[Expo] Vichy, l’internationale. Deux siècles d’ouverture au Monde

Exposition "Vichy, l'internationale"
Par défaut

Après le succès de la grande exposition sur les « 2000 ans d’histoire de la Reine des villes d’eaux » en 2019, Vichy s’expose à nouveau.
Un parcours thématique en 5 parties raconte Vichy la cosmopolite. On découvre sa clientèle internationale, son rôle diplomatique, les événements sportifs et artistiques qui s’y sont déroulés, son architecture éclectique et son rayonnement international grâce aux nombreux objets, documents, affiches ou lettres présentés et qui nous plongent dans la petite et la grande Histoire.
Suivez le tapis rouge et embarquez pour un beau voyage !

Poussez la porte de l’hôtel International

Si l’exposition se déroule dans les galeries du Centre Culturel de Vichy, l’entrée se fait exceptionnellement par le hall de l’ancien hôtel l’International. Une occasion rare de pousser la porte de ce lieu habituellement fermé au public. Admirez la verrière et suivez le tapis rouge, le voyage va commencer…

Attention au départ !

Deux luxueux compartiments donnent envie de s’installer et de regarder défiler le paysage.
Montez à bord du Vichy Express de 1904 qui desservait la cité thermale depuis la gare de Lyon en 5 heures (cela laissera sans doute quelques habitués du Paris-Clermont rêveurs…).
Vous préférerez peut-être les confortables sièges du Londres-Vichy de 1926, qui permettait aux Londoniens d’arriver en moins de 24 heures.

La première thématique abordée est Le voyage à Vichy.

Quittons nos luxueux compartiments, nous voici à la gare de Vichy.
On venait de loin et la clientèle fortunée aimait le luxe, dans sa vie quotidienne et dans ses déplacements.
Sur d’anciennes photos, on voit les voitures des grands hôtels de la ville attendant les voyageurs, et aussi le luxueux Salon d’Honneur de la gare (aujourd’hui disparu) où étaient organisées les réceptions d’accueil ou de départ des Grands de ce Monde.

Juste à côté, voici le salon d’attente de l’aéroport. Car on venait aussi en avion à Vichy, avec des liaisons aériennes régulières à partir de 1930.

Pour ces voyageurs venus du Monde entier, il était important de garder le contact avec les proches pendant son séjour. La Poste avait donc un rôle capital et celle construite en 1935 se voulait une des plus modernes au monde. Son standard téléphonique permettait de joindre tous les continents et même les navires en mer !

La Compagnie Fermière qui gérait le domaine thermal à l’époque éditait ses propres journaux (et en plusieurs langues) dans lesquels elle insérait de la publicité. Il fallait que Vichy soit connue partout pour donner l’envie d’y séjourner. On peut aussi voir les nombreux guides dans toutes les langues destinés aux visiteurs étrangers.

Mais qui étaient ces visiteurs venus du monde entier ?

La projection d’un film tourné dans le parc des Sources en 1926, et issu des archives de la planète du musée Albert Kahn, nous plonge dans l’effervescence et l’atmosphère de l’époque. Ce film muet a été sonorisé avec des conversations dans différentes langues. Immersion garantie dans Vichy la cosmopolite !

Les visiteurs de différentes nationalités ont témoigné de leur séjour dans la station thermale dans des lettres, des livres ou encore des aquarelles.

Dans leurs récits, la vision de Vichy est parfois horrible mais la cure est efficace.
Ils décrivent souvent leurs journées avec beaucoup de détails et on peut voir l’évolution de la station d’années en années en étudiant les différentes correspondances de ces hôtes prestigieux.

On y rencontre aussi des personnages au destin particulier qui ont laissé une trace dans l’histoire de leur pays et qui ont séjourné dans la ville thermale.

Angleterre, Pologne, Russie, Espagne, Brésil, États-Unis, le Monde entier se retrouvait à Vichy.

Qui dit nationalités étrangères, dit confessions étrangères. Un temple protestant, une synagogue sont construits. On évoque aussi la Maison du Missionnaire qui accueillait des missionnaires venus en cure à Vichy.
Au XIXe siècle, Vichy était LA station thermale des colonies, où on venait pour y soigner des maladies coloniales comme le paludisme, attirant ainsi une clientèle à la fois civile et militaire. Au moment de la décolonisation, Vichy était une destination déjà connue des rapatriés qui y ont été accueillis.

