c-o-n-t-a-c-t : une expérience théâtrale distanciée

Théâtre : c-o-n-t-a-c-t
Par défaut

Ce matin j’ai assisté à la toute première représentation de « c-o-n-t-a-c-t » à Vichy. Bien au delà de la technique (son 3D et application), cette expérience théâtrale, imaginée en plein confinement, entraine le spectateur dans l’histoire de Sarah, tout en respectant les gestes barrières.
Une vraie réussite à voir dans le cadre du festival d’été de l’Opéra de Vichy.

Le théâtre après le confinement

Cette pièce originale a été créée à la fin du confinement. La toute première idée et toute première réunion date du 3 mai, et la première publique à Paris a eu lieu le 13 juin.
Au départ, les créateurs se sont demandé comment faire pour proposer un spectacle respectant les nouvelles règles de distanciation. Impossible d’être assis dans un théâtre et de se toucher ? Le spectacle se passera donc dans la rue, en déambulation et le smartphone des spectateurs leur permettra d’entendre les dialogues et l’ambiance.

En un temps record, ils ont écrit l’histoire, imaginé la mise en scène et créé les sons et l’application indispensable dans ce dispositif immersif.

Comment ça marche ?

Il faut réserver sur le site c-o-n-t-a-c-t.fr et renseigner son mail et numéro de téléphone.
Dans le cadre du festival d’été de l’Opéra de Vichy, l’inscription est gratuite.
Si vous êtes parisien, plusieurs représentations sont proposées dans différents quartiers.

Le lieu de rendez-vous est donné la veille par mail.
Il faut également télécharger une application gratuite.
Le jour J, équipé de son smartphone et d’un casque, on se connecte sur l’appli grâce à son numéro de téléphone. L’équipe vérifie que tout le monde entend bien la musique d’attente et que tout fonctionne.
Le spectacle peut alors commencer. Le personnage féminin apparait. Nous avons la consigne de la suivre, pour une déambulation d’une heure environ.

Image du site c-o-n-t-a-c-t.fr

Immersif, étonnant et émouvant

C’est un peu étrange au début d’être dans la rue, au milieu des passants qui se demandent un peu ce qui se passe.
Le petit groupe évolue tranquillement, tout près des comédiens ou un peu en recul. On se déplace avec eux dans le parc au rythme de cette rencontre étrange. On est vraiment pris dans l’histoire, enveloppé par l’univers sonore en 3D.

Un casting vichyssois

Inès Amoura et Jacques Verzier sont les deux acteurs qui ont créé les rôles de Sarah et Raphaël à Paris. Puis d’autres ont rejoint l’aventure et jouent en alternance.
Maintenant que le projet se développe, des castings « locaux » ont été faits et ce sont deux comédiens vichyssois, Valentine Mizzi et Bruno Bonjean, qui incarnent les deux personnages.

Au delà du dispositif technique dont on parle forcément beaucoup puisqu’il est très innovant, il y a une vraie histoire et un vrai texte. Un vrai spectacle que j’ai beaucoup aimé et que je vous recommande !

Contrairement à mon habitude, je n’ai pas pris de photos. Je voulais profiter pleinement de ce moment.

Je vous conseille de visiter leur site c-o-n-t-a-c-t.fr pour en savoir plus sur ce projet, et de réserver pour les prochaines séances à Vichy. Il y a 4 séances programmées les samedis 1er et 8 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *