A l’eau de Vichy, éclaireur pour le nouveau guide touristique en ligne Partir-ici.fr

Par défaut

Le but de ce blog a toujours été de partager nos sorties, découvertes et coups de cœur à Vichy et dans la région. Grâce à lui, je suis maintenant membre de la Team Ambassadeurs 03 avec Allier Tourisme et des Accros du Peignoir avec la Route des Villes d’Eaux du Massif Central.
Partir-ici.fr, le nouveau guide pour mieux voyager en Auvergne Rhône-Alpes vient d’être lancé et je suis heureuse de faire partie des éclaireurs qui y partagent leurs bons plans.


J’ai été contactée il y a quelques mois pour participer à ce nouveau projet destiné à mettre en avant la région Auvergne Rhône-Alpes : Partir-ici.fr.

J’ai toujours aimé voir les coulisses de la création. Pouvoir assister aux répétitions d’un spectacle, voir le making-off d’un film ou les étapes de la création d’une œuvre, ça me passionne.
En participant ainsi à plusieurs réunions dès le début du projet, j’ai pu voir comment tous les éléments se mettaient en place, comment chaque avis était important (institution, professionnels du tourisme, éclaireurs, utilisateurs).

J’étais évidemment impatiente de découvrir cette webapp, côté éclaireur mais aussi côté visiteur.

Partir-ici.fr, un guide 100% digital et gratuit

Le résultat que vous pouvez découvrir dès maintenant me plait beaucoup. Il laisse une grande place aux partages d’expérience et aux conseils de visites et de sortie donnés par des passionnés de leur région et de leur territoire.

Vous y retrouverez mes articles et des photos publiées sous forme de « stories », et surtout toute une communauté d’éclaireurs qui vous donneront envie de visiter en plus notre belle région.

Festival Portrait(s), 9e édition

Festival Portrait(s) 2021 à Vichy
Par défaut

Le traditionnel festival photographique Portrait(s) de Vichy présente le travail de 12 artistes dans différents endroits de la ville, avec cette année un nouveau lieu d’exposition dans le Hall des Sources.

Isabelle Huppert au bord de l’Allier

Sur l’esplanade du Lac d’Allier, les photos de Carole Bellaïche montrent Isabelle Huppert dans des portraits très posés ou plus spontanés, qui témoignent de la complicité unissant les deux femmes qui se connaissent depuis vingt-cinq ans.

J’aime toujours beaucoup cette exposition au bord de l’Allier, avec la météo qui change et le décor qui parfois s’invite un peu dans les images. Les nuages qui deviennent fumée de cigarette échappée du cadre, ou les arbres et les fleurs qui s’invitent comme un décor dans le décor.

Frédéric Stucin, photographe en résidence, expose sur le Parvis de Saint Louis et devant la gare

Sa résidence ayant été interrompue l’année dernière, c’est en 2021 que nous pouvons enfin découvrir les photos de Frédéric Stucin.

Il a été inspiré par Vichy la sportive, lieu de préparation des athlètes de haut niveau dans des disciplines variées.
Ses portraits étonnants et décalés de sportifs dans un univers sombre de polar sont à voir devant l’église Saint-Louis et devant la gare.

Dans les Galeries d’expositions du Centre Culturel de Vichy

Dans les Galeries du Centre Culturel, les artistes exposés cette année interrogent sur l’identité et l’apparence par rapport aux normes de notre société en posant leurs regards photographiques sur des communautés punks (Ralf Marsault), les jeunes des périphéries de Marseille (Yohanne Lamoulère) ou de jeunes asiatiques à la recherche de la beauté idéale des réseaux sociaux (Corinne Mariaud). Patrick Bard consacre un album de famille/reportage à son neveu Jean-Pierre devenu Jeanne et Mouna Saboni transforme des photos d’archives anonymes en œuvres graphiques et poétiques en mélangeant images, peinture craquelée et écritures.

Dans la petite salle au fond, Antoine d’Agata nous livre sa vision de la pandémie avec des photos thermodynamiques prises en 2020 et qui nous plongent dans un univers rouge et orangé angoissant.