Vichy et la diplomatie

Les souverains et chefs d’États venaient à Vichy. La station thermale était la couverture idéale pour les tractations internationales discrètes, au prétexte de la cure.
De nombreux documents nous laissent imaginer les coulisses de l’histoire et les événements importants pour les relations internationales qui ont pu se dérouler discrètement à Vichy…

On peut aussi voir une belle galerie de chefs d’États et de têtes couronnées. Des personnalités souvent hautes en couleurs qui ont laissé des anecdotes souvent drôles pendant leur séjour à Vichy.

La dimension économique est bien présente aussi. Lors de leur séjour, ils visitent des installations modernes et voient les richesses de la régions et les infrastructures à la pointe dans le domaine agricole ou industriel. Une publicité de plus pour la Reine des villes d’eaux, le rayonnement du Bourbonnais et l’occasion de faire des affaires.

Le Prince d’Annam est venu 25 fois à Vichy entre 1893 et 1936. Il a fait de nombreuses peintures pendant ses séjours. Une belle exposition lui est actuellement consacrée au Musée des Arts d’Afrique et d’Asie.

Les ambassadeurs

Cet aspect diplomatique de Vichy va culminé pendant la période 39-45 quand le gouvernement français s’installe dans la ville.
Une situation absolument unique où, pendant 2 à 4 ans, les représentants diplomatiques de plusieurs dizaines de pays cohabitent dans un même lieu : l’hôtel « Les Ambassadeurs ».

Walter Stucki, une figure connue de tous les Vichyssois est bien sûr évoquée, notamment avec le cadeau offert par la ville à la fin de la guerre : une vaisselle d’argent prêtée par son petit-fils pour cette exposition.

Le sport et les spectacles

A partir de la fin du 19e siècle, la cure inclus les soins mais aussi l’activité physique.
Vichy se dote d’infrastructures sportives comme le vélodrome, le golf, le tennis ou le lac d’Allier.
Elle y accueille de grandes compétitions internationales.

Après le sport, le spectacle. L’Opéra est un lieu incontournable qui accueillera les plus grands artistes au fil des époques.
Un grand panneau de décor et de nombreux documents, films et objets témoignent de la vie culturelle intense dans la Reine des villes d’eaux. L’opéra avait son propre atelier de décor et un orchestre en résidence.

Pour distraire les curistes, on y donnait un opéra tous les 3 soirs et il ne fallait pas assister au même spectacle deux fois pendant les 3 semaines que durait la cure. Imaginez la programmation !

Pour compléter votre visite, le Musée de l’Opéra de Vichy propose actuellement l’exposition « D’une scène à l’autre », consacrée à l’Opéra romantique à travers l’Europe.

D’autres distractions ponctuaient la saison, comme les Fêtes Vénitiennes ou la visite de Buffalo Bill.

La ville d’eaux internationale

La thématique suivante est consacrée à la ville d’eaux dans sa dimension internationale.
L’inscription de Vichy au Patrimoine de l’UNESCO avec les Grandes villes d’eaux d’Europe a mis l’accent sur cette particularité des villes thermales.
Architecture des installations thermales et de la ville, mécano-thérapie, verres de cure, tous ces éléments communs sont présents ici, complétés par des plans et des maquettes qui mettent en avant le côté éclectique et l’influence étrangère dans toute la ville.

Une série de tableaux, commande faite au peintre Toby Wright par la ville montrent le regard d’un peintre sur les lieux les plus emblématiques de Vichy. Vous avez peut-être croisé Toby Wright pendant qu’il peignait ces tableaux sur le motif il y a quelques semaines.
Pour lui, le tableau n’est pas une photographie. Il interprète ces monuments, en particulier en retravaillant la lumière pour mettre en avant des détails de l’architecture, en mélangeant les lumières des différents moments de la journée.

Vichy s’exporte dans le monde entier

On pense bien sûr aux pastilles et à l’eau de Vichy dont on peut voir des étiquettes dans toutes les langues, mais les soins aussi s’exportent comme la douche de Vichy.
On trouve aussi des sources Vichy dans d’autres pays du Monde, preuve du rayonnement de la ville à l’international.

L’exposition se termine par une visite aux figures emblématiques de Vichy qui ont marqué la scène internationale comme les écrivains Valery Larbaud et Albert Londres, mais aussi des artistes et des architectes qui ont contribué à des projets internationaux témoignant de l’influence mondiale de la ville.

Dans la toute dernière salle, on peut voir une gouache du cabinet d’architecture Percilly-Brière pour des pavillons de l’exposition universelle de 1937, qui comprenaient des éléments de coupoles avec les peintures de Raymond Martinez. Une de ces peintures a été mise à plat et orne maintenant l’entrée du Centre Culturel de Vichy.

Le voyage se termine avec des maquettes du sculpteur Rivoire qui a travaillé pour des paquebots transatlantiques.
Un exemplaire monumental de la Diane au lévrier trônait dans le grand salon du paquebot L’Atlantique et un bronze représentant Neptune tiré par un cheval marin se trouvait à bord du Normandie.


