A l’eau de Vichy, éclaireur pour le nouveau guide touristique en ligne Partir-ici.fr

Par défaut

Le but de ce blog a toujours été de partager nos sorties, découvertes et coups de cœur à Vichy et dans la région. Grâce à lui, je suis maintenant membre de la Team Ambassadeurs 03 avec Allier Tourisme et des Accros du Peignoir avec la Route des Villes d’Eaux du Massif Central.
Partir-ici.fr, le nouveau guide pour mieux voyager en Auvergne Rhône-Alpes vient d’être lancé et je suis heureuse de faire partie des éclaireurs qui y partagent leurs bons plans.


J’ai été contactée il y a quelques mois pour participer à ce nouveau projet destiné à mettre en avant la région Auvergne Rhône-Alpes : Partir-ici.fr.

J’ai toujours aimé voir les coulisses de la création. Pouvoir assister aux répétitions d’un spectacle, voir le making-off d’un film ou les étapes de la création d’une œuvre, ça me passionne.
En participant ainsi à plusieurs réunions dès le début du projet, j’ai pu voir comment tous les éléments se mettaient en place, comment chaque avis était important (institution, professionnels du tourisme, éclaireurs, utilisateurs).

J’étais évidemment impatiente de découvrir cette webapp, côté éclaireur mais aussi côté visiteur.

Partir-ici.fr, un guide 100% digital et gratuit

Le résultat que vous pouvez découvrir dès maintenant me plait beaucoup. Il laisse une grande place aux partages d’expérience et aux conseils de visites et de sortie donnés par des passionnés de leur région et de leur territoire.

Vous y retrouverez mes articles et des photos publiées sous forme de « stories », et surtout toute une communauté d’éclaireurs qui vous donneront envie de visiter en plus notre belle région.

[ Excursion ] Ô fil de l’eau

Excursion "o fil de l'eau"
Par défaut

Après avoir découvert quelques mystères de la Montagne Bourbonnaise, je me suis inscrite à une autre excursion proposée cette année par Vichy Destinations : Ô fil de l’eau. Une journée « tout compris » autour du patrimoine thermal et des bienfaits de l’eau à Vichy.

Retour aux sources chaudes

Pour commencer cette excursion thermale, nous allons voir les sources du Lys et du Dôme, à quelques kilomètres de Vichy.
Au bout d’un chemin, les deux Sources chaudes sont protégées par des grilles, mais notre guide nous emmène au plus près de leurs bouillonnements fumants.

L’eau de ces sources sert pour la fabrication des boues utilisées en enveloppement dans les Thermes de Vichy. Nous avons d’ailleurs pu voir les étapes de leur préparation.
Du kaolin est mélangé à l’eau qui va ensuite s’évaporer en y laissant les minéraux qu’elle contient.

Une visite VIP

Si j’ai plusieurs fois vu les cabines VIP dans des reportages à la télé, je n’avais pas encore eu la chance de les visiter.
Il reste deux cabines seulement dans une aile du grand établissement thermal.
Elles étaient toutes différentes et magnifiques avec le raffinement de leurs décors aux nénuphars et aux iris, les dorures et les équipements très modernes pour l’époque.

Nous avons quitté un peu à regret ces cabines de luxe pour continuer la visite avec les fresques et le Dôme, puis le Hall des Sources pour compléter l’évocation des différents usages des eaux.
Chaque source a des vertus particulières que l’on utilise dans des soins, en boisson ou sous forme de pastilles.

Le toucher, le goût, l’odorat, la vision et l’ouïe (avec les bouillonnements), c’était bien une visite multisensorielle !

Pause déjeuner aux Nations

Déjà midi, c’est l’heure d’aller déjeuner aux Nations. Un brunch est compris dans cette journée bien-être et nous nous installons donc dans la jolie salle du restaurant.

Crédit photos : Les Nations

Nous avons eu tout le temps d’apprécier notre repas car nous étions attendues vers 14h30 aux Thermes des Dômes et notre premier soin était à 15h30.

