre sa 10e édition au Palais des Congrès de Vichy

Festival photographique Portrait(s) 2022 à Vichy
Par défaut

C’est la 10e édition du rendez-vous photographique de Vichy, qui s’installe cette année au Palais des Congrès pour sa grande exposition en intérieur. Ce festival dédié au portrait s’expose aussi au cœur de la ville et au bord de l’Allier.

Portraits en mouvement au Palais des Congrès

Le festival Portrait(s) propose une fois de plus une belle sélection de photographes qui donnent à voir de multiples manières de « tirer le portrait ». Les œuvres présentées offrent un panorama varié de cet art à la fois universel mais aussi lié à une époque ou un pays.

Dans le superbe écrin du Palais des Congrès, un parcours nous guide au fil de l’exposition à la rencontre d’artistes aux techniques très différentes. Portraits posés, photos qui capturent un instant ou reportages au long cours, ils savent nous raconter l’histoire d’une époque en s’attachant aux gens.

Le mouvement et la danse sont bien présents de salles en salles et également avec la projection du film de Christophe Acker, artiste en résidence, qui a travaillé avec les écoles de danse de Vichy.

De la gare au bord d’Allier

C’est dès la descente du train que le voyageur arrivant à Vichy découvre le festival. Comme chaque année, Portrait(s) est présent dans la ville où le promeneur croise les photos de Christophe Acker devant la gare, des cliché d’anonymes devant l’église Saint-Louis et la rétrospective Omar Victor Diop sur l’esplanade du Lac d’Allier.

Retrouvez toutes les infos sur les photographes exposés sur la page du Festival Portrait(s) 2022.

L’Italie à l’honneur à Vichy pour le premier anniversaire de l’UNESCO

Premier anniversaire UNESCO à Vichy
Par défaut

Le 24 juillet 2021, Vichy célébrait son inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO avec les Grandes villes d’eaux d’Europe. Un an déjà !
Le 24 juillet sera maintenant un jour de fête pour la ville qui invitera chaque année une des autres villes d’eaux à participer à cette journée festive. Montecatini Terme était donc à l’honneur ce dimanche pour le premier anniversaire de l’UNESCO.

Musique !

Le programme de cette journée particulière faisait la part belle à la musique. Dès le matin, on pouvait écouter au kiosque de l’Hôpital les musiques traditionnelles de l’Italie du Sud avec le groupe Télamuré.
La piste de danse installée juste devant n’est pas restée vide très longtemps !

Après ce concert, les gourmands pouvaient profiter des saveurs d’Italie dans les restaurants de la ville, mais aussi dans les stands installés juste derrière. Bien pratique en cas de petit creux ou pour se rafraichir d’une glace.

Les lanceurs de drapeau de Florence

J’avoue avoir pisté une bonne partie de la journée le groupe de porte-drapeaux officiel de Florence, Bandierai degli Uffizi, ratant souvent de peu leur prestation.
Mais les croiser et voir leur beaux costumes, ce n’est pas si mal. Ils sont très accessibles et sont heureux de poser avec vous pour une photo.
Dans l’après-midi, je les ai retrouvés dans le Parc des Sources faisant une haie d’honneur aux voitures anciennes venues participé la veille au concours Vichy Élégance. Un joli spectacle à l’ombre des grands arbres.

J’ai enfin pu voir leur spectacle le soir devant le Palais des Congrès pour un dernier lancé en guise de bouquet final.

Un joyeux défilé dans la ville

A 18h, tout le monde avait rendez-vous à la Mairie pour le départ du défilé des Accrocs du peignoir.
La Banda des deux rives ouvrait la marche de cet étonnant et joyeux défilé d’une centaine de participants. Venaient ensuite les élus de Vichy et de Montecatini Terme, Les Accrocs du peignoirs (dans leur tenue préférée), le groupe folklorique Vichy et ses Sources et les lanceurs de drapeaux de Florence.
Tout ce petit monde a traversé la ville dans la bonne humeur, faisant même une halte dansante dans le Hall des Sources, avant de rejoindre le kiosque de l’Hôpital pour les célébrations officielles.

Une belle journée qui se termine en musique

Après les discours officiels, le public a retrouvé la piste de danse pour le bal avec Orchestrina Fratelli Semeraro. Une journée intense qui se terminait en douceur.