Un grand merci à Antoine Paillet, commissaire de l’exposition, pour sa visite passionnante et pleine de petites anecdotes.

Infos pratiques

Exposition Vichy, l’Internationale – deux siècles d’ouverture au monde
Du 4 mai au 11 novembre 2024
Ancien hôtel International 26 rue du Maréchal Foch à Vichy.

Toutes les informations sur le site de la ville.

Les expositions partenaires

Complétez votre visite dans les musées de la ville qui proposent également des expositions sur le thème de Vichy l’Internationale.

Exposition au Musée de l'Opéra de Vichy expo expo à la Maison Albert Londres
Cliquez sur les affiches pour plus d’infos.
Tarif réduit sur présentation de votre ticket des expos partenaires.

Le temps d’une valse viennoise

Anniversaire UNESCO Vichy 2023
Par défaut

Pour le deuxième anniversaire de son inscription à l’UNESCO avec les Grandes villes d’eaux d’Europe, Vichy accueillait Baden bei Wien pour une journée festive et dansante. Devant le kiosque de l’Hôpital, un grand parquet était installé pour des démonstrations de valses et de quadrilles, mais aussi pour que tout le monde entre dans la danse.

Traditions viennoises, entre danses et gourmandises

La journée a débuté par un concert intitulé « Gourmandises viennoises » devant un public venu nombreux pour célébrer cet anniversaire.

Deux chanteurs et un pianiste du Wiener Opernball Orchester nous ont offert un programme alléchant dédié à l’opérette viennoise. Le ton de la journée était donné avec la valse qui donnait déjà envie de danser.

Chansons de vignerons et de tavernes

Un coin gourmand proposait des spécialités autrichiennes (l’escalope viennoise accompagnée de sa pomme de terre sauce ciboulette était délicieuse) pour faire une pause salée ou sucrée en profitant des animations au kiosque.

Les Singenden Weinhauer, groupe de chanteurs vignerons, ont animé la pause déjeuner avec des chansons typiques de cette région viticole.

Entrez dans la danse

Un peu plus tard, un quartet du Wiener Opernball Orchester ont joué des musiques traditionnelles des tavernes de la région de Vienne.

Puis les danseurs du Dance Studio Zehender et l’association vichyssoise A la Cour Impériale se sont retrouvés sur le grand parquet installé pour l’occasion pour des démonstrations de valses et de quadrilles.

Dans l’esprit de partage de cette journée, le public a très vite été invité à les rejoindre pour une valse libre et une initiation au Quadrille Français.
Un essai un peu chaotique pour le Quadrille Français dans sa version autrichienne, mais la bonne humeur était bien là !

Place au défilé

Comme l’année dernière, le grand défilé s’est élancé de la Mairie au son de la Banda des 2 Rives et de Vichy et ses Sources. Les élus des deux villes, des associations en lien avec le patrimoine et les Accros du Peignoir constituaient ce joyeux cortège très apprécié tout au long du parcours. Tout ce petit monde s’est retrouvé au kiosque pour la cérémonie officielle.

Bal Viennois

Le Wiener Opernball Orchester que nous avons eu le plaisir d’écouter tout au long de la journée a fait danser le public en enchainant valses et polkas.

Cette belle journée s’est terminée sur une farandole endiablée et avec les bravos d’un public heureux !

Qui sera la ville invitée en 2024 ?
En tout cas, nous serons là pour cette fête incontournable de l’été vichyssois.

L’Italie à l’honneur à Vichy pour le premier anniversaire de l’UNESCO

Premier anniversaire UNESCO à Vichy
Par défaut

Le 24 juillet 2021, Vichy célébrait son inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO avec les Grandes villes d’eaux d’Europe. Un an déjà !
Le 24 juillet sera maintenant un jour de fête pour la ville qui invitera chaque année une des autres villes d’eaux à participer à cette journée festive. Montecatini Terme était donc à l’honneur ce dimanche pour le premier anniversaire de l’UNESCO.

Musique !

Le programme de cette journée particulière faisait la part belle à la musique. Dès le matin, on pouvait écouter au kiosque de l’Hôpital les musiques traditionnelles de l’Italie du Sud avec le groupe Télamuré.
La piste de danse installée juste devant n’est pas restée vide très longtemps !

Après ce concert, les gourmands pouvaient profiter des saveurs d’Italie dans les restaurants de la ville, mais aussi dans les stands installés juste derrière. Bien pratique en cas de petit creux ou pour se rafraichir d’une glace.