Détente aux Thermes des Dômes

Après avoir évoquer les différents aspects d’une cure à Vichy, il est temps de se plonger dans l’eau thermale !

Deux soins sont inclus dans la journée.
Ils peuvent être différents selon le planning des Thermes. Pour nous, ce sera un Bain + Douche en immersion et un Modelage sous affusion.
Entre les soins, nous profitons de l’espace détente avec bain à remous, sauna et hammam et de la piscine thermale.

C’est toujours aussi agréable de passer du temps aux Thermes des Dômes pour l’Accro du Peignoir que je suis.

J’ai découvert la salle de repos silencieuse qui se trouve au premier étage, avec le mur de sel. C’est là que j’ai terminé cette journée sous le signe du thermalisme et de la détente.

Excursion thermale

J’aime vraiment le principe de cette excursion tout compris proposée depuis cet été.
C’est très agréable de découvrir la ville en se laissant guider et en prenant le temps d’évoquer les différents aspects d’un thème. Cela permet aussi de sortir de Vichy, même si on a pas de voiture, pour voir les sources chaudes (dont je connaissais l’existence sans savoir qu’elles étaient accessibles en marchant).

Et j’ai particulièrement aimé cette journée, qui mélange agréablement la visite guidée aux plaisirs des sens. Un moyen des plus agréables pour se plonger dans l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux.

Plus d’infos

Excursion « Ô fil de l’eau »
• Visite des sources chaudes Dôme & Lys
• Visite guidée « Histoire d’eaux, Vichy : 2000 ans de thermalisme »
• Dégustation des sources thermales « 5 sens »+ visite des cabines VIP
• Brunch healthy
• « Escapade thermale » : 2 soins et espace détente 

Une fois par semaine jusqu’au 15 septembre 2021

Pour en savoir plus sur toutes les excursions, consultez le site de Vichy Destinations.

En route vers l’UNESCO pour Vichy et les Grandes Villes d’Eaux d’Europe

Vichy, candidate pour l'UNESCO avec les Gandes Villes d'Eaux d'Europe
Par défaut

Dernière ligne droite pour soutenir notre candidature avant la décision du Comité du patrimoine mondial !

En février 2019, j’assistais à la première réunion publique d’information sur la candidature de Vichy à l’UNESCO avec 10 autres villes d’eaux européennes. Une aventure collective dont nous connaitrons le résultat à la fin du mois.

Dernière ligne droite et mobilisation de tous

Une étape importante a déjà été franchie il y a quelques semaines avec le rapport des experts internationaux d’ICOMOS qui recommande la candidature des Grandes Villes d’Eaux d’Europe. Il est très rare d’avoir cette recommandation dès la première fois, preuve de la qualité du dossier.

Quelques points ont été modifiés pour tenir compte de l’avis des experts, comme le périmètre du bien de la candidature qui inclut désormais la gare et la rue de Paris.

Pour la dernière étape avant la décision finale (prévue entre le 24 juillet), la Reine des Villes d’Eaux, se pare une nouvelle fois d’affiches et de banderoles rappelant la candidature.

Vous pouvez montrer votre soutien avec les nouveaux badges, intégrant le nouveau motif Vichy et déclinés en rouge et en bleu. Ils sont disponibles à l’office du tourisme et à la mairie.

Une série de timbres collector consacrée à Vichy

Pour la deuxième année consécutive, La Poste, l’association Thermauvergne et Les Accros du Peignoir se sont associés pour concevoir un collector philatélique en vente dans les bureaux de poste des quatre départements auvergnats à compter du 5 juillet 2021.

Pour lancer officiellement ce collector, un bureau de poste temporaire était installé 3 juillet 2021 au Hall des Sources, avec un cachet d’oblitération spécial.

Réponse le 24 juillet entre 12h et 14h

La 44e session élargie du Comité du patrimoine mondial rendra sa décision le 24 juillet.

Les Vichyssois pourront se retrouver pour suivre en direct la réunion et l’annonce tant attendue.