Le 24 juillet sera désormais un des événements de l’été à Vichy.
Rendez-vous en 2023 avec la ville de Baden bei Wien !

Des peignoirs pour fêter les Grandes villes d’eau d’Europe

Au milieu des Accrocs du Peignoir, un petit groupe tout en blanc et rouge défilait dans les peignoirs qu’ils avaient customisés lors d’un atelier à la Fabrique du Hanneton.
Je faisais partie de ces élégants curistes, en compagnie d’Anne Chevrel avec qui j’ai préparé et animé les ateliers, et Fabienne Gelin qui nous a accompagnée à chaque étape.
Un grand bravo à tous les participants qui ont réalisés de très beaux peignoirs jusque dans les moindres détails. Nous étions heureux de retrouver tout le monde pour défiler ensemble.

Merci à Yves-Jean Bignon et à Thermauvergne qui nous ont confié ce projet un peu fou.
Merci aussi à Fabienne Gelin pour son soutien sans faille et son aide en toutes circonstances !

Nous avons imaginé une collection à partir de peignoirs réformés des établissements thermaux de Vichy.
Six silhouettes différentes pour évoquer les grandes époques de l’histoire, tout en blanc et rouge, petit clin d’œil à Montecatini Terme. Ces silhouettes ont également servi de modèles pour les ateliers.

Des peignoirs d’exposition ont aussi été réalisés et sont installés dans la vitrine de mécanothérapie dans la galerie du Forum.

Bonheur impérial au Parc des Sources

Fête Napoléon III - Vichy - 2022
Par défaut

Ce week-end, le Parc des Sources a retrouvé le faste du Second Empire pour la traditionnelle Fête Napoléon III. Tous les participants et les visiteurs étaient tellement heureux de se retrouver malgré la chaleur étouffante.

Si nous n’avons pas pu participer en redingote et crinoline pour danser avec nos copains d’A la Cour Impériale, nous avons quand même assisté au concert d’ouverture à l’Auditorium Eugénie avant de faire un tour au Bal Mabille le vendredi soir. Une petite balade au milieu des stands, un dîner à la table de l’Empereur et un superbe spectacle de clôture à l’Opéra de Vichy ont complété notre programme de cette édition 2022 vraiment très réussie.

Nous avons vraiment adoré cette édition 2022, en particulier le bal en plein air devant le Palais des Congrès, éclairé par des guirlandes et des gros ballons. Les danseurs étaient magnifiques, et on sentait la joie de se retrouver de tous ces groupes venus parfois de loin. C’était juste magique !

Chapeau à tous les participants qui malgré la chaleur étouffante nous ont une fois encore fait remonter le temps !

Nous serons là l’année prochaine pour ce rendez-vous incontournable de la saison vichyssoise.

[expo] Jean-Pierre Rampal et les solistes de l’Orchestre du Grand Casino de Vichy

Exposition Jean-Pierre Rampal au Musée de l'Opéra de Vichy
Par défaut

En 2022, le Musée de l’Opéra de Vichy fête à la fois ses 20 ans et le centenaire de la naissance du flûtiste Jean-Pierre Rampal avec sa nouvelle exposition à voir jusqu’au 27 novembre.

Vichy capitale d’été de la musique

Opéras, ballets, concerts ou music-hall, de mai à octobre, Vichy devient la Capitale d’été de la musique et dès l’ouverture du Casino en 1865, l’établissement accueille un orchestre constitué de grands musiciens reconnus mais aussi de jeunes solistes, venus de Paris ou d’autres régions pour la saison d’été.

Denis Verroust, le commissaire de l’exposition, et Fabien Noble, le directeur du Musée de l’Opéra de Vichy, mettent ainsi à l’honneur les instrumentistes de l’orchestre et nous plongent dans l’exceptionnelle vie musicale de Vichy de la Belle Époque aux années 60.

Jean-Pierre Rampal et les solistes à l’honneur

Le flûtiste Jean-Pierre Rampal a débuté comme soliste à Vichy et fut l’un des plus emblématiques virtuoses de l’Orchestre du Grand Casino de Vichy. Mais il ne fut pas le seul et l’exposition, qui lui est en grande partie consacrée en cette année du centenaire de sa naissance, présente également d’autres grands solistes venus jouer à Vichy au fil des années.

