[Excursion] Mystérieuse montagne bourbonnaise

Mystérieuse Montagne Bourbonnaise
Par défaut

Cette année, Vichy Destinations propose des excursions pour partir à la découverte de la région, pendant quelques heures ou plus selon les thèmes.
Avec « L’Histoire énigmatique de la Montagne bourbonnaise », j’ai visité des lieux de légendes dont j’avais entendu parler et que je rêvais de voir depuis quelques temps.

Notre guide Jean-Charles nous a prévenus. Derrière chaque colline, chaque source, chaque arbre de la montagne bourbonnaise se cache peut-être un être de légende qui nous observe.
Prêts à s’y aventurer malgré tout ? Notre petit groupe (nous étions 5 participants) n’a pas hésité bien longtemps avant de monter dans le minibus de Vichy Destinations.
Direction Ferrières-sur-Sichon où les fées nous attendaient dans leur grotte.

Mystérieuse Montagne Bourbonnaise : la grotte des fées

Moment magique dans la Grotte des fées

La première étape de cette journée mystérieuse est la Grotte des fées, dont j’avais entendu parlé et que nous avions projeté de visiter cet été.
Elle se trouve au Hameau de Forest, à environ 2 km de Ferrières-sur-Sichon.
Une porte métallique en ferme l’entrée et il faut d’abord prendre la clé à la Maison de la Vallée du Sichon. Cette clé passe ensuite entre les mains des visiteurs qui se croisent sur le petit chemin qui mène à la grotte et le dernier la ramène ensuite à la Maison de la Vallée du Sichon.

Si on peut donc facilement la visiter seul, un guide vous racontera les légendes et les histoires autour du lieu. En suivant le sentier qui descend vers la grotte, vous prendrez le temps d’observer les plantes et les animaux, guettant peut-être les signes envoyés par les fées qui vous attendent et vous observent.
Dans les pas de Jean-Charles, nous nous sommes doucement imprégnés de l’ambiance et de la nature autour de la grotte.
Il nous a indiqué un petit rituel pour pouvoir y entrer sans froisser les fées : un végétal dans la main droite, un minéral clair dans la gauche, un passage vers la cascade pour se recueillir un instant et capter l’énergie positive.
Détendus et impatients de découvrir l’intérieur, nous avons mis nos lampes frontales et poussé la porte de fer.

Mystérieuse Montagne Bourbonnaise : la grotte des fées

La grotte est étroite et mesure 44 mètres de profondeur, mais seuls les 30 premiers mètres sont accessibles sans équipements de spéléo. En plus des fées, elle abrite des chauves-souris et est donc fermée au public de décembre à février pour ne pas déranger leur hibernation.
Nous n’avons pas eu la chance de voir ces demoiselles de la nuit. Elles ont dû se cacher en entendant notre groupe arriver, mais si vous ne faites pas de bruit vous pourrez facilement les observer. Elles ne sont pas plus grandes que le pouce et s’agrippent aux parois.

Les concrétions à l’intérieur de la grotte font apparaitre des formes étranges qui évoquent les personnages des légendes du lieu. A l’entrée, une femme allongée s’y est caché pour échapper à un faune, un peu plus loin, un chameau rappelle l’histoire d’une princesse venue d’Orient, et tout au fond on y devine la silhouette pétrifiée du géant puni par les fées pour avoir tenté de détruire leur refuge.

Même si on connait ces légendes, écouter Jean-Charles nous les conter à la lueur des lampes, et même dans le noir complet avec les bruits de l’eau tout autour, était vraiment un moment magique et c’est à regret que nous sommes ressortis.
Sans doute un sortilège des fées…

Le musée de Glozel garde ses mystères

Nous avons ensuite visité le petit Musée de Glozel, aménagé dans une pièce de la maison de Claude Fradin qui a découvert les premières poteries, avec son petit-fils Émile, en 1924 dans un champ à proximité.