Et le jeudi suivant, la ville organisera une fête dans le Parc des Sources pour célébrer l’inscription…ou passer un moment festif avant de reprendre le travail pour proposer à nouveau le dossier des Grandes Villes d’Eaux d’Europe.

Rendez-vous le 24 !


Je soutiens Vichy, candidate au patrimoine mondial UNESCO

Une fête impériale sous le soleil

Fête Napoléon III 2021 à Vichy
Par défaut

Nous l’attendions avec impatience cette Fête Napoléon III !
Après l’annulation en 2020, l’édition 2021 s’est déroulée avec un programme allégé mais sous le soleil.

On ressort les crinolines et les hauts-de-forme

C’était notre troisième participation à cet événement incontournable de la saison vichyssoise. Nous avons retrouver avec bonheur nos amis de l’association A la Cour Impériale avec qui nous apprenons à danser à la mode du Second Empire.
Avec le COVID, les répétitions ont été impossibles pendant de longs mois et c’est chacun de notre côté que nous avons travaillé. Cette année, nous faisions partie des cinq groupes venus de toute la France pour animer ce week-end, en se promenant dans la ville et en dansant au kiosque de l’Hôpital et à l’Opéra.
Un week-end intense que nous ne sommes pas près d’oublier.

Concert d’ouverture en présence du couple impérial

C’est à l’Opéra que se déroulait le traditionnel concert d’ouverture de Chamlumière.
Nous étions là pour accueillir le public puis nous avons pu assister au spectacle.

Eugénie est venue s’installer dans l’une des loges d’avant-scène aux cris de « Vive l’Impératrice ! »
Napoléon III est arrivé un peu plus tard dans l’autre loge. Quand la Valse de l’Impératrice, dédiée à Eugénie a commencé, ils se sont rejoints devant la scène pour quelques pas de danse devant le public ravi.

Chamlumière a donné un magnifique spectacle, enchainant les airs emblématiques de l’époque avec Bizet, Offenbach, Schubert, Berlioz, Brahms ou Strauss.
Les spectateurs, heureux, ont ensuite quitté l’Opéra, salués à la sortie par notre groupe.
Rendez-vous dès le lendemain matin pour continuer la fête.

Danses au kiosque

Cette année, les principales animations se passaient au kiosque à musique du Fer à Cheval, où les groupes se succédaient pour présenter leurs danses.

Les spectateurs ont pu applaudir tout au long de la journée de samedi et le dimanche matin les danseurs de A la Cour Impériale, Le Ballet Impérial, Carnet de Bals, Bourges XIXe et Temps de Danses.
Différentes chorégraphies étaient présentées au cours de sessions d’une demi-heure.
Quadrilles, polka ou valses se sont enchainées, faisant virevolter les jolies robes et dévoilant parfois les dessous des crinolines.

Spectacles équestres, balades, visites guidées et thé de l’Empereur

Si le Parc des Sources n’accueillait pas cette années les stands présentant les différents aspects de la vie au Second Empire, il était le lieu privilégié de balades avec ombrelles, et on pouvait même y croiser Napoléon III en personne.

Devant le Palais des Congrès, on assistait à des démonstrations de dressage par le Domaine Équestre des Puys et à la leçon d’équitation de Mademoiselle de Vallereuil par le maître écuyer Duplessis, proposé par la Cavalerie du Lys.

L’office du Tourisme proposait aussi de nombreuses visites guidées tout au long du week-end, et les calèches allaient bon train, mélangeant les voyageurs du XXIe siècle et du Second Empire pour une promenade insolite le long des parcs.

Les chalets ont eu beaucoup de succès pour les séances photos, tout comme les bancs sous les grands arbres, permettant de se reposer un peu à l’ombre. A l’écart des voitures et de la ville, on était vraiment au Second Empire !

Les petites filles regardaient les dames dans leurs belles robes avec des yeux tout ronds, et s’approchaient, un peu timides, pour demander une photo.

Il y avait aussi le Thé de l’Empereur sous la marquise du Palais des Congrès, mais nous n’avons pas eu le temps d’en profiter, nous avions réservé pour le grand spectacle musical et dansé à l’Opéra.

Tous en scène

Le dimanche après-midi, tous les danseurs se retrouvaient pour le spectacle de clôture. La Garde Impériale de Dijon était là aussi.

Impossible de remplir la salle de l’Opéra avec la jauge limitée, et deux séances ont été programmées, gratuites mais sur réservation. Les deux horaires affichaient très vite complets, mais nous avions nos places.
Dans une loge au premier balcon, c’était parfait pour admirer le spectacle, et voir nos copains danser sur la scène.
Le Quadrille Français final était impressionnant vu le nombre de danseurs !

Puis nous avons filé nous préparer car nous étions au programme de la seconde séance, avec une Romany Polka.

Nous avons découvert le stress de l’attente en coulisses (où nous avons pu voir les autres danses sous un angle différent), avant de nous lancer avec nos amis de A la Cour Impériale.
Un peu plus détendus, nous avons rejoint tous les danseurs pour le Quadrille Français final que nous ne sommes pas près d’oublier.

L’édition 2021 de la Fête Napoléon III de Vichy s’est terminée dans une polka endiablée.
On croise les doigts pour retrouver un programme complet en 2022.
Nous serons en tout cas au rendez-vous pour notre quatrième fête !

Une petite visite à Hérisson

Hérisson dans l'Allier
Par défaut

Cela faisait longtemps que la petite cité de caractère était sur notre liste de lieux à visiter ! Nous avons profité de cette journée printanière pour découvrir Hérisson, qui représentera notre région pour l’édition 2021 de l’émission « Le village préféré des Français ».

Hérisson est niché dans une boucle de l’Aumance, et on apprécie tout de suite le calme de l’eau qui coule doucement sous le soleil, et le chant des oiseaux.
Nous partons au hasard dans les petites rues, avec un regard vers le château qui domine le village et que nous irons voir plus tard.

La Porte de Gateuil et la porte de l’Enfer nous laissent imaginer le village médiéval encerclé de murailles. On flâne dans ses ruelles en admirant les façades et le clocher de l’église Saint-Sauveur.
Un peu partout, on retrouve le petit animal emblématique des lieux, sur les boites aux lettres ou des plaques de numéro.

L’église Notre-Dame

Nos pas nous guident vers l’église néo-gothique Notre-Dame et son bel escalier en fer à cheval. L’intérieur est baigné de lumière avec ses vitraux modernes.

Le château

A la sortie de l’église, la silhouette imposante des ruines de la forteresse des Ducs de Bourbon nous attend.
L’Association pour la Sauvegarde du Château féodal de Hérisson veille sur ce lieu, classé Monument Historique en 1986. La restauration se poursuit et quelques personnes travaillaient d’ailleurs pendant notre visite.
Plusieurs tours se dressent encore tout autour de nous et laissent deviner l’importance de cette forteresse à l’époque.
Sa position dominante offre un beau panorama sur les toits du village à nos pieds.

Village étoilé

Un panneau nous a appris que Hérisson était un Village Étoilé. Ce label national valorise les actions pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne. La nuit à Hérisson on doit voir les étoiles…

Hérisson dans l'Allier

L’église Saint-Pierre de Châteloy

Pour compléter notre visite, nous avons suivi un sentier qui conduit à l’église Saint-Pierre de Châteloy, une église peinte malheureusement fermée (elle est ouverte de mai à septembre).
Mais la balade était très agréable et nous n’avons pas regretté ce petit détour en pleine nature au milieu des arbres en fleurs.

C’était une belle journée et nous serons heureux de revenir à Hérisson, pour se poser et profiter des animations et commerces, malheureusement fermés pour l’instant.

 

Votez pour Hérisson !

Soutenez ce joli village en lui donnant votre voix pour « Le Village Préféré des Français ». Vous pouvez voter jusqu’au 25 mars 2021.

La jolie boutique Maison Vichy

La boutique éphémère "Maison Vichy"
Par défaut

A l’heure des derniers cadeaux, la boutique éphémère « Maison Vichy » a ouvert ses portes dans le Fer à Cheval. On y fait le plein d’objets aux couleurs et motifs de la Reine des Villes d’Eaux.

