[Expo] Vichy, l’internationale. Deux siècles d’ouverture au Monde

Exposition "Vichy, l'internationale"
Par défaut

Après le succès de la grande exposition sur les « 2000 ans d’histoire de la Reine des villes d’eaux » en 2019, Vichy s’expose à nouveau.
Un parcours thématique en 5 parties raconte Vichy la cosmopolite. On découvre sa clientèle internationale, son rôle diplomatique, les événements sportifs et artistiques qui s’y sont déroulés, son architecture éclectique et son rayonnement international grâce aux nombreux objets, documents, affiches ou lettres présentés et qui nous plongent dans la petite et la grande Histoire.
Suivez le tapis rouge et embarquez pour un beau voyage !

Poussez la porte de l’hôtel International

Si l’exposition se déroule dans les galeries du Centre Culturel de Vichy, l’entrée se fait exceptionnellement par le hall de l’ancien hôtel l’International. Une occasion rare de pousser la porte de ce lieu habituellement fermé au public. Admirez la verrière et suivez le tapis rouge, le voyage va commencer…

Attention au départ !

Deux luxueux compartiments donnent envie de s’installer et de regarder défiler le paysage.
Montez à bord du Vichy Express de 1904 qui desservait la cité thermale depuis la gare de Lyon en 5 heures (cela laissera sans doute quelques habitués du Paris-Clermont rêveurs…).
Vous préférerez peut-être les confortables sièges du Londres-Vichy de 1926, qui permettait aux Londoniens d’arriver en moins de 24 heures.

La première thématique abordée est Le voyage à Vichy.

Quittons nos luxueux compartiments, nous voici à la gare de Vichy.
On venait de loin et la clientèle fortunée aimait le luxe, dans sa vie quotidienne et dans ses déplacements.
Sur d’anciennes photos, on voit les voitures des grands hôtels de la ville attendant les voyageurs, et aussi le luxueux Salon d’Honneur de la gare (aujourd’hui disparu) où étaient organisées les réceptions d’accueil ou de départ des Grands de ce Monde.

Juste à côté, voici le salon d’attente de l’aéroport. Car on venait aussi en avion à Vichy, avec des liaisons aériennes régulières à partir de 1930.

Pour ces voyageurs venus du Monde entier, il était important de garder le contact avec les proches pendant son séjour. La Poste avait donc un rôle capital et celle construite en 1935 se voulait une des plus modernes au monde. Son standard téléphonique permettait de joindre tous les continents et même les navires en mer !

La Compagnie Fermière qui gérait le domaine thermal à l’époque éditait ses propres journaux (et en plusieurs langues) dans lesquels elle insérait de la publicité. Il fallait que Vichy soit connue partout pour donner l’envie d’y séjourner. On peut aussi voir les nombreux guides dans toutes les langues destinés aux visiteurs étrangers.

Mais qui étaient ces visiteurs venus du monde entier ?

La projection d’un film tourné dans le parc des Sources en 1926, et issu des archives de la planète du musée Albert Kahn, nous plonge dans l’effervescence et l’atmosphère de l’époque. Ce film muet a été sonorisé avec des conversations dans différentes langues. Immersion garantie dans Vichy la cosmopolite !

Les visiteurs de différentes nationalités ont témoigné de leur séjour dans la station thermale dans des lettres, des livres ou encore des aquarelles.

Dans leurs récits, la vision de Vichy est parfois horrible mais la cure est efficace.
Ils décrivent souvent leurs journées avec beaucoup de détails et on peut voir l’évolution de la station d’années en années en étudiant les différentes correspondances de ces hôtes prestigieux.

On y rencontre aussi des personnages au destin particulier qui ont laissé une trace dans l’histoire de leur pays et qui ont séjourné dans la ville thermale.

Angleterre, Pologne, Russie, Espagne, Brésil, États-Unis, le Monde entier se retrouvait à Vichy.

Qui dit nationalités étrangères, dit confessions étrangères. Un temple protestant, une synagogue sont construits. On évoque aussi la Maison du Missionnaire qui accueillait des missionnaires venus en cure à Vichy.
Au XIXe siècle, Vichy était LA station thermale des colonies, où on venait pour y soigner des maladies coloniales comme le paludisme, attirant ainsi une clientèle à la fois civile et militaire. Au moment de la décolonisation, Vichy était une destination déjà connue des rapatriés qui y ont été accueillis.

Vichy et la diplomatie

Les souverains et chefs d’États venaient à Vichy. La station thermale était la couverture idéale pour les tractations internationales discrètes, au prétexte de la cure.
De nombreux documents nous laissent imaginer les coulisses de l’histoire et les événements importants pour les relations internationales qui ont pu se dérouler discrètement à Vichy…

On peut aussi voir une belle galerie de chefs d’États et de têtes couronnées. Des personnalités souvent hautes en couleurs qui ont laissé des anecdotes souvent drôles pendant leur séjour à Vichy.

La dimension économique est bien présente aussi. Lors de leur séjour, ils visitent des installations modernes et voient les richesses de la régions et les infrastructures à la pointe dans le domaine agricole ou industriel. Une publicité de plus pour la Reine des villes d’eaux, le rayonnement du Bourbonnais et l’occasion de faire des affaires.

Le Prince d’Annam est venu 25 fois à Vichy entre 1893 et 1936. Il a fait de nombreuses peintures pendant ses séjours. Une belle exposition lui est actuellement consacrée au Musée des Arts d’Afrique et d’Asie.

Les ambassadeurs

Cet aspect diplomatique de Vichy va culminé pendant la période 39-45 quand le gouvernement français s’installe dans la ville.
Une situation absolument unique où, pendant 2 à 4 ans, les représentants diplomatiques de plusieurs dizaines de pays cohabitent dans un même lieu : l’hôtel « Les Ambassadeurs ».

Walter Stucki, une figure connue de tous les Vichyssois est bien sûr évoquée, notamment avec le cadeau offert par la ville à la fin de la guerre : une vaisselle d’argent prêtée par son petit-fils pour cette exposition.

Le sport et les spectacles

A partir de la fin du 19e siècle, la cure inclus les soins mais aussi l’activité physique.
Vichy se dote d’infrastructures sportives comme le vélodrome, le golf, le tennis ou le lac d’Allier.
Elle y accueille de grandes compétitions internationales.

Après le sport, le spectacle. L’Opéra est un lieu incontournable qui accueillera les plus grands artistes au fil des époques.
Un grand panneau de décor et de nombreux documents, films et objets témoignent de la vie culturelle intense dans la Reine des villes d’eaux. L’opéra avait son propre atelier de décor et un orchestre en résidence.

Pour distraire les curistes, on y donnait un opéra tous les 3 soirs et il ne fallait pas assister au même spectacle deux fois pendant les 3 semaines que durait la cure. Imaginez la programmation !

Pour compléter votre visite, le Musée de l’Opéra de Vichy propose actuellement l’exposition « D’une scène à l’autre », consacrée à l’Opéra romantique à travers l’Europe.

D’autres distractions ponctuaient la saison, comme les Fêtes Vénitiennes ou la visite de Buffalo Bill.

La ville d’eaux internationale

La thématique suivante est consacrée à la ville d’eaux dans sa dimension internationale.
L’inscription de Vichy au Patrimoine de l’UNESCO avec les Grandes villes d’eaux d’Europe a mis l’accent sur cette particularité des villes thermales.
Architecture des installations thermales et de la ville, mécano-thérapie, verres de cure, tous ces éléments communs sont présents ici, complétés par des plans et des maquettes qui mettent en avant le côté éclectique et l’influence étrangère dans toute la ville.

Une série de tableaux, commande faite au peintre Toby Wright par la ville montrent le regard d’un peintre sur les lieux les plus emblématiques de Vichy. Vous avez peut-être croisé Toby Wright pendant qu’il peignait ces tableaux sur le motif il y a quelques semaines.
Pour lui, le tableau n’est pas une photographie. Il interprète ces monuments, en particulier en retravaillant la lumière pour mettre en avant des détails de l’architecture, en mélangeant les lumières des différents moments de la journée.

Vichy s’exporte dans le monde entier

On pense bien sûr aux pastilles et à l’eau de Vichy dont on peut voir des étiquettes dans toutes les langues, mais les soins aussi s’exportent comme la douche de Vichy.
On trouve aussi des sources Vichy dans d’autres pays du Monde, preuve du rayonnement de la ville à l’international.

L’exposition se termine par une visite aux figures emblématiques de Vichy qui ont marqué la scène internationale comme les écrivains Valery Larbaud et Albert Londres, mais aussi des artistes et des architectes qui ont contribué à des projets internationaux témoignant de l’influence mondiale de la ville.

Dans la toute dernière salle, on peut voir une gouache du cabinet d’architecture Percilly-Brière pour des pavillons de l’exposition universelle de 1937, qui comprenaient des éléments de coupoles avec les peintures de Raymond Martinez. Une de ces peintures a été mise à plat et orne maintenant l’entrée du Centre Culturel de Vichy.

Le voyage se termine avec des maquettes du sculpteur Rivoire qui a travaillé pour des paquebots transatlantiques.
Un exemplaire monumental de la Diane au lévrier trônait dans le grand salon du paquebot L’Atlantique et un bronze représentant Neptune tiré par un cheval marin se trouvait à bord du Normandie.