Un nouveau lieu d’exposition au Hall des Sources

Le duo d’artistes Mazaccio & Drowilal mélanges les images de publicités et de magazines pour créer des collages détonants et colorés.

Un abécédaire autour de la Source de l’Hôpital

Comme chaque année, la photographie s’invite à l’école avec un projet pédagogique autour du Festival.
On peut voir les portarits des élèves de Julien Favé, instituteur de l’école Pierre Coulon sous la forme d’un abécédaire tout autour de la Source.

Festival Portrait(s)

Jusqu’au 19 septembre 2021 à Vichy.

Retrouvez les photographes exposés sur la page du Festival Portrait(s) 2021.

Une fête impériale sous le soleil

Fête Napoléon III 2021 à Vichy
Par défaut

Nous l’attendions avec impatience cette Fête Napoléon III !
Après l’annulation en 2020, l’édition 2021 s’est déroulée avec un programme allégé mais sous le soleil.

On ressort les crinolines et les hauts-de-forme

C’était notre troisième participation à cet événement incontournable de la saison vichyssoise. Nous avons retrouver avec bonheur nos amis de l’association A la Cour Impériale avec qui nous apprenons à danser à la mode du Second Empire.
Avec le COVID, les répétitions ont été impossibles pendant de longs mois et c’est chacun de notre côté que nous avons travaillé. Cette année, nous faisions partie des cinq groupes venus de toute la France pour animer ce week-end, en se promenant dans la ville et en dansant au kiosque de l’Hôpital et à l’Opéra.
Un week-end intense que nous ne sommes pas près d’oublier.

Concert d’ouverture en présence du couple impérial

C’est à l’Opéra que se déroulait le traditionnel concert d’ouverture de Chamlumière.
Nous étions là pour accueillir le public puis nous avons pu assister au spectacle.

Eugénie est venue s’installer dans l’une des loges d’avant-scène aux cris de « Vive l’Impératrice ! »
Napoléon III est arrivé un peu plus tard dans l’autre loge. Quand la Valse de l’Impératrice, dédiée à Eugénie a commencé, ils se sont rejoints devant la scène pour quelques pas de danse devant le public ravi.

Chamlumière a donné un magnifique spectacle, enchainant les airs emblématiques de l’époque avec Bizet, Offenbach, Schubert, Berlioz, Brahms ou Strauss.
Les spectateurs, heureux, ont ensuite quitté l’Opéra, salués à la sortie par notre groupe.
Rendez-vous dès le lendemain matin pour continuer la fête.

Danses au kiosque

Cette année, les principales animations se passaient au kiosque à musique du Fer à Cheval, où les groupes se succédaient pour présenter leurs danses.

Les spectateurs ont pu applaudir tout au long de la journée de samedi et le dimanche matin les danseurs de A la Cour Impériale, Le Ballet Impérial, Carnet de Bals, Bourges XIXe et Temps de Danses.
Différentes chorégraphies étaient présentées au cours de sessions d’une demi-heure.
Quadrilles, polka ou valses se sont enchainées, faisant virevolter les jolies robes et dévoilant parfois les dessous des crinolines.

Spectacles équestres, balades, visites guidées et thé de l’Empereur

Si le Parc des Sources n’accueillait pas cette années les stands présentant les différents aspects de la vie au Second Empire, il était le lieu privilégié de balades avec ombrelles, et on pouvait même y croiser Napoléon III en personne.

Devant le Palais des Congrès, on assistait à des démonstrations de dressage par le Domaine Équestre des Puys et à la leçon d’équitation de Mademoiselle de Vallereuil par le maître écuyer Duplessis, proposé par la Cavalerie du Lys.

L’office du Tourisme proposait aussi de nombreuses visites guidées tout au long du week-end, et les calèches allaient bon train, mélangeant les voyageurs du XXIe siècle et du Second Empire pour une promenade insolite le long des parcs.

Les chalets ont eu beaucoup de succès pour les séances photos, tout comme les bancs sous les grands arbres, permettant de se reposer un peu à l’ombre. A l’écart des voitures et de la ville, on était vraiment au Second Empire !

Les petites filles regardaient les dames dans leurs belles robes avec des yeux tout ronds, et s’approchaient, un peu timides, pour demander une photo.