Depuis quelques temps déjà, on trouve toute une gamme de produits à l’image de la ville. Carnets, mugs, portes-clés ou boule à neige, les déclinaisons sont toujours élégantes et je suis vraiment fan de tous ces objets.
Un passage dans cette nouvelle boutique m’a permis d’agrandir ma collection avec des nouveautés créées pour les fêtes, et de trouver aussi des petits cadeaux de dernière minute.

Le lieu est vraiment très beau et on a envie de s’installer confortablement dans le canapé au milieu des coussins. On trouve des idées pour tous, des coloriages aux superbes lampes, en passant par les parapluies avec le plafond de l’Opéra.

J’ai eu un gros coup de cœur pour la carte de vœux / pampille et pour les boites de pastilles Moinet décorées du nouveaux motifs Vichy.

J’espère que cette jolie boutique éphémère deviendra permanente et je crois que je ne suis pas la seule.

Informations pratiques

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 13h30 à 19h30 dans le Fer à Cheval, square de la Source de l’Hôpital à Vichy.

Tous à l’Opéra version 2020

Tous à l'Opéra 2020 à Vichy
Par défaut

Le programme initialement prévu a dû être modifié et la plupart des animations ont été annulées pour cette édition de la journée « Tous à l’Opéra ».
Mais les amoureux du lieu, les curieux et les touristes ont pu admirer cet endroit magique et découvrir ses coulisses en visite libre.

Une lecture en musique sur la scène

Port du masque, distanciation et bornes de gel sont toujours là, mais les mesures se sont renforcées et on prend maintenant la température des visiteurs à l’entrée.
Le programme a dû être modifié quelques jours avant l’événement : pas de visite guidée des cintres pour moi cette année, ni de Murder Party pour les amateurs d’énigmes.

Heureusement, la lecture « Au fil des pages » a été maintenue.
C’est donc confortablement allongée sur le scène de l’Opéra que j’ai commencé ma visite.
Martine et Florence, de la Médiathèque Valery-Larbaud, avaient sélectionné des extraits de livres sur le thème de la musique, de la danse ou du spectacle, qu’elles ont partagé avec nous. Leur lecture était ponctuée d’extraits musicaux et j’ai passé un très bon moment à les écouter en admirant cette salle que j’aime tant.

Déambulons dans l’Opéra !

Cette année, un parcours balisé permettait aux visiteurs de découvrir la face cachée de l’Opéra et de voir l’envers du décor. Ponctuée de jolis panneaux explicatifs, cette déambulation guidait le visiteur dans les différents étages, dans les loges (celles toutes rénovées et les autres encore dans leur jus ou en plein travaux), la salle de répétition de danse, l’atelier des habilleuses, … Tout un monde qui travaille dans l’ombre pour nous offrir de beaux spectacles.

Si vous n’avez pas pu venir pour cette belle journée, voici une vidéo publiée sur la page Facebook de l’Opéra de Vichy et qui présente le parcours balisé.

Un écrin ivoire et or

A la fin du parcours, on revenait sur la scène et dans la salle de l’Opéra qui brillait de milles feux. J’ai même eu l’impression que les détails des sculptures étaient plus visibles que d’habitude. J’en ai profité pour faire quelques photos avant de partir.

Le centre culturel aussi

Un parcours balisé (avec des panneaux explicatifs) était aussi proposé au Centre Culturel de Vichy.

Un Facebook live vous invite à une visite virtuelle :

[ EXPO ] Un nouveau jardin à visiter cet été à Vichy

expo "Jardins en scène" au Musée de l'Opéra de Vichy
Par défaut

Vichy ne manque pas d’espaces verts où se promener, et la ville affiche fièrement 4 fleurs du label « Villes et Villages Fleuris ».
Pourtant, il est un jardin que vous n’avez peut-être pas encore visité. Ou plutôt, DES jardins… ceux mis en scène à l’Opéra de Vichy et qui sont à l’honneur cette année au Musée de l’Opéra de Vichy.