Les objets recueillis sont rassemblés dans des vitrines et une vidéo raconte cette incroyable histoire qui a défrayé la chronique au point d’être surnommée « l’affaire Dreyfus de l’archéologie ».

La quantité d’objets trouvés (poterie, pierres taillées, ossements, tablettes de céramiques,…), leurs factures très différentes, les inscriptions qui n’ont pas pu être déchiffrées et les datations effectuées, tous ces éléments ont provoqués de vifs débats dans la communauté scientifique, et Émile Fradin, accusé d’être un faussaire a finalement obtenu un non-lieu et a été blanchi de l’accusation d’escroquerie.

Les photos étant interdites, Glozel gardera son mystère pour les lecteurs de ce blog.


Si vous passez dans le coin, allez faire un tour dans ce petit musée pour voir de vos propres yeux ces milliers d’objets et vous faire votre opinion sur cette affaire.

« Glozéliens » ou « anti-glozéliens » ? Difficile de trancher et la question se posait toujours dans le minibus qui nous emmenait au château de Montgilbert.

Le château de Montgilbert

Les ruines du château de Montgilbert, bâti vers 1250 sont vraiment imposantes et laissent imaginer l’importance du lieu à l’époque. Malheureusement, il ne reste que des ruines. Au milieu des herbes hautes, nous avons fait le tour de ce lieu de légende où rode encore le diable rouge les soirs de pleine lune.

Heureusement, nous avons seulement croisé les bénévoles de l’association REMPART qui travaillent pour sa sauvegarde et consolident les murs qui restent.

Nous avons regagné Vichy en fin d’après-midi, très heureux de notre excursion.
Jean-Charles a été attentif à chacun d’entre nous tout au long des visites et il a su distiller le mystère avec ses histoires légendaires.

Ce nouveau format de visite permet de sortir de la cité thermale et de découvrir la région, même pour ceux qui n’ont pas de voiture.
C’est très agréable de se laisser guider pendant quelques heures et tout est très bien organisé.
Et si vous n’êtes pas amateur de mystère, d’autres thèmes vous intéresseront sans doute.
Pour en savoir plus sur les excursions, consultez le site de Vichy Destinations.

Quand la musique, la gourmandise et la peinture s’unissent pour célébrer l’amour à Vichy

Concert pour la Saint-Valentin à la VIlla Marguerite
Par défaut

Même si elle doit encore patienter pour accueillir du public, la Villa Marguerite ne renonce pas pour autant à sa programmation et organise un e-concert pour la Saint-Valentin. Et à Vichy, Sylvain et Fleur Mino savent qu’ils peuvent compter sur leurs partenaires pour les suivre dans leurs aventures.
Gourmands et amoureux, ils ont pensé à vous !

Un concert à suivre en direct sur internet

Le 14 février à 18h, vous pourrez assister en ligne au concert de la soprano Anne-Marine Suire, accompagnée au piano par Emmanuel Christien.

Le programme de ce récital « Mots d’Amour » fera la part belle à la musique romantique française avec des mélodies de Gabriel Fauré, Charles Gounod, Maurice Ravel ou Reynaldo Hahn…

Le concert sera capté par Art Studio by JB Mino, qui a réalisé le film « Viens à Tulipatan ! ».

Les réservations sont ouvertes, au prix de 15€ (tarif couple : 25€) avec une pochette cadeau offerte.

Les Petits Béguins de Marguerite

Ces délicieux petits chocolats noirs intenses ont été imaginés spécialement pour cet événement.
Sylvain Mino a proposé l’idée de ces gourmandises à Élisabeth Michaille, de la célèbre Maison Moinet. Des petits cœurs en chocolat qui devaient pouvoir être envoyés par la poste, puisqu’ils seraient glissés dans la pochette offerte avec la réservation.
Défi relevé avec « les Petits Béguins de Marguerite », qui sont également disponibles dans les boutiques Moinet.