Vichy sera marquant pour Jean-Pierre Rampal, qui y sera soliste pendant 7 ans, tant au niveau professionnel que personnel. Les musiciens qui se retrouvent l’été et jouent ensemble nouent en effet des relations très fortes qui donnent lieu à de nombreuses collaborations artistiques.
Jean-Pierre Rampal y rencontre également Françoise Bacqueyrisse, la fille de la harpiste, qu’il épousera en 1947.

Leurs séjours étaient ponctués de grands moments festifs comme le traditionnel Gala de l’Orchestre organisé chaque année à partir de 1946.

Ambiance de vacances en coulisses

J’ai appris dans cette exposition que la plupart de ces musiciens logeaient dans le Quartier de France.
Dans leurs archives familiales, Vichy tient d’ailleurs une place très importante !

guillemets début Quand je feuillette nos vieux albums-photos,
j’ai l’impression que mon père et ses amis n’ont vécu qu’à Vichy… guillemets fin

Jean-Claude Tavernier
mars 2022

Archives, photographies et documents inédits témoignent de l’effervescence des étés à Vichy, de la diversité des spectacles mais aussi de la vie des musiciens de l’orchestre qui passaient ensemble et avec leurs familles plusieurs mois à Vichy, entre travail et loisirs.

Pour plus d’informations

Le site web du Musée de l’Opéra de Vichy
Sa page Facebook

Exposition jusqu’au 27 novembre 2021.
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h (sauf jours fériés).

Autour de l’expo

8 juillet : concert à l’Opéra de Vichy – « L’art de la flûte »
18 juillet : concert typique de la Belle Epoque par l’Orchestre d’Harmonie de Vichy au kiosque de l’Hôpital
17 septembre : Journées Euopéennes du Patrimoine – concert du Quintet du Conservatoire dans l’expo

Rendez-vous aux jardins 2022 : beau succès pour les portes ouvertes du rucher pédagogique de Vichy

Portes ouvertes au rucher pédagogique de Vichy - 4 juin 2022
Par défaut

Ce week-end, dans le cadre de l’édition « Rendez-vous aux jardins » 2022 et pour la journée mondiale de l’environnement, de nombreuses animations étaient proposées dans les parcs et jardins.
Samedi, c’était l’occasion pour le rucher pédagogique de Vichy d’ouvrir ses portes au public.


Des panneaux illustrés donnaient des explications sur l’apiculture et une ruche vide permettait de découvrir facilement le lieu de vie des abeilles et la manière de récolter le miel.
Benoît du Reau et les élèves de l’atelier d’apiculture étaient là pour donner des explications et répondre aux questions des visiteurs.

Les petits curieux ont même pu observer de près, à travers une vitre, un cadre de ruche en pleine activité. Les plus chanceux ont même eu le privilège de voir la reine !

Pour les plus grands, deux visites des ruches ont été organisées dans l’après-midi, par petits groupes équipés de tenues d’apiculteur. Pour plusieurs d’entre eux, c’était un rêve qui se réalisait car il est rarement possible de s’approcher d’une ruche pour le grand public.

Benoît du Reau a pu partagé sa passion pour les abeilles avec un public curieux et intéressé et il a répondu à de nombreuses questions tout au long de la journée.

Les portes ouvertes du rucher pédagogique de Vichy se déroulent chaque année début juin, ne ratez pas la prochaine édition !

Une journée au PAL, entre sensations fortes et souvenirs d’enfance

Une journée au PAL
Par défaut

Même si nous sommes dans l’Allier depuis 5 ans, c’était notre première visite au PAL, lieu pourtant incontournable de la région pour une belle journée en famille.
Nous n’attendrons pas autant de temps pour y retourner tant nous avons aimé cet endroit, à la fois parc d’attraction et parc animalier.

Des attractions pour tous

Nous ne sommes pas spécialement fans de sensations fortes… Ok pour un tour de chaises volantes, mais pas pour le Yukon Quad qui nous a paru vraiment vertigineux et que nous nous sommes contentés d’observer de loin.
Pas de problème ! Le PAL propose des manèges pour tout le monde et ils sont même classés en fonction des sensations sur le plan du parc. On trouve aussi de nombreuses attractions pour les familles et on ne s’ennuie pas une seconde.