Il y avait aussi le Thé de l’Empereur sous la marquise du Palais des Congrès, mais nous n’avons pas eu le temps d’en profiter, nous avions réservé pour le grand spectacle musical et dansé à l’Opéra.

Tous en scène

Le dimanche après-midi, tous les danseurs se retrouvaient pour le spectacle de clôture. La Garde Impériale de Dijon était là aussi.

Impossible de remplir la salle de l’Opéra avec la jauge limitée, et deux séances ont été programmées, gratuites mais sur réservation. Les deux horaires affichaient très vite complets, mais nous avions nos places.
Dans une loge au premier balcon, c’était parfait pour admirer le spectacle, et voir nos copains danser sur la scène.
Le Quadrille Français final était impressionnant vu le nombre de danseurs !

Puis nous avons filé nous préparer car nous étions au programme de la seconde séance, avec une Romany Polka.

Nous avons découvert le stress de l’attente en coulisses (où nous avons pu voir les autres danses sous un angle différent), avant de nous lancer avec nos amis de A la Cour Impériale.
Un peu plus détendus, nous avons rejoint tous les danseurs pour le Quadrille Français final que nous ne sommes pas près d’oublier.

L’édition 2021 de la Fête Napoléon III de Vichy s’est terminée dans une polka endiablée.
On croise les doigts pour retrouver un programme complet en 2022.
Nous serons en tout cas au rendez-vous pour notre quatrième fête !

« Scènes de Yannis Kokkos » au CNCS

Exposition "Scènes de Yannis Kokkos" au CNCS
Par défaut

Le Centre National du Costume de Scène ouvre enfin les portes de l’exposition consacrée à Yannis Kokkos. On y découvre le processus créatif de cet artiste aux multiples talents, à la fois dessinateur, scénographe, costumier et metteur en scène.
Une superbe exposition à voir jusqu’au 7 novembre 2021.

Quel plaisir de retrouver ce musée que j’adore !
Même si les conditions sont encore particulières (pas d’audio-guide, un sens de cheminement obligatoire dans l’expo et un nombre de visiteurs limités), nous ne pouvions pas attendre plus longtemps pour visiter la nouvelle exposition du CNCS.

ATTENTION. Si vous n’avez pas vu l’expo et souhaitez garder la surprise pour votre prochaine visite cet article comporte de nombreuses photos.

Dès la première salle, on plonge dans les croquis de Yannis Kokkos.
Sur son bureau, on voit ses mains tracer des traits rapides, à la plume et à l’encre de chine.
Car le dessin est à l’origine de ses créations.

Au fil des salles, on passe d’un thème à l’autre, guidés par une scénographie sobre qui évoque les nombreux spectacles pour lesquels il a créé un univers souvent étrange et onirique.
On admire les costumes dans les vitrines et tout autour, dans des cadres, ses croquis préparatoires. Les personnages, les décors et les mises en scène sont déjà là, esquissés en quelques traits de plume, ou plus précis à l’aquarelle. Il faudrait des heures pour en apprécier chaque détails et les comparés avec les images et extraits des spectacles !

La dernière salle de l’exposition est toujours aussi spectaculaire et poursuit encore le rêve dans lequel nous plonge Yannis Kokkos.

Visite virtuelle de l’exposition

Pendant le confinement, pour nous faire patienter, le CNCS à mis en ligne une visite virtuelle des premières salles de l’exposition, (visible ici).

Plus d’informations

Exposition Scènes de Yannis Kokkos
jusqu’au 7 novembre 2021 au CNCS de Moulins.

Le site du CNCS
Sa page Facebook
Son compte Twitter
Son compte Instagram

L’expo « Scènes de Yannis Kokkos » sur le site du CNCS
Les collections du CNCS en numérique
Le CNCS sur Google Arts & Culture

Lever de soleil avec vue sur le Mont Blanc

Lever de soleil sur le plateau de la Verrerie
Par défaut

Le plateau de la Verrerie, près de Saint-Nicolas-des-Biefs, est un de nos endroits préférés dans la région. Classé parmi les Espaces Naturels Sensibles, on y voit des espèces rares des landes montagnardes, et une tourbière, accessible par une passerelle en bois. Le panorama y est exceptionnel, et quand le temps le permet, on aperçoit même le Mont Blanc.