C’est un bien joli nom pour ces chocolats, qui rendent aussi hommage à la grand-mère d’Élisabeth Michaille qui s’appelait Marguerite.

Une nouvelle toile de Benoit-Basset

L’artiste Benoit-Basset suit depuis quelques temps les aventures de la Villa Marguerite, qui expose ses toiles aux thèmes différents selon les saisons (le Père-Noël en décembre, les couples pour fêter l’amour). Elle a aussi peint le portrait de Cacatois XXII pour la vidéo annonçant l’opérette « L’île de Tulipatan ».

C’est le détail d’un de ces tableaux qui illustre l’affiche du concert, et une toute nouvelle toile, qui parle d’amour et de gourmandise qui a été spécialement créée pour l’occasion.

Vous pourrez l’admirer cette semaine dans la vitrine de la boutique Moinet, rue Georges Clemenceau, avant qu’elle ne rejoigne la Villa Marguerite dimanche pour le concert.

💖

A Vichy, les initiatives ne manquent pas et c’est formidable de voir comment les différents acteurs de la ville sont toujours prêts à s’associer pour faire naître de beaux projets.

Et en attendant de retrouver le plaisir des spectacles « en vrai », profitez sur votre canapé d’un concert en direct de la Villa Marguerite.
Une idée originale pour célébrer la Saint-Valentin !

💖

🌹 « Mots d’Amour » | Concert en ligne 🌹

Dimanche 14 février 2021 à 18h
avec Anne-Marine Suire, soprano, et Emmanuel Christien, Piano.

Tarif : 15€ avec une pochette cadeau offerte (tarif couple: 25€).

Inscription en ligne ici.

Un salon de thé estival et impérial à Vichy

Le thé de l'Empereur - été 2020 à Vichy
Par défaut

Déguster un thé et une pâtisserie en écoutant de la musique et en admirant le décor, c’est ce que vous propose « Le thé de l’Empereur », le salon de thé (malheureusement) éphémère qui vous régale le mardi et certains samedis de l’été.

Gourmandises et musique dans un décor de rêve

J’aime les salons de thés. J’aime m’installer pour profiter d’un moment hors du temps.

Je ne pouvais donc pas manquer de tester « Le thé de l’Empereur », installé pour l’été dans le magnifique décor de la salle Napoléon III du Palais des Congrès de Vichy.
Une belle occasion puisqu’elle n’est habituellement accessible au public que lors d’événements qui ne laissent pas forcément le temps d’observer en détail son beau plafond.

Un régal pour les yeux donc, mais pas seulement !

A la carte, boissons chaudes ou fraiches, macarons ou pâtisseries (ce mardi : tarte au citron meringuée, opéra ou baba au rhum) et un service au top.
Vichy Destinations a fait appel à des commerces locaux, comme l’épicerie fine Au Fin Palais pour les boissons chaudes ou la pâtisserie Alexis Ladvie et Le Lautrec pour les gourmandises.

Le thé de l'Empereur - été 2020 à Vichy

L’ambiance musicale est assurée par les musiciens et chanteurs de Chamlumière, pour un moment parfait.
J’avais apporté un livre qui est resté dans mon sac et je n’ai pas vu l’après-midi passer !
Je vous recommande ce tea-time impérial et j’y retournerai sans aucun doute. Le programme musical change toutes les semaines.

Tenté par un thé de l’Empereur ?

Le salon vous accueillera, dans la salle Napoléon III du Palais des Congrès (entrée par la marquise), de 15h à 18h les mardi 4 août, mardi 11 août, samedi 15 août, samedi 22 août, samedi 29 août, mardi 8 septembre et mardi 22 septembre.

Le masque est obligatoire pour entrer et circuler dans la salle.

L’incroyable collection de Michel Laval

Collection de Michel Laval sur Vichy
Par défaut

Qui a Vichy ne connait pas le collectionneur Michel Laval ?
Si vous avez visité une exposition consacrée à la Reine des Villes d’Eaux, vous avez forcément admiré quelques uns de ses trésors, patiemment récoltés depuis plus de trente ans. Car il aime partager sa collection.