L’atelier de création de Vichy

Le Théâtre du Grand Casino produisait les œuvres qu’il présentait. Il y avait un orchestre et des artistes engagés pour la saison, mais aussi un atelier de décor. Créé en 1898, l’atelier était chargé de construire les éléments scénographiques des spectacles. Et les jardins y étaient très présents, avec un caractère bien différent selon le répertoire.

Les décors-types dits aussi « de répertoire » constituaient une réserve qui pouvait être réutiliser sur différents spectacles.
Une toile de fond et quelques éléments devant suffisaient à créer l’illusion et pouvaient être mis en place rapidement. Pratiques et économiques, ils servaient le plus souvent pour des spectacles courts et devaient être transposables facilement.

Les décors du « grand répertoire » étaient produits pour des œuvres plus ambitieuses. Le décor y était grandiose et construit spécialement pour l’occasion. Les jardins représentés jouaient un rôle dans l’histoire, incarnant le pouvoir, évoquant l’amour ou les intrigues de la pièce.

Quand le jardin s’invite au théâtre

Cour & Jardin ou parterre, le public connait ces termes du vocabulaire théâtral. Mais d’autres, utilisés côtés coulisses évoque aussi le jardin.
On plante le décor, le machiniste fait la salade en remettant de l’ordre dans les cintres ou les décors après la représentation. Et les machinistes qui travaillent côté jardin sont appelés jardiniers.

Vichy, ville jardin

Le développement de la station thermale fait la part belle aux espaces verts, lieux mondains ou de repos, compléments indispensables à la cure. La ville elle-même est un décor où les spectacles ne manquent pas.

Le jardin s’invite tout naturellement sur les objets (boites de bonbons, programmes, éventails, chapeaux ou cartes postales).

L’Opéra de Vichy, un jardin Art Nouveau

Le végétal est partout. Des rampes en fer forgé aux motifs au pochoir dans les couloirs, la nature est présente avant même d’entrer dans la salle où les fleurs recouvrent les murs et les fauteuils. Quel plus bel exemple d’Art Nouveau, ce style inspiré des formes de la nature !

Une promenade proposée par le Musée de l’Opéra de Vichy

Une fois de plus, le musée de l’Opéra de Vichy nous propose une belle exposition, avec une scénographie très réussie. On retrouve le kiosque qui servait de décor à l’exposition « Une cure musicale à Vichy » en 2019.

A côté du décor reconstitué pour « Madame Chrysanthème », on peut en voir la maquette de Maurice Boucaud et une photo représentant Huguette Rivière dans Madame Butterfly, portant le kimono exposé. Dans ce petit musée, on sait mettre en valeur les documents, toujours sélectionnés avec soin dans les archives.

Ne passez pas devant le Musée de l’Opéra de Vichy sans visiter ce joli jardin éphémère !

Pour plus d’informations

Le site web du Musée de l’Opéra de Vichy
Sa page Facebook

Exposition jusqu’au 29 novembre 2020.
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h (sauf jours fériés).

Quand 2000 ans d’histoire illuminent le Palais des Congrès et l’Opéra de Vichy

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy
Par défaut

Avec les cinq sites rayonnants qui participent au programme « La Région des Lumières », l’Allier est le premier département français à offrir un véritable festival de spectacles sons et lumières sur son territoire. Après, Moulins, Montluçon, Cusset et Commentry, Vichy s’illuminait hier soir pour la première fois.

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Devant le Palais des Congrès, on attendait avec impatience la tombée de la nuit.
Dans le Parc des Sources le public a suivi le décompte.
5…4…3…2..1… C’est parti pour 2000 ans d’histoire en couleurs et en musique. Époustouflant !

Une projection dans l’histoire

Projection sur la façade grâce à la technique du mapping, mais aussi projection dans l’histoire pour les spectateurs.

Je ne m’attendais pas à un spectacle aussi immersif !
C’est toute la façade qui s’éclaire et s’anime, et on est en même temps baigné dans la musique. On regarde de tous les côtés, on se déplace aussi si on le souhaite. Une vrai expérience à vivre.