Le bonheur de se lever de bonne heure

Si nous sommes déjà allés voir les étoiles sur le plateau de la Verrerie, c’est la première fois que nous y admirions le lever de soleil.
Bien sûr, il faut se réveiller tôt pour ne pas manquer le spectacle, mais quel bonheur de voir le ciel s’illuminer, et la silhouette du Mont Blanc se dessiner à l’horizon.

Puis, le premier rayon du soleil est arrivé et la lande tout autour s’est illuminée à son tour, pendant que le jour se levait doucement.

L’endroit idéal pour voir le Mont Blanc

Nous avons fait une balade dans la lande et la tourbière, profitant de ce moment hors du temps.

Au détour des chemins, nous retrouvions le Mont Blanc au loin, fascinés de le voir aussi bien.
Car il faut avoir beaucoup de chance pour l’apercevoir dans la journée. On le devine plus qu’on ne le voit vraiment, et seulement si les conditions météo sont favorables.
Au petit matin, au contraire, la lumière du soleil éclaire la chaine des Alpes et les montagnes se détachent parfaitement sur un dégradé de couleurs incroyable.

Nous avons tellement aimé ce spectacle que nous reviendrons régulièrement, pour commencer la journée avec le soleil sur le plateau de la Verrerie.

Plus d’informations sur cet endroit magnifique
sur le site www.allier-auvergne-tourisme.com

Tous à l’Opéra version 2020

Tous à l'Opéra 2020 à Vichy
Par défaut

Le programme initialement prévu a dû être modifié et la plupart des animations ont été annulées pour cette édition de la journée « Tous à l’Opéra ».
Mais les amoureux du lieu, les curieux et les touristes ont pu admirer cet endroit magique et découvrir ses coulisses en visite libre.

Une lecture en musique sur la scène

Port du masque, distanciation et bornes de gel sont toujours là, mais les mesures se sont renforcées et on prend maintenant la température des visiteurs à l’entrée.
Le programme a dû être modifié quelques jours avant l’événement : pas de visite guidée des cintres pour moi cette année, ni de Murder Party pour les amateurs d’énigmes.

Heureusement, la lecture « Au fil des pages » a été maintenue.
C’est donc confortablement allongée sur le scène de l’Opéra que j’ai commencé ma visite.
Martine et Florence, de la Médiathèque Valery-Larbaud, avaient sélectionné des extraits de livres sur le thème de la musique, de la danse ou du spectacle, qu’elles ont partagé avec nous. Leur lecture était ponctuée d’extraits musicaux et j’ai passé un très bon moment à les écouter en admirant cette salle que j’aime tant.

Déambulons dans l’Opéra !

Cette année, un parcours balisé permettait aux visiteurs de découvrir la face cachée de l’Opéra et de voir l’envers du décor. Ponctuée de jolis panneaux explicatifs, cette déambulation guidait le visiteur dans les différents étages, dans les loges (celles toutes rénovées et les autres encore dans leur jus ou en plein travaux), la salle de répétition de danse, l’atelier des habilleuses, … Tout un monde qui travaille dans l’ombre pour nous offrir de beaux spectacles.

Si vous n’avez pas pu venir pour cette belle journée, voici une vidéo publiée sur la page Facebook de l’Opéra de Vichy et qui présente le parcours balisé.

Un écrin ivoire et or

A la fin du parcours, on revenait sur la scène et dans la salle de l’Opéra qui brillait de milles feux. J’ai même eu l’impression que les détails des sculptures étaient plus visibles que d’habitude. J’en ai profité pour faire quelques photos avant de partir.

Le centre culturel aussi

Un parcours balisé (avec des panneaux explicatifs) était aussi proposé au Centre Culturel de Vichy.

Un Facebook live vous invite à une visite virtuelle :

Mon été déconfiné 2020

Par défaut

La crise sanitaire a chamboulé notre quotidien et mis le blog en sommeil pendant plusieurs mois. Avec les nouvelles mesures de distanciations, de nombreux festivals ont du se résoudre à annuler leur édition 2020.
Et à Vichy ? Notre été traditionnellement si foisonnant d’animations allait-il se réduire à des balades au bord de l’Allier ?Allait-on être privés des notes de musiques le dimanche matin au kiosque ?