Un musée personnel dédié à la cité thermale

Dans les années 80, en achetant un livre avec des cartes postales anciennes de Vichy, Michel Laval se passionne pour l’histoire de la ville et commence à rechercher les guides destinés aux curistes. Sa collection, en grandissant, s’est étendue à tous les objets portant le nom de Vichy.

On trouve beaucoup de verres de cure et de boites dans son musée personnel, mais aussi des objets publicitaires de différentes époques et des petites choses que l’on rapportait en souvenir d’un séjour dans la Reine des Villes d’Eaux.

Visite guidée dans l’histoire de Vichy

On peut passer des heures avec Michel Laval, passionné par sa collection et passionné par Vichy. Il prend un objet dans une vitrine ou sur une étagère, et vous raconte son histoire. Il faut parfois deviner son usage ou regarder de plus près un petit détail insolite.

Mais chacun de ces trésors est aussi une trace du passé. Chaque étape de l’histoire de Vichy se retrouve quelque part sur ces boites, ces publicités et ces petits objets souvenirs.
Certains lieux représentés permettent de dater plus précisément l’objet, en fonction des dates de construction ou de démolition. Bien sûr, il faut savoir regarder les petits détails, comme autant d’énigmes à déchiffrer.

Alors, d’une boite à l’autre, d’un verre de cure à une affiche, on voyage à travers les époques et les styles, et on oublie le temps.

Merci infiniment à Michel Laval de nous avoir ouvert les portes de son musée et montré (une partie de) ses trésors.

Pour compléter la visite

Un livre consacré à sa collection vient de sortir :
« Quartier thermal – Vichy, deux siècle de vie thermale à travers une collection »
par Michelle London et Michel Laval.

[ Lieu pas commun ] Le Petit Théâtre Impérial

Le Petit Théâtre Impérial
Par défaut

C’est à Agatha Christie que je dois ma première visite au Petit Théâtre Impérial.
Je l’ai croisée un jour sur une affiche au Parc des Sources. C’était en mars 2018.
Depuis, je suis retourné quelques fois dans ce lieu pas commun, qui propose des rencontres autour d’un thème ou d’une personnalité, mais aussi des spectacles.
Un lieu que j’aime et dont j’avais envie de vous parler.

Un lieu pour un rêve

A l’origine du Petit Théâtre Impérial, il y a le rêve de Sylvain Beltran-Lamy de vivre de sa plume et d’avoir un endroit où il pourrait partager sa passion pour la littérature, l’Histoire et le théâtre.

Un endroit totalement indépendant où il serait libre de proposer ses pièces, mais aussi des entretiens littéraires, des masterclass, ou des rencontres autour d’un thème d’actualité, de société ou d’Histoire.

Sylvain Beltran-Lamy et Marc Tiger ont entièrement transformé ce lieu pour en faire un théâtre de poche, véritable écrin pour des moments précieux d’échanges avec leurs invités et le public.

Le Petit Théâtre Impérial

Juste à côté du Parc des Sources

Le Petit Théâtre Impérial vous accueille tout à côté du Parc des Sources.
Sur la vitrine, les affiches colorées vous annoncent les prochains rendez-vous.

Dès le seuil franchi, on change d’atmosphère.
Avec le piano, le canapé et les fauteuils de velours, les lampes posées sur les tables anciennes, et les photos rappelant la venue d’invités prestigieux, ce lieu ouvert il y a dix ans, a le charme des endroits chargés d’histoires.

L’endroit est tout petit, tout en longueur, avec la salle tout au fond. On y est au calme, loin des bruits de la rue.
Il peut accueillir 70 spectateurs, avec des chaises qui permettent de s’adapter à l’affluence.
Des rideaux rouges qui drapent la scène : pas de doute, nous sommes bien dans un théâtre.