Un grand merci à Antoine Paillet, commissaire de l’exposition, pour sa visite passionnante et pleine de petites anecdotes.

Infos pratiques

Exposition Vichy, l’Internationale – deux siècles d’ouverture au monde
Du 4 mai au 11 novembre 2024
Ancien hôtel International 26 rue du Maréchal Foch à Vichy.

Toutes les informations sur le site de la ville.

Les expositions partenaires

Complétez votre visite dans les musées de la ville qui proposent également des expositions sur le thème de Vichy l’Internationale.

Exposition au Musée de l'Opéra de Vichy expo expo à la Maison Albert Londres
Cliquez sur les affiches pour plus d’infos.
Tarif réduit sur présentation de votre ticket des expos partenaires.

[ Excursion ] Ô fil de l’eau

Excursion "o fil de l'eau"
Par défaut

Après avoir découvert quelques mystères de la Montagne Bourbonnaise, je me suis inscrite à une autre excursion proposée cette année par Vichy Destinations : Ô fil de l’eau. Une journée « tout compris » autour du patrimoine thermal et des bienfaits de l’eau à Vichy.

Retour aux sources chaudes

Pour commencer cette excursion thermale, nous allons voir les sources du Lys et du Dôme, à quelques kilomètres de Vichy.
Au bout d’un chemin, les deux Sources chaudes sont protégées par des grilles, mais notre guide nous emmène au plus près de leurs bouillonnements fumants.

L’eau de ces sources sert pour la fabrication des boues utilisées en enveloppement dans les Thermes de Vichy. Nous avons d’ailleurs pu voir les étapes de leur préparation.
Du kaolin est mélangé à l’eau qui va ensuite s’évaporer en y laissant les minéraux qu’elle contient.

Une visite VIP

Si j’ai plusieurs fois vu les cabines VIP dans des reportages à la télé, je n’avais pas encore eu la chance de les visiter.
Il reste deux cabines seulement dans une aile du grand établissement thermal.
Elles étaient toutes différentes et magnifiques avec le raffinement de leurs décors aux nénuphars et aux iris, les dorures et les équipements très modernes pour l’époque.

Nous avons quitté un peu à regret ces cabines de luxe pour continuer la visite avec les fresques et le Dôme, puis le Hall des Sources pour compléter l’évocation des différents usages des eaux.
Chaque source a des vertus particulières que l’on utilise dans des soins, en boisson ou sous forme de pastilles.

Le toucher, le goût, l’odorat, la vision et l’ouïe (avec les bouillonnements), c’était bien une visite multisensorielle !

Pause déjeuner aux Nations

Déjà midi, c’est l’heure d’aller déjeuner aux Nations. Un brunch est compris dans cette journée bien-être et nous nous installons donc dans la jolie salle du restaurant.

Crédit photos : Les Nations

Nous avons eu tout le temps d’apprécier notre repas car nous étions attendues vers 14h30 aux Thermes des Dômes et notre premier soin était à 15h30.

Détente aux Thermes des Dômes

Après avoir évoquer les différents aspects d’une cure à Vichy, il est temps de se plonger dans l’eau thermale !

Deux soins sont inclus dans la journée.
Ils peuvent être différents selon le planning des Thermes. Pour nous, ce sera un Bain + Douche en immersion et un Modelage sous affusion.
Entre les soins, nous profitons de l’espace détente avec bain à remous, sauna et hammam et de la piscine thermale.

C’est toujours aussi agréable de passer du temps aux Thermes des Dômes pour l’Accro du Peignoir que je suis.

J’ai découvert la salle de repos silencieuse qui se trouve au premier étage, avec le mur de sel. C’est là que j’ai terminé cette journée sous le signe du thermalisme et de la détente.

Excursion thermale

J’aime vraiment le principe de cette excursion tout compris proposée depuis cet été.
C’est très agréable de découvrir la ville en se laissant guider et en prenant le temps d’évoquer les différents aspects d’un thème. Cela permet aussi de sortir de Vichy, même si on a pas de voiture, pour voir les sources chaudes (dont je connaissais l’existence sans savoir qu’elles étaient accessibles en marchant).

Et j’ai particulièrement aimé cette journée, qui mélange agréablement la visite guidée aux plaisirs des sens. Un moyen des plus agréables pour se plonger dans l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux.

Plus d’infos

Excursion « Ô fil de l’eau »
• Visite des sources chaudes Dôme & Lys
• Visite guidée « Histoire d’eaux, Vichy : 2000 ans de thermalisme »
• Dégustation des sources thermales « 5 sens »+ visite des cabines VIP
• Brunch healthy
• « Escapade thermale » : 2 soins et espace détente 

Une fois par semaine jusqu’au 15 septembre 2021

Pour en savoir plus sur toutes les excursions, consultez le site de Vichy Destinations.