Cet été 2020 a été extraordinaire pour moi ! Je me suis régalée et je vais vous le raconter en images.

La culture déconfinée à l’Opéra de Vichy !

Vichy Culture a dû, en quelques semaines, repenser totalement la saison d’été. Nouveaux spectacles, tous en plein air et gratuits, carte blanche aux festivals du coin qui ont dû annuler leur édition 2020, du lyrique, du jazz, des déambulations, du hip hop, de l’humour et de la bonne humeur, et surtout de la qualité !

Vichy Estivale la culture déconfinée

Les mesures de distanciations ont imposé quelques contraintes mais les gens ont joué le jeu. On a même pu assister pour la première fois en dehors de Paris à une « expérience théâtrale distanciée » avec le spectacle c-o-n-t-a-c-t.

Théâtre : c-o-n-t-a-c-t

J’ai vu la majorité des spectacles et j’ai été très impressionnée chaque fois, même quand l’univers ou le style musical ne m’attirait pas spécialement au départ ! Ce festival d’été, version déconfiné, qui se voulait éclectique a largement réussi son pari et a rendu heureux le public, venu nombreux et les artistes qui retrouvaient la scène avec bonheur après des mois sans pouvoir se produire et même jouer ensemble.

J’ai aussi retrouvé avec plaisir mes matinées du dimanche au kiosque de la Source de l’Hôpital, et mes soirées du lundi avec l’Orchestre d’Harmonie de la Ville de Vichy.

Les animations estivales de Vichy Destinations

Les jeudis de Vichy

Cette année encore, le Parc des Sources s’est animé chaque semaine avec les Jeudis de Vichy.
Au programme : le marché artisanal sur la promenade couverte, les ateliers et les jeux pour les enfants, et le spectacle de 20h.

C’était différent chaque semaine, et la programmation était aussi de qualité, avec des styles variés et des spectacles pour les petits et les grands.
Si je n’étais pas là chaque fois, j’ai eu le plaisir de voir des représentations de marionnettes, de musique et d’acrobaties très appréciées d’un public d’enfants et d’adultes.

Résumé en images de mon été 2020 à Vichy

Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
Mon été à Vichy en 2020
slider-0
slider-030
slider-031
slider-032
slider-033
slider-034
slider-035
slider-03
slider-04
slider-05
slider-06
slider-07
slider-08
slider-09
slider-010
slider-011
slider-012
slider-013
slider-014
slider-015
slider-016
slider-017
slider-018
slider-020
slider-019
slider-021
slider-022
slider-023
slider-038
slider-024
slider-037
slider-025
slider-026
slider-027
slider-039
slider-040
slider-041
slider-042
previous arrow
next arrow
Shadow

J’ai partagé tout l’été des vidéos des spectacles en stories sur Instagram.

Les dimanches du kiosque

De 16h30 à 18h30, le kiosque à musique de la Source de l’Hôpital accueillait des artistes aux styles également très variés pour les Dimanches du Kiosque.
On déplaçait les chaises pour rester à l’ombre au fur et à mesure, les passants s’arrêtaient quelques minutes ou jusqu’à la fin du spectacle.

Vichy en lumières

Lumières sur le Bourbonnais

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Chaque soir, à la tombée de la nuit jusqu’en octobre, les façades du Palais des Congrès et de l’Opéra s’illuminent pour raconter l’histoire de Vichy.
J’ai consacré un article à ce son et lumière à voir et à revoir.

Saint-Blaise éclairée

La belle église Saint-Blaise aussi se pare de lumière à la nuit tombée.
Un éclairage a été installé pour souligné sa silhouette si caractéristique et faire ressortir certains détails.

Les vitraux de la Mairie de Vichy sont aussi éclairés le soir, si vous passez par là (c’est sur l’arrière du bâtiment).

Tea-time impérial

Le thé de l'Empereur - été 2020 à Vichy

Un salon de thé estival et éphémère dans le décor grandiose du salon Napoléon III du Palais des Congrès ? Testé et approuvé !