Sa petite taille en fait aussi sa particularité, une vraie proximité plébiscitée autant par le public que par les invités, qui sont d’ailleurs nombreux à revenir régulièrement, tant ils apprécient l’accueil.

Patrick Poivre d’Avror, Gonzague Saint Bris, Jean d’Ormesson, Alain Duault, Pierre Douglas, Eve Ruggieri, Jacques Weber, Yann Queffélec, et tant d’autres… la liste serait bien trop longue pour citer tous les invités qui se sont succédés sur la scène du Petit Théâtre Impérial !

Une programmation riche et variée

Il y en a pour tous les goûts au Petit Théâtre Impérial !

Tout au long de l’année, pour le plus grand plaisir d’un public de fidèles ou de spectateurs d’un jour attirés par le thème, il organise des rencontres littéraires, des entretiens publics ou des conférences sur des sujets variés. On y parle d’Histoire, de société, de littérature, d’art.

Le Petit Théâtre Impérial est aussi un laboratoire qui permet de tester un spectacle avant de partir en tournée.

Au programme pour ce mois d’août 2019 : une comédie légère avec « M’sieur Offenbach cherche danseuse au pied levé ! », « Tchekhov Forever », inspiré de la vie du célèbre dramaturge, et deux Thémas consacrés à la Libération (le 14 août) et à Jean Carmet (le 22 août).

Au Petit Théâtre Impérial en août 2019

J’ai chaque fois été impressionnée par la qualité des intervenants et des entretiens. L’esprit chansonnier est là aussi, et Bernard Mabille, Thierry Rocher et Philippe Chevallier, des habitués, reviennent les 23 et 24 août prochains avec La revue des Chansonniers « Mabille, Rocher et Chevallier en plein cure ! »

Le Petit Théâtre Impérial célébrera ses 10 ans en novembre 2019.

Et pour être sûr de ne rien rater de leur programmation, vous pouvez vous abonner à leur newsletter ou les suivre sur Facebook.

Pour plus d’informations

Petit Théâtre impérial
12 rue Source-de-l’Hôpital 03200 Vichy.
Réservations au 04.70.31.31.31 ou sur le site Internet www.sbcnews.fr.

Le site internet du Petit Théâtre Impérial
Sa page Facebook

De Vesse…à Bellerive, un musée d’art et traditions populaires

Musée "De Vesse...à Bellerive"
Par défaut

Savez-vous qu’à Bellerive se trouve en musée qui retrace l’histoire, la vie et l’évolution de la ville ? Injustement méconnu, ce petit musée va devoir fermé ses portes prochainement car le local qui l’abrite va être détruit. Pourtant, les bénévoles qui font vivre ce lieu souhaitent le voir renaitre au plus vite.

Quand Bellerive s’appelait Vesse

De Vesse…à Bellerive, car la ville a changé de nom le 23 janvier 1903. Pourtant, son histoire remonte bien plus loin puisque la rive gauche de l’Allier est habitée depuis l’époque Gallo-romaine.

A l’origine de ce musée, quelques instituteurs de l’école voisine qui ont préservé les objets d’une autre époque. Au fil du temps, les objets deviennent de plus en plus nombreux, et l’idée d’un musée pour les exposer se concrétise en 1989. Il prend place dans les préfabriqués délaissés par le Collège.

Les collections s’organisent en différents thèmes, présentant la vie, l’habitat, l’artisanat, les costumes, les mœurs et l’éducation, de la fin du XIXème au début du XXIème siècle, dans la bourgade de Vesse devenue la ville de Bellerive.

Dans l’ombre de Vichy

Mais Bellerive est restée dans l’ombre de la Reine des Villes d’Eaux.
Sa fonction était de nourrir Vichy ; la « Ferme Modèle des Penaix » de Vesse (devenue médiathèque) fournissait tout le lait nécessaire aux hôpitaux et hôtels de Vichy et les maraichers alimentaient les épiceries et les marchés.