Les temps d’attentes sont affichés et avec la météo menaçante de ce 1er juin, nous n’avons jamais attendu plus de 5 minutes. Je ne sais pas ce qu’il en est en pleine saison, mais nous avons en tout cas eu l’impression que tout était parfaitement organisé pour une journée en famille ou entre amis réussie.

J’ai particulièrement aimé retrouver certains manèges que j’ai connu enfant, quand mes parents m’emmenaient à EuropaPark. Les Tasses Magiques, la Rivière Canadienne, le Voyage au-dessus du Monde, le Lac des Chercheurs d’or m’ont ramenées de nombreuses années en arrière.

Et si nous avons laissé aux plus téméraires le Twist et le Yukon Quad, nous n’avons pas manqué de sensations avec l’Azteka, le Tigre de Sibérie, les Ailes du Yukon ou encore King Kong.

C’est agréable aussi de retrouver des manèges plus « traditionnels » comme le Haras du Pal, le Carrousel ou encore les Chaises volantes (que j’ai vraiment adoré et dont nous avons fait plusieurs tours).
Nous nous sommes amusés comme des gamins !

Ce que nous avons aimé aussi, c’est l’impression de se promener dans la nature entre deux attractions.
Il y a des arbres partout et de l’espace entre les manèges et c’est vraiment très agréable.

Le PAL, c’est aussi un parc animalier

Après une matinée dans les attractions et une pause déjeuner vers une charmante petite place, nous avons pris la direction de la partie zoo, en suivant le grand parcours.

Si c’était l’heure de la sieste à l’ombre, notamment pour les singes et les fauves qui se cachaient un peu, nous avons pu voir les éléphants, les girafes et les rhinocéros. Les enclos sont beaux, et on a l’impression de les observer en pleine nature. Des lunettes sont même à disposition pour les admirer de plus près.

Pour cette première visite, nous nous sommes juste promenés sans nous occuper des horaires des animations proposées comme le nourrissage, les animations avec les soigneurs, ou encore les représentations des otaries ou des oiseaux. Nous avons eu la chance d’arriver au bon moment pour voir l’hippopotame attraper au vol une énorme salade !

Le PAL, un incontournable de l’été

Le parc est immense et propose vraiment des animations et manège adapté à tous les goûts et tous les âges.
Tout y est bien organisé et nous avons vraiment aimé notre journée. Nous ne manquerons pas de revenir, sans doute en début ou en fin de saison pour profiter d’une fréquentation plus faible qu’en plein été.

Plus d’infos

Le PAL – Parc d’Attractions et Animalier
Saint-Pourçain-sur-Besbre
03290 DOMPIERRE-SUR-BESBRE

Pour préparer votre visite, le site du PAL est vraiment complet.
Il existe aussi une appli qui vous donne les temps d’attente et toutes les infos pendant la visite.

Le CNCS célèbre l’année Molière avec une magnifique exposition

Exposition "Molière en costumes" au CNCS
Par défaut

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est né à Paris en 1622. Pour fêter le 400e anniversaire de sa naissance, de nombreuses manifestations sont programmées pour célébrer le grand dramaturge au cours de cette année Molière. Le CNCS lui rend un bel hommage avec la formidable exposition « Molière en costumes » qui vient d’ouvrir ses portes.

ATTENTION. Si vous n’avez pas vu l’expo et souhaitez garder la surprise pour votre prochaine visite cet article comporte de nombreuses photos.

Exposition "Molière en costumes" au CNCS

On est accueilli à la porte de l’expo par la silhouette de Molière.
Les salles sont plongées dans la pénombre, celle qui se fait juste avant le spectacle quand on entend résonner les trois coups.

Vices, religion, médecins, jalousie, bourgeois et valets

Auteur, comédien, chef de troupe, nous connaissons tous Molière et ses personnages devenus des archétypes. Nous les retrouvons tout au long du parcours, organisé autour des grandes thématiques de son œuvre.