J’y suis même retournée avec une amie de passage à Vichy.

Il reste deux dates en septembre (en espérant que cette expérience sera renouvelée).

Vichy station balnéaire

L’Allier comme fil conducteur

Les activités nautiques étaient à l’honneur cette année, avec aussi des nouveautés .

La plage des Célestins a accueilli les familles, avec la baignade surveillée, les cabines de plage, la pataugeoire et les jeux d’eau.
Les sportifs ont pu enchainer les longueurs dans le nouveau couloir de nage, long de 100 mètres et accessible le matin et en fin d’après-midi.

Les Moussaillons de Vichy proposaient des formules sympas avec leurs Water-Bikes, pour naviguer au sec et en toute sécurité sur l’Allier. J’ai très envie de tester !

D’autres « spots » permettaient de s’installer au bord de l’Allier, les pieds dans le sable au port de la Rotonde ou sur le Sun Desk sur la rive gauche.
Avec les parasols et les jolis transats, au motif Vichy revisité, les bateaux électriques de Marinsdodouce et les amateurs de ski nautique sur l’Allier tout proche, on avait parfois l’impression d’être au bord de la mer sans quitter Vichy.

Des activités pour tous les goûts

La voie verte inaugurée le 30 juillet permet de parcourir, à pied ou en vélo, les 27 kilomètres aménagés entre Saint-Yorre et Billy.
On peut aussi louer des vélos à la Rotonde !

Des séances gratuites, encadrées par des coachs, étaient proposées chaque semaine (renforcement musculaire, zumba ou gym douce) en plein air.
Le Palais du Lac accueillait aussi d’autres activités gratuites comme le badminton, le volley, le ping-pong, les fléchettes et le tir à l’arc.

On peut aussi naviguer en kayak sur l’Allier jusqu’à Billy. Cette balade de 2 heures environ nous tente beaucoup et nous avons prévu de la faire très bientôt. On vous racontera bien sûr !

Quel bel été à Vichy !

Si j’ai surtout profité des activités culturelles, j’ai aimé me promener sur les bords de l’Allier, toujours très animés, avec une vraie ambiance de vacances.
Quelle chance de vivre ici, où chacun peut trouver des choses à faire selon ses goûts.

J’ai rencontré pas mal de personnes venues passer quelques jours à Vichy et qui étaient étonnées de voir autant d’animations et de spectacles.
Avec tous ces festivals annulés un peu partout, l’été 2020 restera marqué dans bien des mémoires.
Dans mes souvenirs, il restera sans doute comme l’un des plus animés et enthousiasmants. Il m’a donné l’impression de vivre bien plus que deux mois de spectacles et de belles journées bien remplies.
Peut-être l’envie encore plus forte d’en profiter après le confinement ?
Sans doute, mais surtout un programme tellement formidable que je ne voulais rien rater.

Ce soir a lieu à l’Opéra la présentation de la nouvelle saison. J’ai hâte de découvrir ce que les équipes de Vichy Culture nous réservent.
En attendant, le festival se poursuit jusqu’à la fin septembre. Youpi !

Quand 2000 ans d’histoire illuminent le Palais des Congrès et l’Opéra de Vichy

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy
Par défaut

Avec les cinq sites rayonnants qui participent au programme « La Région des Lumières », l’Allier est le premier département français à offrir un véritable festival de spectacles sons et lumières sur son territoire. Après, Moulins, Montluçon, Cusset et Commentry, Vichy s’illuminait hier soir pour la première fois.

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Devant le Palais des Congrès, on attendait avec impatience la tombée de la nuit.
Dans le Parc des Sources le public a suivi le décompte.
5…4…3…2..1… C’est parti pour 2000 ans d’histoire en couleurs et en musique. Époustouflant !

Une projection dans l’histoire

Projection sur la façade grâce à la technique du mapping, mais aussi projection dans l’histoire pour les spectateurs.

Je ne m’attendais pas à un spectacle aussi immersif !
C’est toute la façade qui s’éclaire et s’anime, et on est en même temps baigné dans la musique. On regarde de tous les côtés, on se déplace aussi si on le souhaite. Une vrai expérience à vivre.