Pourtant, Bellerive a une vraie histoire, qui mérite tout autant d’être racontée.

Un lieu à découvrir, des bénévoles pour le faire vivre

En passant d’une salle à une autre, on a l’impression d’explorer le grenier de Grand-Maman. Certains objets nous rappellent des souvenirs d’enfance, d’autres sont un mystère. J’ai plusieurs fois donné ma langue au chat avant de découvrir leur utilité, grâce aux deux bénévoles qui nous ont reçus et guidés au milieu de cette multitude d’objets, tous classés et mis en scène.

J’ai beaucoup aimé pouvoir progresser au milieu de ces ambiances reconstituées pour présenter les métiers d’autrefois, les objets du quotidiens, bref, la vie de nos grands-parents ou arrière-grands-parents.
C’est tellement plus agréable que de les voir à travers une vitre !

Ce musée était un vrai lieu de vie, en accueillant aussi des expositions temporaires, et des conférences variées proposées tous les deux mois environ. La dernière a eu lieu le 16 mars dernier.

Quel avenir pour ces collections ?

Bref, je vous invite à découvrir cet étonnant musée avant que tous ces trésors ne rejoignent les cartons où ils vont être stockés dans quelques semaines. Espérons qu’ils trouvent très vite un nouvel écrin pour que le public puisse encore les voir.

Car malgré le soutien des différents élus, alors que la destruction du local approche à grand pas, aucune solution concrète n’existe actuellement.

Plus d’informations

Le musée est ouvert le samedi de 15h à 18h (ou sur rendez-vous).

Musée « De Vesse…à Bellerive »
Centre communal d’animation
Rue Jean Macé
03700 Bellerive-sur-Allier
Téléphone :  04 70 32 15 29

[ LIEU PAS COMMUN ] La Villa Marguerite

La Villa Marguerite à Vichy
Par défaut

En passant devant le 94 boulevard des États-Unis, vous admirerez sans doute la jolie façade de la Villa Marguerite. Mais vous n’imaginerez peut-être pas que ce lieu, un peu hors du temps, propose des concerts dans l’intimité de son salon. J’ai eu la chance d’y être reçue par Fleur Mino, soprano et maîtresse des lieux.

la suite…

[ LIEU PAS COMMUN ] La Fabrique du Hanneton

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy
Par défaut

A deux pas de la gare de Vichy, un peu caché dans l’avenue de Gramont, La Fabrique du Hanneton est un lieu de partage autour de l’art et de l’artisanat.
Un lieu unique à découvrir sans attendre.

La vitrine donne le ton de la décoration, toujours originale et qui change régulièrement. On y retrouve aussi les annonces des futurs ateliers et le numéro de téléphone d’Anne, qui est souvent en train de travailler dans l’atelier juste derrière. Un petit coup de fil, et elle vient vous accueillir.

Des costumes, du café et des gâteaux

A la Fabrique du Hanneton, on se sent bien tout de suite. Le lieux est spacieux et chaleureux, avec son canapé rouge et ses fauteuils qui vous tentent les bras ; il y a toujours du thé ou du café.
Et surtout, il y a l’accueil des maîtres des lieux, Anne et son chat Mačka.

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy

Anne a ouvert son atelier le 5 novembre 2017.
Quittant Paris pour Vichy, cette costumière, avait besoin d’un espace de travail avec de beaux volumes pour concevoir et fabriquer des costumes pour les spectacles et les arts vivants.

Elle travaille régulièrement pour des cabarets parisiens et doit donc réaliser de belles tenues, tout en tenant compte des contraintes de mouvements et de transformations.
Du sur-mesure qui demande de la réflexion et beaucoup de savoir faire. C’est ce qui la passionne dans son métier : passer par toutes les étapes de conception, les recherches, les premiers croquis, les échanges avec ses clients, et les projets qui évoluent jusqu’au soir de la première représentation.