Les lanceurs de drapeau de Florence

J’avoue avoir pisté une bonne partie de la journée le groupe de porte-drapeaux officiel de Florence, Bandierai degli Uffizi, ratant souvent de peu leur prestation.
Mais les croiser et voir leur beaux costumes, ce n’est pas si mal. Ils sont très accessibles et sont heureux de poser avec vous pour une photo.
Dans l’après-midi, je les ai retrouvés dans le Parc des Sources faisant une haie d’honneur aux voitures anciennes venues participé la veille au concours Vichy Élégance. Un joli spectacle à l’ombre des grands arbres.

J’ai enfin pu voir leur spectacle le soir devant le Palais des Congrès pour un dernier lancé en guise de bouquet final.

Un joyeux défilé dans la ville

A 18h, tout le monde avait rendez-vous à la Mairie pour le départ du défilé des Accrocs du peignoir.
La Banda des deux rives ouvrait la marche de cet étonnant et joyeux défilé d’une centaine de participants. Venaient ensuite les élus de Vichy et de Montecatini Terme, Les Accrocs du peignoirs (dans leur tenue préférée), le groupe folklorique Vichy et ses Sources et les lanceurs de drapeaux de Florence.
Tout ce petit monde a traversé la ville dans la bonne humeur, faisant même une halte dansante dans le Hall des Sources, avant de rejoindre le kiosque de l’Hôpital pour les célébrations officielles.

Une belle journée qui se termine en musique

Après les discours officiels, le public a retrouvé la piste de danse pour le bal avec Orchestrina Fratelli Semeraro. Une journée intense qui se terminait en douceur.

Le 24 juillet sera désormais un des événements de l’été à Vichy.
Rendez-vous en 2023 avec la ville de Baden bei Wien !

Des peignoirs pour fêter les Grandes villes d’eau d’Europe

Au milieu des Accrocs du Peignoir, un petit groupe tout en blanc et rouge défilait dans les peignoirs qu’ils avaient customisés lors d’un atelier à la Fabrique du Hanneton.
Je faisais partie de ces élégants curistes, en compagnie d’Anne Chevrel avec qui j’ai préparé et animé les ateliers, et Fabienne Gelin qui nous a accompagnée à chaque étape.
Un grand bravo à tous les participants qui ont réalisés de très beaux peignoirs jusque dans les moindres détails. Nous étions heureux de retrouver tout le monde pour défiler ensemble.

Merci à Yves-Jean Bignon et à Thermauvergne qui nous ont confié ce projet un peu fou.
Merci aussi à Fabienne Gelin pour son soutien sans faille et son aide en toutes circonstances !

Nous avons imaginé une collection à partir de peignoirs réformés des établissements thermaux de Vichy.
Six silhouettes différentes pour évoquer les grandes époques de l’histoire, tout en blanc et rouge, petit clin d’œil à Montecatini Terme. Ces silhouettes ont également servi de modèles pour les ateliers.

Des peignoirs d’exposition ont aussi été réalisés et sont installés dans la vitrine de mécanothérapie dans la galerie du Forum.

[expo] Jean-Pierre Rampal et les solistes de l’Orchestre du Grand Casino de Vichy

Exposition Jean-Pierre Rampal au Musée de l'Opéra de Vichy
Par défaut

En 2022, le Musée de l’Opéra de Vichy fête à la fois ses 20 ans et le centenaire de la naissance du flûtiste Jean-Pierre Rampal avec sa nouvelle exposition à voir jusqu’au 27 novembre.

Vichy capitale d’été de la musique

Opéras, ballets, concerts ou music-hall, de mai à octobre, Vichy devient la Capitale d’été de la musique et dès l’ouverture du Casino en 1865, l’établissement accueille un orchestre constitué de grands musiciens reconnus mais aussi de jeunes solistes, venus de Paris ou d’autres régions pour la saison d’été.

Denis Verroust, le commissaire de l’exposition, et Fabien Noble, le directeur du Musée de l’Opéra de Vichy, mettent ainsi à l’honneur les instrumentistes de l’orchestre et nous plongent dans l’exceptionnelle vie musicale de Vichy de la Belle Époque aux années 60.

Jean-Pierre Rampal et les solistes à l’honneur

Le flûtiste Jean-Pierre Rampal a débuté comme soliste à Vichy et fut l’un des plus emblématiques virtuoses de l’Orchestre du Grand Casino de Vichy. Mais il ne fut pas le seul et l’exposition, qui lui est en grande partie consacrée en cette année du centenaire de sa naissance, présente également d’autres grands solistes venus jouer à Vichy au fil des années.