Le spectacle dure une vingtaine de minutes et les séances s’enchaînent. On peut ainsi facilement revoir un tableau avec un autre point de vue, sur une autre partie du bâtiment. On est libre d’apprécier comme on le souhaite.

Le spectacle est mis en musique par Studio Palace à Moulins.
Une application gratuite propose de l’écouter sur téléphone pour un son optimisé, même si l’installation permet déjà une très belle expérience.

Toute l’histoire de La Reine des Villes d’Eaux

Les différents tableaux racontent l’histoire de Vichy : le thermalisme depuis l’Antiquité, les bals à l’époque de Napoléon III, l’Opéra et la danse, les années 40, les jeux et le casino, le sport et bien sûr l’eau qui pétille !

Vous pouvez retrouver les principales scènes (et aussi les autres villes participantes) sur le site Lumières sur le Bourbonnais.

Les Allumeurs de rêves

Les époques se succèdent, joyeuses ou sombres mais toujours magnifiquement évoquées.

Le travail artistique est vraiment réussi. On le doit aux Allumeurs de rêves.
Gilbert Coudène, directeur artistique, et ses équipes commencent par un important travail de recherche pour s’inspirer du réel et transcender le lieux. Design graphique, musique, danse, dessin, il en faut des compétences complémentaires pour un tel résultat !
En coulisses, ils travaillent avec des maquettes très précises des lieux, comme on peut le voir sur le site de Vichy Destinations.

Un spectacle à ne pas manquer

J’ai adoré ce spectacle. J’ai suivi deux séances en me déplaçant un peu pour faire des photos. J’y retournerai avec des amis qui vont venir nous rendre visite, et aussi seule pour m’attarder sur des détails et tout simplement pour profiter de cette expérience incroyable.

En famille ou entre amis, plonger dans les Lumières du Bourbonnais, à Vichy et dans l’Allier !

Lumières sur le Bourbonnais à Vichy

Infos pratiques

Lumières sur le Bourbonnais – Spectacles de lumières

De juillet à octobre 2020 à Moulins, Cusset, Montluçon, Commentry et Vichy.
Dernière séance aux alentours de 23h30 en juillet/août et 22h30 en septembre/octobre.
Tous les soirs, dès la tombée de la nuit
Gratuit – Tout public

www.lumieres-bourbonnais.com

Le petit train, une manière bien agréable de visiter Vichy

Le Petit Train de Vichy
Par défaut

Tous les Vichyssois connaissent la petite loco et ses trois wagons qui sillonnent les rues à la belle saison.
Pendant la visite commentée, il sait se faufiler en douceur, faisant découvrir les lieux emblématiques de la ville à ses voyageurs.

Et dire que je n’étais jamais montée à bord du petit train de Vichy !
Je me disais peut-être (bêtement) que c’était pour les touristes, ou tout simplement, je n’y avait jamais pensé.

C’est en découvrant le compte Instagram @petitrainvichy, il y a quelques semaines, que j’ai eu envie de monter à bord.
Désireuse d’en savoir plus, j’ai rencontré Marie-Noëlle, qui m’a raconté l’histoire de ce petit train.

Une tradition familiale

Le Petit Train de Vichy existe depuis 32 ans. A l’époque, c’est le père de Marie-Noëlle qui emmenait les touristes à la découverte de la Reine des Villes d’Eaux.

Il y a 12 ans, Marie-Noëlle et Patrick, amis depuis l’adolescence, ont décidé de s’associer pour suivre cette voie et reprendre le Petit Train.
Ils vous accueillent avec gentillesse et bonne humeur dans le Parc des Sources.

Marie-Noëlle et Patrick vous accueillent dans le Petit Train de Vichy

Voyagez en musique

Bercé par les doux mouvements du train, c’est en musique que vous parcourez la ville.
Les commentaires vous conteront l’histoire de Vichy, et même si vous connaissez déjà son riche passé, vous terminerez sans doute votre voyage avec des informations inédites.

Pour les touristes, les curistes, et les Vichyssois !

Le parcours n’a pas changé depuis le début, et certains voyageurs, lui sont restés fidèles et ne manquent pas de venir au moins une fois par an faire un petit tour.