Anne est aussi spécialisée dans le costume historique. Elle connait les techniques anciennes pour réaliser, par exemple, les robes à crinoline bien connues des Vichyssois avec les Fêtes Napoléon III.
C’est d’ailleurs avec elle que vous essayerez votre robe si vous louez votre tenue à l’Office du Tourisme en avril prochain.

Un espace d’art partager

Cet espace, Anne a, dès le départ, souhaité en faire un lieu d’échanges, un lieu vivant et ouvert à tous ceux qui apprécient l’art et l’artisanat.

Location d’espace

Il peut même devenir « votre » atelier ou le lieu idéal d’un rendez-vous de travail, pour une heure ou plus.
Cette location d’espace est simple. En journée ou en soirée, le tarif est de 10 euros de l’heure tout compris.
Seule « condition » : que votre activité soit liée à l’art, l’artisanat ou l’humain. Seule « contrainte » : la signature d’un contrat et une attestation d’assurance.

Des ateliers

Lieu d’échange et de partages de savoir-faire, la Fabrique du Hanneton propose régulièrement des ateliers. C’est comme ça que je l’ai découverte.

Il s’est ainsi déjà transformé en savonnerie, en atelier pour s’initier au papier découpé, à l’art floral, au chant ou encore au Tai Chi, et même en piste de danse pour apprendre le quadrille !
Un programme varié et toujours dans la bonne humeur et l’envie de partager…et avec du café ou du thé et des petits gâteaux !

Avouez que c’est tentant… Et je suis sûre que vous trouverez votre bonheur dans la programmation de cette année 2019.

La Fabrique du Hanneton - boutique atelier à Vichy

Voici un aperçu des prochains ateliers. Le nombre de places étant limité, je vous conseille de réserver rapidement.

Programme Février – Mars 2019

  • Atelier café-couture – Dimanche 10 février de 9h à 13h  COMPLET
    Les bases de la couture avec la confection d’un petit chemisier-blouse.
  • Atelier Chant « Gospel and Soul » – Le samedi 9 mars de 9h30 à 12h30
    Pour 2019, Clare Elizabeth Knott renouvèle un atelier de chant sur le thème Gospel & Soul. Vous pourrez chanter avec autant d’âme et de cœur qu’Ella Fitzgerald !
    Techniques, vocalises, développement vocal, improvisation, harmonisation et performance.
    Plus d’informations.
  • Atelier Goûter Sophrologie pour les enfants – Le mercredi 13 mars
    Pour apprendre à gérer le stress et l’anxiété.
  • Tous les premiers jeudis du mois, Soirée Jeux animée par Monsieur Damien
    Des jeux de plateau sélectionnés autour d’un thème chaque fois différent.
    Première soirée sur le thème de l’Asie médiévale le 7 mars !
  • Fin mars (date à déterminer), stage pour la réalisation d’une robe Second Empire.
    Il faut avoir quelques bases en couture et avoir déjà utilisé une machine à coudre.

Un programme à suivre sur la page Facebook de la Fabrique du Hanneton, où vous retrouverez toutes les infos de tarifs et de réservation.

La Fabrique du Hanneton

Avant de quitter Anne, il me reste une dernière question : d’où vient ce joli nom de La Fabrique du Hanneton ?
Tout simplement de son surnom depuis l’enfance. Anne, Hanneton. Logique.
Et pour la fabrique, c’est une évocation des métiers d’art et de l’artisanat.
Petit détails que j’ignorais, « fabrics » en anglais, ce sont les tissus, matière première évidente pour cette costumière passionnée.

La Fabrique du Hanneton, c’est en tout cas un nom qui va bien à ce lieu unique à Vichy.

Mon prochain atelier ? Le 10 février. Et vous ?

Plus d’informations

La Fabrique du Hanneton
Espace d’Art partagé

29 avenue de Gramont
03200 Vichy

Facebook
Instagram