Vichy sera marquant pour Jean-Pierre Rampal, qui y sera soliste pendant 7 ans, tant au niveau professionnel que personnel. Les musiciens qui se retrouvent l’été et jouent ensemble nouent en effet des relations très fortes qui donnent lieu à de nombreuses collaborations artistiques.
Jean-Pierre Rampal y rencontre également Françoise Bacqueyrisse, la fille de la harpiste, qu’il épousera en 1947.

Leurs séjours étaient ponctués de grands moments festifs comme le traditionnel Gala de l’Orchestre organisé chaque année à partir de 1946.

Ambiance de vacances en coulisses

J’ai appris dans cette exposition que la plupart de ces musiciens logeaient dans le Quartier de France.
Dans leurs archives familiales, Vichy tient d’ailleurs une place très importante !

guillemets début Quand je feuillette nos vieux albums-photos,
j’ai l’impression que mon père et ses amis n’ont vécu qu’à Vichy… guillemets fin

Jean-Claude Tavernier
mars 2022

Archives, photographies et documents inédits témoignent de l’effervescence des étés à Vichy, de la diversité des spectacles mais aussi de la vie des musiciens de l’orchestre qui passaient ensemble et avec leurs familles plusieurs mois à Vichy, entre travail et loisirs.

Pour plus d’informations

Le site web du Musée de l’Opéra de Vichy
Sa page Facebook

Exposition jusqu’au 27 novembre 2021.
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h (sauf jours fériés).

Autour de l’expo

8 juillet : concert à l’Opéra de Vichy – « L’art de la flûte »
18 juillet : concert typique de la Belle Epoque par l’Orchestre d’Harmonie de Vichy au kiosque de l’Hôpital
17 septembre : Journées Euopéennes du Patrimoine – concert du Quintet du Conservatoire dans l’expo

[ Excursion ] Ô fil de l’eau

Excursion "o fil de l'eau"
Par défaut

Après avoir découvert quelques mystères de la Montagne Bourbonnaise, je me suis inscrite à une autre excursion proposée cette année par Vichy Destinations : Ô fil de l’eau. Une journée « tout compris » autour du patrimoine thermal et des bienfaits de l’eau à Vichy.

Retour aux sources chaudes

Pour commencer cette excursion thermale, nous allons voir les sources du Lys et du Dôme, à quelques kilomètres de Vichy.
Au bout d’un chemin, les deux Sources chaudes sont protégées par des grilles, mais notre guide nous emmène au plus près de leurs bouillonnements fumants.

L’eau de ces sources sert pour la fabrication des boues utilisées en enveloppement dans les Thermes de Vichy. Nous avons d’ailleurs pu voir les étapes de leur préparation.
Du kaolin est mélangé à l’eau qui va ensuite s’évaporer en y laissant les minéraux qu’elle contient.

Une visite VIP

Si j’ai plusieurs fois vu les cabines VIP dans des reportages à la télé, je n’avais pas encore eu la chance de les visiter.
Il reste deux cabines seulement dans une aile du grand établissement thermal.
Elles étaient toutes différentes et magnifiques avec le raffinement de leurs décors aux nénuphars et aux iris, les dorures et les équipements très modernes pour l’époque.

Nous avons quitté un peu à regret ces cabines de luxe pour continuer la visite avec les fresques et le Dôme, puis le Hall des Sources pour compléter l’évocation des différents usages des eaux.
Chaque source a des vertus particulières que l’on utilise dans des soins, en boisson ou sous forme de pastilles.

Le toucher, le goût, l’odorat, la vision et l’ouïe (avec les bouillonnements), c’était bien une visite multisensorielle !

Pause déjeuner aux Nations

Déjà midi, c’est l’heure d’aller déjeuner aux Nations. Un brunch est compris dans cette journée bien-être et nous nous installons donc dans la jolie salle du restaurant.

Crédit photos : Les Nations

Nous avons eu tout le temps d’apprécier notre repas car nous étions attendues vers 14h30 aux Thermes des Dômes et notre premier soin était à 15h30.

Détente aux Thermes des Dômes

Après avoir évoquer les différents aspects d’une cure à Vichy, il est temps de se plonger dans l’eau thermale !

Deux soins sont inclus dans la journée.
Ils peuvent être différents selon le planning des Thermes. Pour nous, ce sera un Bain + Douche en immersion et un Modelage sous affusion.
Entre les soins, nous profitons de l’espace détente avec bain à remous, sauna et hammam et de la piscine thermale.

C’est toujours aussi agréable de passer du temps aux Thermes des Dômes pour l’Accro du Peignoir que je suis.

J’ai découvert la salle de repos silencieuse qui se trouve au premier étage, avec le mur de sel. C’est là que j’ai terminé cette journée sous le signe du thermalisme et de la détente.