Avec les extraits des pièces qui sont diffusés, on croirait presque que les mannequins vont s’animer pour jouer la scène.
Mais ils restent sagement immobiles et on peut admirer leurs tenues comme autant de merveilles.
Les tissus, les détails, les volumes, toutes ces silhouettes qui montrent aussi le caractère du personnage et évoquent différentes époques, tout est magnifique et superbement mis en valeur par la scénographie.

On est très près des costumes et on peut facilement détailler chaque partie, chaque broderie ou dentelle, chaque bouton ou ruban.

Dernier acte de cette exposition, la comédie-ballet

La dernière salle est comme toujours une immersion totale, chaque fois différente mais toujours merveilleuse. Cette fois, vous êtes conviés par Molière et Lully à une comédie-ballet qui mêle la musique, le théâtre et la danse.

Au son de la Marche pour la cérémonie des Turcs, les personnages s’animent et s’éclairent tour à tour, dans une ambiance nocturne ou illuminés par le (Roi) Soleil.

Encore une expo à voir absolument

Cette exposition est réalisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France. Les pièces présentées viennent essentiellement des collections du CNCS, de la Comédie-Française et du département des Arts du spectacle de la BnF, mais certaines sont aussi prêtées par des théâtres, des compagnies ou ou institutions culturelles.

Les costumes présentés ont été choisis parce qu’ils étaient à la fois singuliers et emblématiques d’un metteur en scène ou d’un costumier, ou qu’ils étaient le reflet d’une tendance, de la mode de l’époque ou de l’imaginaire d’un créateur. Dans les vitrines, se côtoient des pièces de différentes époques, même si les costumes extravaguants sont plus rares que dans d’autres expositions du CNCS.

Nous sommes une fois de plus sortis émerveillés de cette exposition, à votre absolument jusqu’au 6 novembre au Centre National du Costume de Scène de Moulins.

Plus d’informations

Exposition Molière en costumes
jusqu’au 6 novembre 2022 au CNCS de Moulins.

Le site du CNCS
Sa page Facebook
Son compte Twitter
Son compte Instagram

Les collections du CNCS en numérique
Le CNCS sur Google Arts & Culture

Les abeilles de Vichy

Le rucher pédagogique de Vichy
Par défaut

Vous les avez peut-être aperçues en vous promenant dans le Parc Napoléon III. Installées entre l’Avenue Walter Stucki et le bassin, juste devant l’ancienne serre, trois ruches constituent le rucher pédagogique de Vichy. Les butineuses profitent des fleurs des parcs et une partie du miel récolté est offert aux jeunes mariés de Vichy sous le joli nom de « Lune de miel ».

Le monde fascinant des abeilles

Le rucher pédagogique de Vichy

Dans le rucher pédagogique de Vichy, Benoit du Reau anime chaque année de septembre à juillet un atelier pour ceux qui souhaitent avoir une ruche.

Benoit partage avec une dizaine d’élèves sa passion pour l’Apis mellifera et ses conseils d’apiculteur amateur et passionné. Chaque mois pendant deux heures, il aborde différents thèmes tels que le cycle biologique de l’abeille, les castes, l’entretien d’une ruche, les maladies et les prédateurs, bref, tout ce qu’il faut savoir pour se lancer dans l’aventure.

Il y a beaucoup de théorie à connaître avant de rendre visite au rucher.
Même si nous avions passé nos tenues, appris comment allumer un enfumoir et si nous avions pesé les ruches pendant l’hiver, nous n’avions pas encore pu regarder à l’intérieur.
Après des mois à suivre attentivement les cours, nous étions tous très impatients de découvrir « en vrai » ces petits royaumes bourdonnants.

Visite au rucher

Équipés comme il se doit, nous avons enfin retiré le toit des ruches pour voir de près leurs petites occupantes.
A tour de rôle, nous avons manipulé les cadres et observé le couvain, le miel, les abeilles et les faux bourdons.
Magie de la nature, la théorie devenait réalité devant nos yeux émerveillés.

Trouver la reine

Quelques jours plus tôt,Benoit avait récupéré un essaim dans un arbre du Quartier de France.
C’est souvent très impressionnant pour le voisinage, mais si vous en voyez un, pas de panique, les abeilles ne vous piqueront pas, elles cherchent juste un endroit pour s’installer.
L’essaim était dans une ruchette et nous avons pu voir comment transférer la colonie dans une nouvelle ruche toute propre.