Le spectacle dure une vingtaine de minutes et les séances s’enchaînent. On peut ainsi facilement revoir un tableau avec un autre point de vue, sur une autre partie du bâtiment. On est libre d’apprécier comme on le souhaite.

Le spectacle est mis en musique par Studio Palace à Moulins.
Une application gratuite propose de l’écouter sur téléphone pour un son optimisé, même si l’installation permet déjà une très belle expérience.

Toute l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux

Les différents tableaux racontent l’histoire de Vichy : le thermalisme depuis l’Antiquité, les bals à l’époque de Napoléon III, l’Opéra et la danse, les années 40, les jeux et le casino, le sport et bien sûr l’eau qui pétille !

Vous pouvez retrouver les principales scènes (et aussi les autres villes participantes) sur le site Lumières sur le Bourbonnais.

Les Allumeurs de rêves

Les époques se succèdent, joyeuses ou sombres mais toujours magnifiquement évoquées.

Le travail artistique est vraiment réussi. On le doit aux Allumeurs de rêves.
Gilbert Coudène, directeur artistique, et ses équipes commencent par un important travail de recherche pour s’inspirer du réel et transcender le lieux. Design graphique, musique, danse, dessin, il en faut des compétences complémentaires pour un tel résultat !
En coulisses, ils travaillent avec des maquettes très précises des lieux, comme on peut le voir sur le site de Vichy Destinations.

Un spectacle à ne pas manquer

J’ai adoré ce spectacle. J’ai suivi deux séances en me déplaçant un peu pour faire des photos. J’y retournerai avec des amis qui vont venir nous rendre visite, et aussi seule pour m’attarder sur des détails et tout simplement pour profiter de cette expérience incroyable.

En famille ou entre amis, plonger dans les Lumières du Bourbonnais, à Vichy et dans l’Allier !

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Infos pratiques

Lumières sur le Bourbonnais – Spectacles de lumières

De juillet à octobre 2020 à Moulins, Cusset, Montluçon, Commentry et Vichy.
Dernière séance aux alentours de 23h30 en juillet/août et 22h30 en septembre/octobre.
Tous les soirs, dès la tombée de la nuit
Gratuit – Tout public

www.lumieres-bourbonnais.com

[ Lecture ] Il était « encore » une fois la Reine des Villes d’Eaux

Livre "Il était une fois la Reine des villes d'eaux"
Par défaut

Il y a un an jour pour jour était inaugurée la grande exposition sur les 2000 ans d’histoire de Vichy. Un vrai succès, avec plus de 30000 visiteurs en un peu plus de 3 mois. Le livre « Il était une fois la Reine des Villes d’Eaux » vient de paraitre.

Un nouveau livre, souvenir d’une belle exposition

Superbement illustré, ce très beau livre reprend le parcours et les thématiques de l’exposition. Mais plus qu’un catalogue qui listerait les objets exposés, c’est un souvenir, une trace de cet événement marquant pour la ville de Vichy et son histoire.
Une petite partie à la fin de l’ouvrage, évoque d’ailleurs les coulisses avec le montage, l’inauguration et des extraits du livre d’or.

Des bonus en ligne

Au fil des pages, on accède aussi à des bonus en ligne (vidéos, cartes ou quizz), en scannant des QRcodes.
On y retrouve certains des dispositifs interactifs présents dans l’expo.

En anglais aussi

Et le livre est bilingue français/anglais. On retrouve cette démarche dans les jolies bornes récemment disposées dans le parc des Sources, avec des QRcodes pour la traduction en anglais.
Car Vichy n’est pas la Reine des villes d’eaux seulement en France, mais dans le monde entier comme en témoigne sa candidature au patrimoine de l’UNESCO avec les GreatSpasOfEurope.

Ce livre est vraiment un incontournable dans la bibliothèque de tous les amoureux de Vichy.

« Il était une fois la Reine des villes d’eaux » sera disponible dans quelques jours dans les librairies de la ville et dans la boutique Vichy Destinations.