Excursion thermale

J’aime vraiment le principe de cette excursion tout compris proposée depuis cet été.
C’est très agréable de découvrir la ville en se laissant guider et en prenant le temps d’évoquer les différents aspects d’un thème. Cela permet aussi de sortir de Vichy, même si on a pas de voiture, pour voir les sources chaudes (dont je connaissais l’existence sans savoir qu’elles étaient accessibles en marchant).

Et j’ai particulièrement aimé cette journée, qui mélange agréablement la visite guidée aux plaisirs des sens. Un moyen des plus agréables pour se plonger dans l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux.

Plus d’infos

Excursion « Ô fil de l’eau »
• Visite des sources chaudes Dôme & Lys
• Visite guidée « Histoire d’eaux, Vichy : 2000 ans de thermalisme »
• Dégustation des sources thermales « 5 sens »+ visite des cabines VIP
• Brunch healthy
• « Escapade thermale » : 2 soins et espace détente 

Une fois par semaine jusqu’au 15 septembre 2021

Pour en savoir plus sur toutes les excursions, consultez le site de Vichy Destinations.

En route vers l’UNESCO pour Vichy et les Grandes Villes d’Eaux d’Europe

Vichy, candidate pour l'UNESCO avec les Gandes Villes d'Eaux d'Europe
Par défaut

Dernière ligne droite pour soutenir notre candidature avant la décision du Comité du patrimoine mondial !

En février 2019, j’assistais à la première réunion publique d’information sur la candidature de Vichy à l’UNESCO avec 10 autres villes d’eaux européennes. Une aventure collective dont nous connaitrons le résultat à la fin du mois.

Dernière ligne droite et mobilisation de tous

Une étape importante a déjà été franchie il y a quelques semaines avec le rapport des experts internationaux d’ICOMOS qui recommande la candidature des Grandes Villes d’Eaux d’Europe. Il est très rare d’avoir cette recommandation dès la première fois, preuve de la qualité du dossier.

Quelques points ont été modifiés pour tenir compte de l’avis des experts, comme le périmètre du bien de la candidature qui inclut désormais la gare et la rue de Paris.

Pour la dernière étape avant la décision finale (prévue entre le 24 juillet), la Reine des Villes d’Eaux, se pare une nouvelle fois d’affiches et de banderoles rappelant la candidature.

Vous pouvez montrer votre soutien avec les nouveaux badges, intégrant le nouveau motif Vichy et déclinés en rouge et en bleu. Ils sont disponibles à l’office du tourisme et à la mairie.

Une série de timbres collector consacrée à Vichy

Pour la deuxième année consécutive, La Poste, l’association Thermauvergne et Les Accros du Peignoir se sont associés pour concevoir un collector philatélique en vente dans les bureaux de poste des quatre départements auvergnats à compter du 5 juillet 2021.

Pour lancer officiellement ce collector, un bureau de poste temporaire était installé 3 juillet 2021 au Hall des Sources, avec un cachet d’oblitération spécial.

Réponse le 24 juillet entre 12h et 14h

La 44e session élargie du Comité du patrimoine mondial rendra sa décision le 24 juillet.

Les Vichyssois pourront se retrouver pour suivre en direct la réunion et l’annonce tant attendue.

Et le jeudi suivant, la ville organisera une fête dans le Parc des Sources pour célébrer l’inscription…ou passer un moment festif avant de reprendre le travail pour proposer à nouveau le dossier des Grandes Villes d’Eaux d’Europe.

Rendez-vous le 24 !


Je soutiens Vichy, candidate au patrimoine mondial UNESCO

Comment je suis devenue Accro du Peignoir

Les Accros du Peignoir
Par défaut

Je vous ai déjà parlé des Accros du Peignoir quelques fois. Il faut dire que les stations thermales réunies sous l’intitulé « La Route des Villes d’Eaux du Massif Central » ont une communication dynamique et pleine d’humour.

Vidéos, carnet de voyage, résidence d’artiste et événements divers, ils vous invitent régulièrement à adopter la « peignoir attitude ».

Si l’année 2020 a été difficile pour le thermalisme et que les circonstances sanitaires empêchent encore les villes thermales d’accueillir les curistes, les Accros du Peignoir pensent déjà à l’avenir.

Rejoignez la communauté

Vous pouvez désormais les rejoindre et devenir Ambassadeur des Accros du Peignoir.

C’est ce que j’ai fait la semaine dernière.
J’ai rencontré Stéphane Huin à Royat. Nous avons faits quelques photos en peignoir (avec les masques mais dans la bonne humeur) et il m’a remis des cadeaux aux couleurs des Accros du Peignoir.
Tote bag, thermos, badge, boule anti-stress et plein d’autres goodies : me voilà parée pour de nouvelles aventures thermales !