La mission était aussi de trouver la reine et de la marquer avec un petit point de peinture de couleur (les couleurs correspondent aux années de naissance des reines selon une codification internationale).
Une fois marquée, on repère plus facilement la reine lors des visites de la ruche et avec la couleur, on connait son âge (une reine vit entre 3 et 5 ans).

Cette « chasse à la reine » n’était pas si simple pour nos yeux d’apiculteurs débutants (Benoit l’a repéré tout de suite !) et elle a joué à cache-cache avec nous avant de finalement rentrer dans la boite à piston qui permet d’apposer le petit point de couleur sur son dos.
Immédiatement, les abeilles se sont regroupées sur la boite, preuve du lien qui unit la reine et la ruche.

Autour de nous, les abeilles volaient et bourdonnaient sans agressivité. Nous étions pourtant nombreux autour de leur maison à les observer ainsi de près. Bien protégés dans nos tenues, nous étions surtout très heureux d’être là.

Portes ouvertes au rucher pédagogique

Vous avez envie de découvrir le mode merveilleux des abeilles ? Le rucher pédagogique de Vichy ouvre ses portes une fois par an à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement.
Cette journée aura lieu le samedi 4 juin 2022, de 10h à 18h.

Portes ouvertes au rucher pédagogique de Vichy

Benoit et les élèves de l’atelier d’apiculture seront là pour vous parler des abeilles et répondre à vos questions.
Animations, dégustation, vente de miel et tombola seront au programme de cette belle journée.
On vous attend nombreux !

Le rucher pédagogique de Vichy

Les régates de Vichy

Régates de Vichy 2022
Par défaut

Notre balade du dimanche nous a permis d’assister aux Régates de Vichy qui se déroulaient ce week-end sur le lac d’Allier.

Promeneurs et sportifs était nombreux sous le soleil et Vichy la sportive nous a une fois de plus proposé un agréable spectacle !

Vertigineuse visite à l’Opéra de Vichy

Tous à l'Opéra 2022 - Vichy
Par défaut

L’Opéra de Vichy ouvrait ses portes samedi pour l’édition 2022 de « Tous à l’Opéra ».
Si cette année je n’ai pas pu y passer la journée entière, j’étais parmi les premiers visiteurs dès l’ouverture des portes pour décrocher le précieux sésame : le ticket pour la visite des cintres !

Attention au vertige !

Les cintres culminent à 22 mètres au-dessus de la scène. Nous n’étions pas tout en haut, mais la vision du groupe en visite juste en-dessous pouvait quand même donner le vertige. Heureusement, seule la magie du lieu m’a fait tourner la tête.

Guidés par Christine Gresillon, la secrétaire de régie, nous avons découvert le métier de cintrier, qui demande force et précision.
Les décors et les lumières sont accrochés à des perches qui doivent être équilibrées par des contrepoids que l’on voit de chaque côté de la scène.
Il faut aussi faire monter ou descendre les éléments pendant la représentation en respectant précisément les timings de la mise en scène. Et tout ça en douceur pour que le public profite du spectacle sans se douter une seconde du travail en coulisses !

Déambulation libre dans l’Opéra

Après la visite, je suis redescendue en suivant le parcours libre qui permet de voir les différents étages, la salle de répétition et les loges. J’ai la chance de connaitre ce lieu magique mais je ne me lasse pas de m’y promener. Et bien sûr, je n’ai pas manqué d’admirer la salle depuis la scène où les visites guidées sur les métiers de régisseur, de la lumière ou du son s’enchainaient toute la matinée.

Animations et spectacles

Cette année encore, la journée était ponctuée d’animations, comme l’escape game « Le Maitre Chanteur », des initiations au maquillage de scène ou des lectures musicales par la Médiathèque, et elle s’est achevée avec deux spectacles proposés par des enfants.

Dans la salle des pas perdus, les visiteurs pouvaient aussi visiter les stands de l’AOVi, du Musée de l’Opéra de Vichy et de la lutherie Boudet et échanger avec des passionnés d’opéra et de musique.

Tous à l’Opéra 2022 a rassemblé un public nombreux venu profiter de l’Opéra de Vichy.
L’accueil et l’organisation était une fois encore au top !

Rendez-vous en 2023 !