Car s’il accueille une majorité de touristes, le petit train a ses inconditionnels, comme cette curiste qui y fait sa balade chaque jour, ou ces enfants qui grandissent avec lui, et reviennent en famille une fois adultes.

Il est aussi possible de venir en groupe, ou de privatiser le Petit Train.
Il lui est même arrivé d’aller chercher des mariés à la sortie de la mairie !

Marie-Noëlle et Patrick apprécient ces échanges et font tout pour que votre voyage soit agréable.

En voiture ! Attention au départ !

J’ai passé un très bon moment à bord du Petit Train de Vichy. C’est une autre manière, bien agréable de découvrir la ville.
Je ne manquerai pas de revenir avec ma famille ou mes amis quand ils viendront nous rendre visite.

Je tiens à remercier Marie-Noëlle et Patrick pour leur accueil.
Suivez-les sur les réseaux sociaux. Ils y partagent de jolies images de Vichy et organisent de temps en temps des concours, en partenariat avec d’autres lieux de Vichy.

Plus d’informations

Site Web : www.petit-train-de-vichy.com
Facebook : www.facebook.com/Le-petit-train-de-Vichy-266315783542858/
Instagram : @petitrainvichy

Vous y trouverez tous les horaires (qui peuvent changer selon les semaines).

Le Petit Train de Vichy

Départ / Arrivée dans la Parc des Sources (face à l’Office de Tourisme).
Visite commentée de 35 minutes, d’avril à septembre.
Vente de billets sur place.

Infos COVID

Le Petit Train de Vichy vous accueille en toute sécurité. Il vous faudra porter un masque et Patrick et Marie-Noëlle vous placeront dans les wagons, afin de respecter les distances de sécurité.

[Expo] Couturiers de la danse au CNCS

Exposition "Couturiers de la danse" au CNCS
Par défaut

La nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène met en avant la complicité entre chorégraphes et couturiers.
Rendez-vous jusqu’au 3 mai 2020 pour découvrir les « Couturiers de la danse ».

Exposition "Couturiers de la danse" au CNCS

Pour ceux qui n’ont pas encore vu l’expo, attention, cet article comporte de nombreuses photos. N’allez pas plus loin si vous souhaitez garder la surprise.

Les formes et les matières

Seconde peau, impression sur tissu, plissé ou découpe laser, tout semble possible.
Les couturiers expérimentent et osent tout. Ils profitent aussi de l’évolution des matières pour réinventer le tutu et imaginer de véritables sculptures, très loin des costumes traditionnels.

En voyant certains costumes, on se demande parfois comment font les danseurs. J’aurais aimé voir plus de vidéos montrant des extraits des spectacle, pour voir ces costumes en mouvement.

Des collaborations prestigieuses

Coco Chanel, Christian Lacroix, Issey Miyake, Jean-Paul Gaultier, Karl Lagerfeld, Yves Saint-Laurent, les plus grands couturiers, ont imaginé des costumes pour les danseurs.

La dernière salle est consacrée à Gianni Versace et Maurice Béjart qui ont collaboré sur une dizaine de ballets.

Scénographie élégante

Des volutes évoquant le dessous du tutu accompagnent le visiteur tout au long de l’exposition. La scénographie est simple et élégante, et les costumes toujours parfaitement mis en lumière.

Si on retrouve les costumes en dessin sur les cartels, indiquant le créateur et l’œuvre, j’avoue avoir beaucoup regretté l’absence d’audioguide (pas encore disponible), qui permet de mieux comprendre et apprécier ce que l’on voit.

Nous avons croisé des visites guidées et je pense que nous en suivrons une la prochaine fois.

Avec les fêtes qui approchent, il y aura sans doute des animations autour de l’exposition. Suivez l’actualité du CNCS sur leur page Facebook.

Plus d’informations

Exposition Couturiers de la danse
jusqu’au 3 mai 2020 au CNCS de Moulins.

Le site du CNCS
Sa page Facebook
Son compte Twitter
Son compte Instagram

L’expo « Couturiers de la danse » sur le site du CNCS
Les collections du CNCS en numérique
Le CNCS sur Google Arts & Culture