Je vous parlerai donc régulièrement peignoir et thermalisme à Vichy et dans d’autres villes dans la région.

Plus d’informations

Le site des Accros du Peignoir : www.lesaccrosdupeignoir.com
Facebook : @lesaccrosdupeignoir
Twitter : @LPeignoir
Instagram : @route_des_villes_deaux
La chaine Youtube des Accros du Peignoir

Découvrez les Ambassadeurs des différentes stations thermales.

Vous aussi, rejoignez les Accros du Peignoir !

[ EXPO ] Un nouveau jardin à visiter cet été à Vichy

expo "Jardins en scène" au Musée de l'Opéra de Vichy
Par défaut

Vichy ne manque pas d’espaces verts où se promener, et la ville affiche fièrement 4 fleurs du label « Villes et Villages Fleuris ».
Pourtant, il est un jardin que vous n’avez peut-être pas encore visité. Ou plutôt, DES jardins… ceux mis en scène à l’Opéra de Vichy et qui sont à l’honneur cette année au Musée de l’Opéra de Vichy.

L’atelier de création de Vichy

Le Théâtre du Grand Casino produisait les œuvres qu’il présentait. Il y avait un orchestre et des artistes engagés pour la saison, mais aussi un atelier de décor. Créé en 1898, l’atelier était chargé de construire les éléments scénographiques des spectacles. Et les jardins y étaient très présents, avec un caractère bien différent selon le répertoire.

Les décors-types dits aussi « de répertoire » constituaient une réserve qui pouvait être réutiliser sur différents spectacles.
Une toile de fond et quelques éléments devant suffisaient à créer l’illusion et pouvaient être mis en place rapidement. Pratiques et économiques, ils servaient le plus souvent pour des spectacles courts et devaient être transposables facilement.

Les décors du « grand répertoire » étaient produits pour des œuvres plus ambitieuses. Le décor y était grandiose et construit spécialement pour l’occasion. Les jardins représentés jouaient un rôle dans l’histoire, incarnant le pouvoir, évoquant l’amour ou les intrigues de la pièce.

Quand le jardin s’invite au théâtre

Cour & Jardin ou parterre, le public connait ces termes du vocabulaire théâtral. Mais d’autres, utilisés côtés coulisses évoque aussi le jardin.
On plante le décor, le machiniste fait la salade en remettant de l’ordre dans les cintres ou les décors après la représentation. Et les machinistes qui travaillent côté jardin sont appelés jardiniers.

Vichy, ville jardin

Le développement de la station thermale fait la part belle aux espaces verts, lieux mondains ou de repos, compléments indispensables à la cure. La ville elle-même est un décor où les spectacles ne manquent pas.

Le jardin s’invite tout naturellement sur les objets (boites de bonbons, programmes, éventails, chapeaux ou cartes postales).

L’Opéra de Vichy, un jardin Art Nouveau

Le végétal est partout. Des rampes en fer forgé aux motifs au pochoir dans les couloirs, la nature est présente avant même d’entrer dans la salle où les fleurs recouvrent les murs et les fauteuils. Quel plus bel exemple d’Art Nouveau, ce style inspiré des formes de la nature !

Une promenade proposée par le Musée de l’Opéra de Vichy

Une fois de plus, le musée de l’Opéra de Vichy nous propose une belle exposition, avec une scénographie très réussie. On retrouve le kiosque qui servait de décor à l’exposition « Une cure musicale à Vichy » en 2019.

A côté du décor reconstitué pour « Madame Chrysanthème », on peut en voir la maquette de Maurice Boucaud et une photo représentant Huguette Rivière dans Madame Butterfly, portant le kimono exposé. Dans ce petit musée, on sait mettre en valeur les documents, toujours sélectionnés avec soin dans les archives.

Ne passez pas devant le Musée de l’Opéra de Vichy sans visiter ce joli jardin éphémère !

Pour plus d’informations

Le site web du Musée de l’Opéra de Vichy
Sa page Facebook

Exposition jusqu’au 29 novembre 2020.
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h (sauf jours fériés).

Quand 2000 ans d’histoire illuminent le Palais des Congrès et l’Opéra de Vichy

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy
Par défaut

Avec les cinq sites rayonnants qui participent au programme « La Région des Lumières », l’Allier est le premier département français à offrir un véritable festival de spectacles sons et lumières sur son territoire. Après, Moulins, Montluçon, Cusset et Commentry, Vichy s’illuminait hier soir pour la première fois.

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Devant le Palais des Congrès, on attendait avec impatience la tombée de la nuit.
Dans le Parc des Sources le public a suivi le décompte.
5…4…3…2..1… C’est parti pour 2000 ans d’histoire en couleurs et en musique. Époustouflant !

Une projection dans l’histoire

Projection sur la façade grâce à la technique du mapping, mais aussi projection dans l’histoire pour les spectateurs.

Je ne m’attendais pas à un spectacle aussi immersif !
C’est toute la façade qui s’éclaire et s’anime, et on est en même temps baigné dans la musique. On regarde de tous les côtés, on se déplace aussi si on le souhaite. Une vrai expérience à vivre.

Le spectacle dure une vingtaine de minutes et les séances s’enchaînent. On peut ainsi facilement revoir un tableau avec un autre point de vue, sur une autre partie du bâtiment. On est libre d’apprécier comme on le souhaite.

Le spectacle est mis en musique par Studio Palace à Moulins.
Une application gratuite propose de l’écouter sur téléphone pour un son optimisé, même si l’installation permet déjà une très belle expérience.

Toute l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux

Les différents tableaux racontent l’histoire de Vichy : le thermalisme depuis l’Antiquité, les bals à l’époque de Napoléon III, l’Opéra et la danse, les années 40, les jeux et le casino, le sport et bien sûr l’eau qui pétille !

Vous pouvez retrouver les principales scènes (et aussi les autres villes participantes) sur le site Lumières sur le Bourbonnais.

Les Allumeurs de rêves

Les époques se succèdent, joyeuses ou sombres mais toujours magnifiquement évoquées.

Le travail artistique est vraiment réussi. On le doit aux Allumeurs de rêves.
Gilbert Coudène, directeur artistique, et ses équipes commencent par un important travail de recherche pour s’inspirer du réel et transcender le lieux. Design graphique, musique, danse, dessin, il en faut des compétences complémentaires pour un tel résultat !
En coulisses, ils travaillent avec des maquettes très précises des lieux, comme on peut le voir sur le site de Vichy Destinations.

Un spectacle à ne pas manquer

J’ai adoré ce spectacle. J’ai suivi deux séances en me déplaçant un peu pour faire des photos. J’y retournerai avec des amis qui vont venir nous rendre visite, et aussi seule pour m’attarder sur des détails et tout simplement pour profiter de cette expérience incroyable.

En famille ou entre amis, plonger dans les Lumières du Bourbonnais, à Vichy et dans l’Allier !

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Infos pratiques

Lumières sur le Bourbonnais – Spectacles de lumières

De juillet à octobre 2020 à Moulins, Cusset, Montluçon, Commentry et Vichy.
Dernière séance aux alentours de 23h30 en juillet/août et 22h30 en septembre/octobre.
Tous les soirs, dès la tombée de la nuit
Gratuit – Tout public

www.lumieres-bourbonnais.com

[ Lecture ] Il était « encore » une fois la Reine des Villes d’Eaux

Livre "Il était une fois la Reine des villes d'eaux"
Par défaut

Il y a un an jour pour jour était inaugurée la grande exposition sur les 2000 ans d’histoire de Vichy. Un vrai succès, avec plus de 30000 visiteurs en un peu plus de 3 mois. Le livre « Il était une fois la Reine des Villes d’Eaux » vient de paraitre.

Un nouveau livre, souvenir d’une belle exposition

Superbement illustré, ce très beau livre reprend le parcours et les thématiques de l’exposition. Mais plus qu’un catalogue qui listerait les objets exposés, c’est un souvenir, une trace de cet événement marquant pour la ville de Vichy et son histoire.
Une petite partie à la fin de l’ouvrage, évoque d’ailleurs les coulisses avec le montage, l’inauguration et des extraits du livre d’or.

Des bonus en ligne

Au fil des pages, on accède aussi à des bonus en ligne (vidéos, cartes ou quizz), en scannant des QRcodes.
On y retrouve certains des dispositifs interactifs présents dans l’expo.

En anglais aussi

Et le livre est bilingue français/anglais. On retrouve cette démarche dans les jolies bornes récemment disposées dans le parc des Sources, avec des QRcodes pour la traduction en anglais.
Car Vichy n’est pas la Reine des villes d’eaux seulement en France, mais dans le monde entier comme en témoigne sa candidature au patrimoine de l’UNESCO avec les GreatSpasOfEurope.

Ce livre est vraiment un incontournable dans la bibliothèque de tous les amoureux de Vichy.

« Il était une fois la Reine des villes d’eaux » sera disponible dans quelques jours dans les librairies de la ville et dans la boutique Vichy Destinations.